Réaction d’Amnesty International aux nouveaux « aveux » télévisés de Sakineh

18 11 2010

HNS-Infos, 18 novembre :

Amnistie internationale a fait part de ses critiques ce mardi 16 novembre après une nouvelle diffusion par la télévision iranienne d’« aveux » de Sakineh Mohammadi Ashtiani, condamnée à mort par lapidation en Iran pour adultère.

La télévision d’État iranienne a également diffusé lors de la soirée du 15 novembre des « aveux » du fils de cette femme, Sajjad Qaderzadeh, et de deux journalistes allemands. Une voix off a par ailleurs affirmé que Javid Houtan Kiyan, l’avocat de Sakineh Mohammadi Ashtiani, avait reconnu avoir conseillé à Sajjad Qaderzadeh de mentir.

Les normes internationales d’équité des procès auxquelles l’Iran est partie garantissent le droit de ne pas être forcé de témoigner contre soi-même ou de s’avouer coupable.

Lire le reste de cette entrée »