Arrestations dans le milieu du rap

8 11 2010

Dépêche AFP, 8 novembre 2010 :

La police iranienne a mené une série d’arrestations dans le milieu du rap iranien à Téhéran, rapporte le journal Téhéran Emrouz.

« Des garçons et des filles ont été arrêtés, des instruments de musique occidentaux et de l’alcool saisis » lors de descentes vendredi, a déclaré le chef de la police de Téhéran, Hossein Sajedi-Nia, selon des propos rapportés par le quotidien.
Il n’a pas précisé le nombre de personnes arrêtées.

« Ces groupes enregistraient des clips underground, et sortaient des chansons non-autorisées via internet ou le satellite », a-t-il indiqué, précisant que « ces garçons et filles se retrouvaient dans des bâtiments déserts et en ruines, dissimulant les lieux à l’aide de rideaux sales, pour ne pas attirer l’attention ».

Lire le reste de cette entrée »





Communisme-ouvrier n°3

8 11 2010

Le troisième numéro de « Communisme-ouvrier », bulletin de l’Initiative Communiste-ouvrière (où participe des camarades du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran en exil en France) vient de paraître.

Au sommaire : La crise, c’est eux les capitalistes. La solution, c’est nous les travailleuses et les travailleurs – La campagne internationale pour libérer Sakineh continue – A propos de la lutte à Lyon et échos de Lille et Caen – Face à la stratégie répressive de l’Etat.

Cliquez ici pour lire et télécharger le bulletin en PDF





Repas de solidarité avec les ouvriers iraniens à Lyon

8 11 2010

Le samedi 6 novembre, après une nouvelle manifestation qui a rassemblé plus de 20.000 travailleurs dans les rues de Lyon pour protester contre la réforme Sarkozy des retraites, une soirée avec un repas iranien était organisé au Centre Social Autogéré de la Croix Rousse en solidarité avec les luttes de la classe ouvrière de France et d’Iran. Plusieurs dizaines de personnes ont partagé dans une ambiance chaleureuse un repas iranien préparé par l’Association Franco-Iranienne de Lyon avec la présence et la solidarité des camarades de l’Union Pour le Communisme.

Banderolle : "ni religion, ni nationalisme, humanité"

Notre camarade Pascal, membre du PCOI et de l’Initiative Communiste-Ouvrière est intervenu pour expliquer le rôle de la classe ouvrière dans la révolution de 1978-1979 contre la dictature du Shah, puis la prise du pouvoir et la répression des forces réactionnaires islamistes, avec des massacres de prisonniers politiques communistes et ouvriers au début des années 80 et la mise en place d’un véritable apartheid sexiste. Il a insisté sur le combat que continue le peuple et les travailleurs d’Iran contre le régime islamiste malgré la répression qui s’abat sur les opposants et les militants ouvriers. La grève générale du Kurdistan qui a suivie l’exécution de notre camarade Farzad Kamangar a ainsi montré la volonté de lutte des travailleurs, tout comme les multiples grèves et protestations pour le paiement des salaires. A propos de la terreur misogyne du régime des mollahs, un point a été fait sur la situation de Sakineh et ce que signifie pour le régime la « révision judiciaire », puisque c’est alors que son cas était en « révision judiciaire » que la jeune Delara Darabi, condamnée à mort à l’âge de 17 ans, a été exécutée le vendredi (équivalent du dimanche dans les pays musulmans) 1 mai 2009, jour où les ouvriers se sont rassemblés Parc Laleh de Téhéran sur la base d’une plate-forme revendicative radicale, regroupant tant des revendications économiques (hausse des salaires, liberté syndicale, etc.) que politiques (égalité entre les femmes et les hommes, reconnaissance des droits des travailleurs immigrés d’Afghanistan, etc.). Pour finir, notre camarade a indiqué que les ouvriers d’Iran suivaient avec intérêt la lutte des travailleurs de France, rappelant les messages de solidarité du PCOI et de syndicats iraniens, et a mis en avant que la victoire des ouvriers en France aurait un impact sur les luttes en Iran, tout comme les victoires en Iran un impact sur la lutte en France, comme dans tous les pays, tant il est vrai que « si les exploités n’ont pas de patrie, ils ont un monde à gagner ».

Lire le reste de cette entrée »





Appel au meurtre contre Mina Ahadi sur un chat allemand

8 11 2010

E.S. Berlin, 5 novembre 2010 :

Hier soir (NdT : 4 novembre), Madame Mina Ahadi, combattante iranienne pour les droits humains vivant en Allemagne, a été invité dans un chat de discussion sur PalTalk, où il était question de la solidarité avec Sakineh Mohammadi Ashtiani. Après que quelques participants islamistes, connus pour être des ennemis de Mina Ahadi, aient été exclus de la discussion, un de leur militant a ouvert un autre salon de discussion qui appelait ouvertement au meurtre de Mina Ahadi par lapidation. « Nous revendiquons la lapidation de Mina Ahadi » était le titre de ce salon. A cet appel se sont joint plus de cinquante personnes.

Capture d’écran du salon de discussion :

Après quelques heures et plusieurs tentatives de la part des soutiens de Mina Ahadi d’alerter le propriétaire du chat et de porter plainte à la police, ce salon a été fermé. Bien que la plupart des participants de ce chat ne sont vraisemblablement pas dangereux, il est nécessaire de réagir. On sait que quelques personnes de ce milieu de la scène islamiste dure ont déjà dans la vie réelle menacé des gens considérés comme « non-croyants » ou même appelés « hérétiques ».

Lire le reste de cette entrée »





A toutes celles et tous ceux qui font campagne pour la vie de Sakineh

8 11 2010

Un message de Mina Ahadi et de Asqar Karimi – 4 Novembre 2010

A toutes celles et tous ceux qui font campagne pour la vie de Sakineh

Votre course contre la montre pendant deux jours a une fois de plus sauvé Sakineh de l’exécution et remis la République Islamique à sa place. Ces deux jours sont inoubliables et doivent être enregistré dans l’histoire de tous les amoureux de la justice à travers le monde. Peu après avoir reçu la nouvelle de l’exécution imminente de Sakineh, qui a été diffusé par les Comités Internationaux contre la Lapidation et contre les Exécutions, il y a eu une telle tempête face à la République Islamique qu’elle l’a forcée à annuler son plan prêt à commettre le crime.

En l’espace de seulement 24 heures, un demi-million de personnes ont envoyé des lettres de protestation, et près de deux millions de messages de protestation ont été envoyés via twitter, la nouvelle a été diffusé dans la plupart des médias internationaux, il y a eu des interviews des responsables de la campagne ”sauver Sakineh” et de nombreuses manifestations ont été organisées. Plus de dix gouvernements ont protesté contre la République Islamique et dénoncé la condamnation à mort. C’est un nouvel épisode important dans la campagne pour sauver Sakineh qui s’est ouvert et une page fière a été écrite dans l’histoire de la lutte du peuple du monde contre l’horrible et criminelle République Islamique. En fait, nous sommes témoins de l’humanité qui se lève contre les fossiles inhumains de l’histoire. Pour celles et ceux qui veulent écrire l’histoire plutôt que d’en être les victimes, et pour celles et ceux qui ne veulent pas attendre les décisions des gouvernements mais, au contraire, leur dicter ce qui doit être fait, ce fut sans aucun doute un grand évènement et une grande occasion politique.

Lire le reste de cette entrée »