Arrestations d’un fils et de l’avocat de Sakineh

13 10 2010

Collectif Iran Solidarité à Paris, 11 octobre 2010 :

Les forces répressives de la Dictature de Khamenei et Amadinejad viennent d’arrêter a Tabriz ce 10 octobre 2010 a 19 h, heure locale Sajjad Ghaderzadeh, l’un des fils de Sakineh Mohammadi Ashtiani et leur nouvel avocat Houtan Kian, ils ont étés déplacés dans des lieux de détentions pour l’instant inconnus, le régime les accuseraient de « propagande contre la république d’Iran ».

Comme nous pouvions nous y attendre ,le régime de la dictature ne renoncera jamais à exécuter Sakineh Mohammadi Ashtiani, ni ne renoncera à persécuter ses enfants, ses proches et les s ami-es de cette famille iranienne , ces deux nouvelles arrestation prouvent bien que les force répressives du régime de la dictature malgré les mensonges sur « la lapidation qui n’existerait pas en Iran » proférées par Ahmadinejad le 21 septembre 2010 dernier lors de sa dernière visite a l’Onu a new York et ceux encore plus flagrants du porte parole du parlement iranien l’un des trois frères Larijani n’essayent que de gagner du temps face a la mobilisation Internationale contre la peine de mort, car au delà de l’affaire Sakineh nous tenons a dire et a rappeler que le cas de Sakineh n’est pas un cas isolé qu’ il y a actuellement en Iran 21 autres cas des femmes dont 3 hommes qui sont menacé-es de la peine de mort par lapidations .

Nous tenons à rappeler que ce régime condamne systématiquement a pour leur seul-es orientations sexuelles des homosexuel-les ou les femmes « adultères ».Nous tenons à rappeler que ce régime comdamne a mort des militants syndicalistes comme Farzad Kamangar exécuté le 9 mai 2010 dernier dans la prison d’Evin. Nous tenons a rappeler que des dizaines de manifestants qui avaient participés a des manifestations pacifistes contre le régime et plus tard aux soulèvements du dimanche sanglant de L’Achoura le 27 septembre 2009 derniers sont victimes d’accusations de « Moharebeh » ( le régime les considérant comme des ennemis de dieux Ndr) et sont eux aussi en attente dans les couloirs de la mort des geôles de la république d’Iran d’êtres exécutés sommairement dans les semaines a venir, il y a même confirmation qu’ en haut lieu dans les sphères les plus réactionnaires du régime , de rumeurs de plus inquiétantes qui nous parviennent d’Iran et qui nous disent que certains de ces tenants de la ligne dure du régime accentuent les pressions sur Khamenei en lui suggérant que pour vider les prisons iraniennes surpeuplées depuis les événements du 12 juin 2009 ,il faudrait recourir aux mêmes campagnes d’exécutions de masse que celles qui avaient eues lieues dans la première période de la dictature pendant les années 1980 , campagne d’exécutions de masse qui avaient fait a l’époque plus de 30 000 morts.

Enfin en temps que militantes libertaires et antiautoritaires, antimpérialistes, anticapitalistes, anti-répressions, anti-prisons, anti-fascistes, antisexistes qui nous nous mobilisons depuis le 12 juin contre la répression et les peines de mort que subit le peuple, Iranien nous tenons à dire que nous nous battrons avec la même véhémence contre tous les pays, « démocraties occidentales » incluses, qui appliquent cette forme barbare de répression . Ces pays sont connus ce sont ceux qui sont sur cette liste :

L’Afghanistan, Antigua et Barbuda, Arabie, Saoudite, Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Belarus (Biélorussie), Belize, Botswana, Chine, Comores, Corée du Nord, Cuba, Dominique, Egypte, Emirats Arabes Unis, Etats-Unis, Ethiopie, Guatemala, Guinée, Guinée, Equatoriale, Guyana, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Jamaïque, Japon, Jordanie, Koweït, Lesotho, Liban, Libye, Malaisie, Nigéria, Oman, Ouganda, Pakistan, Qatar, République démocratique du Congo, Saint, Vincent et les Grenadines,,Saint-Kitts-Et-Nevis , Sainte-Lucie ,Sierra, Leone, Singapour, Somalie, Soudan, Syrie Taiwan, Tchad, Thaïlande, Trinité et Tobago, Vietnam, Yémen, Zimbabwe.

Car dans l’affaire Sakineh comme pour toute les affaires ou des homme et des femmes ou des enfants sont condamné-es a mort, il n’y a pas un combat qui prendrait « deux poids deux mesures » comme ont pus le dire et l’exploiter cyniquement certain « intellectuels » bourgeois occidentaux confits dans leur conforts , il n’y a qu’un combat a mener celui contre ces terrorismes d’états de ces pays qui appliquent la peine de mort.

Collectif solidarité Iran a paris

Contact : nomore@riseup.net


Actions

Information

One response

22 10 2010
Pour la libération de Sakineh, Sajjad Ghaderzadeh et Houtan Kian « Révolution en Iran

[…] Action de protestation dans les rues de Washington, Etats-Unis, le 17 octobre 2010 borganisé par Mission Free Iran, pour la libération immédiate de Sakineh et de son fils Sajjad Ghaderzadeh et son avocat Houtan Kian arrêtés le 10 octobre à Tabriz. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :