Nouvelles des luttes ouvrières

5 10 2010

Informations traduites et compilées par Soliranparis, 4 octobre :

La Commission des différends sociaux de la Ville de Shush travailleurs réaffirme le licenciement des travailleurs de Haft Tapeh

3 octobre 2010

Reza Rakhshan, l’un des porte parole du syndicat libre travailleurs de la canne a sucre de la a signalé , dans une interview qui a donnée à l’Agence des nouvelles iranienne de travail (ILNA)que quatre membres du Syndicat des travailleurs de la canne a sucre de Haft Tapeh, Fereidoun Nikoufard, Jalil Ahmadi, Ghorban Alipour et Mohammad Heidari Mehr ont vu leurs licenciements de l’usine confirmées par la commission des différents sociaux de la ville de Shush.

Les camarades travailleurs ont été expulsés de l’usine par la direction en raison de leurs activités syndicales et les grèves organisées par le Syndicat.

Bien que l’entreprise soit dans une bien meilleure situation économique que par le passé, de nombreux militants syndicaux ont été congédiés de leur emploi ces derniers mois. Ceci est en contradiction avec les proclamations énoncées aux conventions de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) par les représentants du gouvernement iranien présent lors du dernier sommet de l’OIT à Genève l’année dernière.

Trois mille travailleurs des pneus Barez dans la ville de Kerman en grève pour depuis trois jours

3 octobre 2010

Selon des rapports et des témoignages de la libre association des travailleurs iraniens, le 27 Septembre, environ trois mille travailleurs à Barez Pneus à Kerman ont débrayés et sont mis en grève pour protester contre leur conditions de travail et le non-paiement de leurs heures supplémentaire

Les travailleurs protestent pour recevoir environ ce qui leur était du sur 120 heures de travail supplémentaires qui a été ramené progressivement à 30 heures et plus récemment, à 3 heures.

Les travailleurs des pneus Barez, dont 90 pour cent sont payes sur des bases de contrat mensualisées qui repose sur des contrats annuels, reçoivent environ 400 à 500 dollars par mois sur leur payent ils doivent déduire 37 dollars d’impôts et d assurances maladie.

Les travailleurs des pneus Barez doivent ainsi payer la moitié de leurs coûts d’assurance maladie alors qu’ils se sont couvert qu’à seulement 25 pour cent de leurs droits sociaux .

Beaucoup de travailleurs des pneus Barez ont également d’énormes problèmes de paiement de leurs loyers et cela dure depuis l’année 1993

Les travailleurs des pneus Barez ont déjà organisés plusieurs manifestations au cours de la dernière semaine en solidarité avec les travailleurs qui ont perdu leurs contrats de travail à la suite de ces protestations.

Après trois jours de grève, le chef du bureau de travail dans la ville de Kerman a promis de mettre en place une commission pour répondre aux doléances des travailleurs. Les travailleurs n’avaient pas d’options autre que d’accepter ces conditions et ont étés obligés de reprendre le travail en espérant faire confiance a cette commission malgré les menaces de la direction toujours présentes de licencier et de ne pas renouveler de nouveaux contrats annuel a des travailleurs grévistes

Les travailleurs de l’huile de cuisine Ghou ce sont mis également en grève

3 octobre 2010

Le 28 Septembre, les travailleurs de l’huilerie Ghou à Téhéran a arrêté de travailler et ont organisé un sit-in de protestation dans l’usine

Les travailleurs on acceptés de témoigner sur le site l’Agence des nouvelles du travail iranien (ILNA), il en ressort que l’usine qui emploie 450 travailleurs a travaillé à une capacité de 20-30 pour cent de ces capacités. Ces protestations ont éclatées malgré le fait que beaucoup de travailleurs à l’usine seraient membres de la milice Basid’j’is et des vétérans de la guerre Iran-Irak , on signale aussi que certains de ces vétérans ont rejoints les grévistes et les travailleurs mécontents dans leur combat syndical, malgré quelques promesses de la direction les travailleurs gréviste on promis de poursuivre leur sit-in jusqu’à ce que celle ci entende leur revendication. De nombreux travailleurs ayant plus de 15 ans d’ancienneté à l’usine ont demandé à bénéficier de la retraite anticipée. 375 travailleurs sont des permanents et 75 pour cent des autres travailleurs de l’usine sont en contrats temporaires précaires avec un statut proche de l’intérim en Occident.


Actions

Information

One response

5 10 2010
DUMOULIN MATHESE

Solidaire avec tous les travailleurs qui défendent leurs droits fondamentaux. Le respect des droits de l’homme à tout prix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :