Le fils et l’avocat de Sakineh Mohammadi-Ashtiani devant des juges

19 10 2010

Dépêche AFP du 19 octobre qui reprend les informations du communiqué du Comité International Contre la Lapidation :

Le fils et l’avocat d’une Iranienne condamnée à mort par lapidation pour adultère, arrêtés le 10 octobre en Iran, doivent comparaître mardi devant des juges, a indiqué à l’AFP la porte-parole du Comité international contre la lapidation, basé en Allemagne.

« Selon nos contacts en Iran, Sajjed Ghaderzadeh, le fils de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, et son avocat Houtan Kian doivent voir un juge aujourd’hui », a dit à l’AFP Mina Ahadi, une opposante au régime iranien installée en Allemagne depuis 1996.

Ils ont été arrêtés le 10 octobre avec deux Allemands venus les interviewer à Tabriz et sont incarcérés dans cette ville, a précisé Mme Ahadi. Ils ont été interrogés toute la semaine dernière et soumis à « d’intenses pressions », selon le site internet du Comité contre la lapidation. « Surtout le fils », a précisé Mme Ahadi.

« Ils sont accusés d’avoir eu des contacts avec des médias étrangers et avec moi », a ajouté cette femme qui a fui en 1990 l’Iran, après avoir été condamnée à mort en 1981 et s’être cachée pendant près d’une décennie au Kurdistan iranien. « Mon mari a été exécuté en 1980 », a-t-elle rappelé.

Téhéran a confirmé l’arrestation des deux Allemands mais pas celle du fils et de l’avocat. Depuis huit jours, l’Allemagne s’efforce d’obtenir la libération de ses compatriotes. Une délégation de députés allemands, en Iran cette semaine à l’invitation du parlement iranien, a plaidé leur cause.

Les deux Allemands, entrés en Iran avec des visas touristiques, travailleraient pour le groupe de presse Springer, qui édite les journaux conservateurs Bild, Bild am Sonntag et Die Welt, selon l’hebdomadaire Der Spiegel.

Mme Ahadi s’est dite « très inquiète » pour Sajjad, 22 ans, qui « n’a rien fait, juste tenté d’aider sa mère », et pour sa soeur de 17 ans qui « a très peur » à Tabriz.

Elle a déploré que les autorités allemandes ne s’occupent pas, selon elle, du fils ni de l’avocat.

L’Iran a annoncé mardi avoir accordé à des représentants du consulat d’Allemagne à Téhéran l’accès aux deux Allemands qu’il détient.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :