La République Islamique est sur le point d’exécuter Shahla Jaahed

19 11 2010

La République Islamique est sur le point d’exécuter Shahla Jaahed
Ne laissons pas cette jeune femme être exécutée !

Comité International Contre la Lapidation, 11 novembre 2010

A toutes celles et tous ceux qui ont un coeur et un esprit ouvert partout dans le monde.

Shahla Jaahed a été emprisonnée dans les unités spéciales pour femmes de la prison Evin où elle vit avec des cauchemars depuis huit ans. Ces derniers jours, son exécution a été confirmée par Laarijaani, le chef de la justice islamique, et l’ordre a était envoyé à la Cour Criminelle, ce qui signifie qu’elle peut être exécutée chaque jour !

Shahla a failli être exécutée plusieurs fois par pendaison avant aujourd’hui, mais les protestations générales en Iran et à l’extérieur de l’Iran ont stoppé le gouvernement. Maintenant que le gouvernement d’Iran se sent restreint et sous pression pour ne pas tuer Sakineh, il semble qu’il veuille prouver son pouvoir en exécutant une femme ! En assassinant Shahla, ils veulent dire « Nous ne cédons pas à la pression internationale ». Nous appelons toutes les personnes concernées à travers le monde à se lever et à aider à empêcher l’exécution de Shahla.

Shahla était infirmière. Elle est tombée amoureuse de Naser Mohammad-Khani, un célèbre footbaleur iranien. Tout deux ont commencé à vivre ensemble et ont caché leur vie en commun à Téhéran. Pourtant, Naser était en même temps marié à une autre femme, Laleh Saharkhizan. Laleh a été assassinée à l’automne 1981, et alors que Naser était en Allemagne, Shahla a été arrêtée et accusée du meurtre.

Avant même toute enquête réelle, les médias de la République Islamique ont annoncé sa culpabilité et l’ont traitée de meurtrière. Les interrogatoires, avec tortures, ont vite commencé. Il y a quelques années, lors d’une conversation téléphonique, Shahla m’a dit : « l’interrogatoire avait duré des semaines. Ils m’ont fait tout ce qu’ils pouvaient me faire, ils m’ont torturée jusqu’à ce que je souhaite mourir, et plusieurs fois, jusqu’à ce qu’ils me forcent à avouer et à signer ce qu’ils me dictaient. Ils avaient même menacé d’amener une petite fille de ma famille, qui est comme une fille pour moi, et de la battre si je n’acceptai pas. J’ai fait tout ce qu’ils m’ont demandée et j’ai avoué. Après la torture, au tribunal, j’ai protesté et je me suis rétractée ; je leur ai dit que je n’étais pas la meurtrière, mais personne ne m’a écoutée ».

Abdulsamad Khoramshahi, l’avocat de Shahla, a toujours déclaré que ce cas comprenait dix erreurs judiciaires : la cigarette à moitié fumée trouvée sur le lieu du crime fut présentée comme une preuve alors que Shahla ne fume pas ; les coups de couteaux ont été donnée par un gaucher alors que Shahla est droitière ; le corps était lavée et habillée d’habits propres après le meurtre, une chose que Shahla aurait été incapable de faire. Toute l’enquête n’a été ni claire ni transparente, les recherches de preuves n’ont pas été faites dans les formes, de nombreux passages ont été laissés sans surveillance, plusieurs témoins et personnes avec des informations n’ont pas été présentes au tribunal et rien n’a été fait scientifiquement ! Pourtant, ils sont arrivés rapidement à la conclusion ! Plus tard, les résultats de l’examen médico-légal a prouvé que Laleh avait été violée avant d’être assassinée.

Le système judiciaire du gouvernement a pris sa décision avant l’interrogatoire et avant que toute preuve ne soit trouvée. Le gouvernement avait l’intention de présenter Shahla comme la meurtrière et a utilisé ses aveux puis l’a condamnée à mort.

Le tribunal criminel lors de son affaire et tout le monde avait entendu de la part de Shahla qu’elle avait été tlorturée et maltraitée afin de la forcer à avouer. Shahla a critiqué le traitement barbare qu’elle a subi en prison et l’injustice des tribunaux à son encontre, et déclaré qu’ils voulaient la martyriser pour éviter l’enquête sur le meurtre lui-même. Shahla est une intelligente jeune femme qui aime la poésie et les arts. Elle continue à écrire des poêmes en prison et elle est très aimée et respectée par les autres détenues grâce à ses capacités et à son caractère. Ces dernières années, il y a eu de nombreuses activités pour arrêter son exécution, tant en Iran qu’à l’ échelle internationale. Parmi ces activités, la réalisation du fim « The Red Card », qui a été diffusé dans des médias internationaux et dans certains festivals, dont le festival du film de Hollande. Shahla est une des nombreuses victimes d’un régime misogyne et tyrannique. Nous ne devons pas la laisser être exécutée, et maintenant que le gouvernement est paralysé pour exécuter Sakineh, nous ne les laisserons martyriser Shahla à sa place.

Avec la même force de puissance et d’activités généralisées que nous avons eu pour Sakineh, nous devons commencer à faire reculer aussi le gouvernement sur cette affaire.

Mina Ahadi, porte-parole du Comité International Contre les Exécutions

Publicités

Actions

Information

3 responses

19 11 2010
20, 25 et 27 novembre : actions pour la libération de Sakineh, Shahla Jahed, Sajjad, Houtan et les avocats emprisonnés « Révolution en Iran

[…] Shahla Jahed est une jeune femme que le régime a décidé d’exécuter le mercredi 1 décembre après huit années de prison. L’avocat de Shahla a enregistré dix erreurs judiciaires dans son dossier. La République Islamique, actuellement dans l’incapacité d’exécuter Sakineh, cherche donc à exécuter Shahla pour prétendre ne pas céder à la pression internationale. […]

21 11 2010
Vidéo : Protestation à Londres contre les exécutions « Révolution en Iran

[…] République Islamique veut exécuter Shahla Jahed à la place de Sakineh Ashtiani, dont l’exécution a été repoussée par l’opposition […]

1 12 2010
Shala Jahed a été assassinée ce matin « Révolution en Iran

[…] Shahla a été tuée ce matin, 1 décembre 2010, à la prison Evin de Téhéran. Elle a été pendue. Son seul crime, celui pour lequel elle a été exécutée par les brutes du régime islamique, c’est d’avoir été une femme. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :