« Nous avons besoin d’un monde meilleur »

19 11 2010

Transcription partielle de l’intervention de Issam Shukri, secrétaire du Comité Central du Parti Communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak, le 13 novembre à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire de la Révolution d’Octobre à Toronto. L’intégralité de l’intervention en anglais peut être visionnée à cette adresse.

Bonsoir ami(e)s et camarades, (…)

Merci à chacun d’entre vous d’être venu à cet événement, c’est un événement qui est important, un grand moment pour se souvenir d’un grand événement qui a eu lieu il y 93 ans. C’était il y a un certain temps (…), mais son idée, en tant que pratique, qu’influence, qu’impact est plus moderne aujourd’hui que jamais. Si on voit ce que la bourgeoisie fait aujourd’hui, alors ces vieilles images et vieux films que nous avons vus (NdT : il montre un portait de Lénine et parle de films d’archives qui viennent d’être montrés sur la révolution d’Octobre), sont bien plus modernes que Georges Bush, (…), Tony Blair, Ali Khamenei, Ahmadinejad, (…).

Il y a quelques semaines, des documents provenant du Pentagone ont été publiés sur un site internet (…), et ces documents disent que plus de 66.000 civils irakiens sont morts depuis 2003, 30.000 civils sont mort, en plus des 66.000, à cause des mines, et 30.000 autres irakiens ont été tués à cause des guerres sectaires. Cela vient de documents du Pentagone. Sept années de bain de sang en Irak, sept années où les irakiens sont tués par des explosions, par le terrorisme islamique, par le terrorisme de l’armée américaine, des gens sont chassés de chez eux, des enfants tués dans leurs écoles, les gens sont déplacés d’une zone à une autre, parce qu’ils sont chiites ou sunnites, ou kurdes, ou arabes, ou turcomans, ou chrétiens, ou orthodoxes ou catholiques. Aussi, ici, Octobre est une perspective contre toute cette misère, toute cette tragédie qui se passe aujourd’hui, au 21ème siècle, en 2010. Et les gens se demandent pourquoi ? Pourquoi est-ce que cela se passe aujourd’hui ? Pourquoi Georges Bush est toujours libre, se promenant, donnant des conférences et gagnant des millions de dollars ? Les gens doivent savoir pourquoi quatre millions d’Américains ont perdu leurs maisons dans la dernière crise financière. Les gens n’ont pas de réponse actuellement et Obama ne leur donne pas de réponse. Et je dis que la réponse est ici, camarades et ami(e)s, la réponse est avec le communisme-ouvrier, la réponse est avec Lénine, la réponse est avec le bolchévisme, la réponse est avec le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, la réponse est avec le Parti Communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak, la réponse est avec le socialisme camarades !

Il y a trois raisons au moins, parmi des centaines de raisons, pour lesquelles nous disons que la révolution d’Octobre fut un si grand événement au 20ème siècle. Je ne vais donner que trois raisons pourquoi cette révolution fut si importante. La première idée qui me vient à l’esprit quand je pense à Octobre, c’est qu’avant Lénine, qu’avant le bolchévisme, l’idée que les opprimés puissent seulement rêver diriger semblait si absurde, personne ne croyait qu’un ouvrier pouvait diriger lui-même, non seulement une rue ou un quartier, mais même un pays comme les États-Unis ou l’Union Soviètique. Mais avec la Révolution d’Octobre, les travailleurs ont prouvé que les opprimés pouvaient diriger, et qu’ils peuvent le faire très bien. Et c’est ça l’idée qui a été brisée par les bolchéviks, que les opprimés seraient stupides, que les opprimés ne pourraient pas diriger, que les opprimés auraient besoin de la bourgeoisie pour les guider, pour leur dire ce qu’il faut faire. Et je me rappelle ces mots de Lénine qui disait que chaque cuisinière doit apprendre à diriger le pays.

La seconde idée, c’est que pour la première fois, Marx, les travailleurs et le communisme se sont positionnés sur une base internationale. Je dis pour la première fois, je sais qu’il y a eu la Commune de Paris et la Révolution Française, mais pour la première fois le communisme, la classe ouvrière a pris le pouvoir et a affirmé « nous allons détruire le capitalisme ». Les français ne l’ont pas dit, ils ont juste remplacer un régime oppressif par un autre, ils ont rejetté le féodalisme et amené la bourgeoisie et la bourgeoisie continue à exploiter le peuple avec un autre nom et un autre visage. Aussi ce fut un caractère unique de la Révolution d’Octobre. L’image de Marx était partout, l’image d’Engels était partout, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, en Chine, en Inde, dans le monde arabe (…).

Le troisième point où je pense que la révolution russe a eu une si grande importance c’est pour l’égalité entre les femmes et les hommes. L’autre jour, je lisais le « Global Mail », et j’ai vu une image datée de 1921, ici, à Toronto, et il y avait deux femmes et la légende disait que ces deux femmes avaient été élues au parlement canadien. Et j’ai ensuite lu l’article, et j’ai appris qu’avant 1921 les femmes au Canada n’étaient pas considérées comme des personnes, en 1921 et la révolution d’octobre a eu lieu en 1917. Aussi vous voyez quel impact a eu la Révolution d’Octobre sur la société canadienne pour permettre aux femmes de gagner leur force et de commencer à lutter pour leur droit à voter et d’être élues au parlement. C’est juste un petit exemple de ce que la Révolution d’Octobre a apporté pour la liberté et l’égalité des femmes.

Je ne veux pas prendre trop de votre temps et je vais juste vous donner quelques chiffres pour montrer combien nous avons besoin d’Octobre aujourd’hui. Je vais vous dire quelques mots sur le taux de pauvreté dans le monde. D’après internet, la Banque Mondiale dit que 1,4 milliard de gens vivent sous le seuil de pauvreté (…). Et qu’est-ce que le seuil de pauvreté selon la Banque Mondiale ? Si vous gagner 1,25 dollars par jour pour vivre, vous êtes sous le seuil de pauvreté. Et il y a 1,4 milliards de gens qui vivent avec moins d’1,25 dollar par jour. Avec 1,25 dollar, vous devez avoir un petit-déjeuner, un repas de midi, un dîner, et il faut envoyer vos gosses à l’école, et de payer votre loyer, et de payer pour le chauffage, le transport, etc. et tout ça avec 1,25 dollar par jour ! Voilà la situation dans laquelle vit le monde en ce moment même ! Et il y a des gens qui osent dire « non nous n’avons plus besoin de révolution, contentons-nous de la démocratie, contentons-nous des Moktar Al-Sad, des Khamenei (…) et toutes ces équipes qui dirigent le monde et c’est bien comme ça ». Non ce n’est pas bien comme ça ! La situation dans le monde aujourd’hui est pire que lorsque Lénine a pris le pouvoir !

Si je lis d’autres chiffres, il y 40 millions d’enfants en dessous de l’âge de 5 ans qui risquent de mourir de mal-nutrition. Il y a 1,1 milliards de gens qui n’ont pas accès à l’eau potable, qui boivent de l’eau polluée. Le socialisme mes ami(e)s, est une nécessité, le socialisme ce n’est pas un sujet de conférences, ce n’est pas une théorie, ce n’est pas une idéologie. Les femmes sont réprimées en Iran, Sakineh Ashtiani est actuellement dans la crainte d’être exécutée. Notre force, le socialisme, les travailleurs, ont une réponse à ça. Nous disons que nous ne voulons que personne ne soit menacé, que persone ne soit exécuté, personne ne doit être torturé et que ce régime barbare doit être renversé par le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, par le Parti communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak, par le socialisme, les amoureux de la liberté et de l’égalité à travers le monde entier.

Malheureusement, à propos de l’Irak, il y a une longue liste, il y a tant de malheur dans ce pauvre pays (…). Il se passe tant en Irak, des tortures aux exécutions, de la discriminations contre les femmes à l’effondrement de la société civile, de l’absence d’accès aux soins à l’absence de possibilités pour les filles, en particulier pour aller à l’école, pour apprendre, même dans les écoles élémentaires. Les filles en Irak sont aujourd’hui privées du droit à l’éducation dans les écoles primaires. Grâce aux néo-conservateurs et à Georges Bush et à toute cette équipe qui ont lancé une guerre odieuse contre le peuple d’Irak, qui a tué des centaines de milliers de gens pour avoir du fric dans leurs poches, pour que le comptes en banque fleurissent en Amérique dont le résultat fut de jeter quatre millions d’Américains hors de leurs maisons. Il y a, mes ami(e)s, des épidémies en Irak. Le choléra et la malaria sont toujours là dans le sud de l’Irak. Il y a un manque de logements, en particulier à Bassorah et les autres villes du sud qu’ils ont bombardées. Il y a des massacres organisés par des brutes islamistes, les régimes islamistes et les nationalistes, que ce soit au Kurdistan ou en Irak, par les tribus qui luttent pour de l’argent, par les États-Unis, par le régime islamique d’Iran, par l’Arabie Saoudite, par la Syrie, par la Turquie (…). Il y a une absence de libertés politiques. Quelqu’un m’a demandé l’autre jour ce que je pense de la démocratie. Je ne sais pas ce qu’il veut dire, ce que veut dire démocratie avec ces chiffres et ces faits. Qu’est-ce que je pense, qu’est-ce qu’on peut penser de la démocratie lorsque l’on vos des femmes, nos sœurs, et des enfants menacés de mort chaque jour ? Quotidiennement, je ne parle pas de tous les mois, quotidiennement, elles sont menacées d’être kidnappées pour des rançons, ou parce qu’on a peur qu’elles parlent avec les voisins elles sont tuées « au nom de l’honneur ». Il y a, mes ami(e)s, un fort développement des crimes d’honneur en Irak, parce que les islamistes pensent qu’une femme est la moitié d’un être humain, et que son « honneur » est l’honneur de leurs tribus, l’honneur de l’Islam, de la religion, et que si elle joue avec cet « honneur » elle peut être éliminée, et éliminée avec fierté. J’ai lu tant d’histoires de pères et de frères qui ont tué des femmes et qui sont libérés le lendemain du commissariat.. à Bassorah, à Bagdad, à Kirkûk, à Mossoul. Doa Khalil a été lapidée à mort devant les yeux de la police. Voilà le Nouvel Ordre Mondial, la puissance de l’Amérique, c’est ça la démocratie, la forme de démocratie dont on nous parle.

C’est ça le capitalisme mes ami(e)s ! C’est le capitalisme, ce n’est pas seulement l’Amérique, c’est un système qui a fait faillite de tous les points de vue. C’est un système qui a fait faillite politiquement et économiquement, et pour avoir la preuve, regardez Obama. C’est un système qui a fait faillite moralement, idéologiquement. Ils ont tenté de diviser l’Irak en une mosaïque, une mosaïque dont chaque pièce assassine l’autre pièce, et ils regardent et disent « on a échoué ». « On a échoué » et depuis six, sept mois ils tentent de former un gouvernement.

Camarades, nous avons besoin d’un monde différent, nous avons besoin d’un monde meilleur, nous avons besoin d’en finir avec ce système pourri, ce système qui s’appelle capitalisme. Et ses jours sont comptés, croyez-moi, ses jours sont comptés, ils ne savent plus quoi faire. Leurs solutions économiques sont finies, ils n’ont pas de solution. Obama, il y a un an disait « Yes, we can », « Yes, we can », « Yes, we can » (Ndt : « Oui, nous pouvons »). Et maintenant, le Sénat est plein de républicains. Qu’est-ce que c’est que ça ? Où est le « Yes we can » ? Ils sont en faillite, ils n’ont pas de solutions, Wall Street n’a pas de solutions, le Parti Démocrate n’a pas de solutions, Angela Merkel n’a pas de solutions, personne n’a de solution. Et ils massacrent des gens, envahissent des pays, créent cette misère pour les gens. Et c’est le socialisme et la classe ouvrière qui doivent réaliser leur futur, c’est de leur responsabilité, comme les bolchéviks l’ont dit et ont pris sur leurs épaules les responsabilité d’un grand pays comme la Russie (…), nous pouvons le faire aujourd’hui pour des pays comme l’Iran et l’Irak. « Yes, we can !».

Camarades et ami(e)s, je pense que nous n’avons pas d’autre alternative que le socialisme. Il n’y a pas d’autre alternative, ce système est foutu et il n’y a pas moyen de le réparer. (…) Le socialisme est notre but, nous devons nous ranger derrière le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, le Parti Communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak, nous devons dire que les travailleurs ont la solution, dire , partout où nous sommes, de nous rejoindre et de participer à la révolution en vient en Iran et à la révolution qui, espérons-le, viendra en Irak. Vive le socialisme ! Vive le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran ! Vive le Parti Communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak ! Et vive la mémoire de la Révolution d’Octobre !


Actions

Information

One response

20 11 2010
Tweets that mention « Nous avons besoin d’un monde meilleur  « « Révolution en Iran -- Topsy.com

[…] This post was mentioned on Twitter by PAIRSonnalités | FR, InédiNews. InédiNews said: | PAIRSonnalités | « Nous avons besoin d'un monde meilleur « « Révolution en Iran: Je vais vous dire… http://dlvr.it/8tFJt | News #FRPR | […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :