Khezri Hossein, militant politique kurde iranien condamné à mort

26 11 2010

Hossein Khezri est âgé de 28 ans ; c’est un activiste politique kurde iranien qui a été arrêté à Kermanshah le 31 Juillet 2008, par la branche Nabi Akram de la Sepah.

Hossein Khezri a souffert de tortures physiques et psychologiques inhumaines pendant de long mois il a particulièrement souffert pendant son interrogatoire qui a duré 49 jours lorsqu’il était détenu dans le centre de détention de Kermanshah. Un interrogatoire d’une telle violence que sa vue est maintenant touchée et que Hossein est quasiment aveugle. Le 11 mai 2009, il a été transféré à la prison Orumiyeh (située dans l’ouest de la province de l’Azerbaïdjan iranien).

Hossein Khezri a été reconnu coupable des accusations de Moharebeh «inimitié contre Dieu» et «mise en danger à la sécurité d’État». Les accusations ont été confirmées par la branche 10 de la Cour d’appel du «tribunal révolutionnaire » de la province de l’Azerbaïdjan occidental et la peine de mort a été confirmée par la branche 31 de la Cour suprême de la justice iranienne.

Une lettre écrite en anglais par Hossein Khezri et disponible sur ce site
http://lissnup.posterous.com/32730095

Elle a été adressée à des organisations internationales de défense des droits humains sur son cas et les tortures qu’il a endurées a été publié récemment. Voici un extrait :

Lettre témoignage de Hossein Khezri

« Le 27 Juillet 2009, deux semaines avant le verdict final, j’ai envoyé une plainte formelle au procureur général de la Cour militaire de la ville d’Orumiyeh sur le comportement inhumain et illégal que j’avait subi de la part des gardiens de prisons ou je fut enfermé.

Le 2 Février,2009, juste après que j’ai transmis à la plainte et présenté les preuves de mes torture a un médecin légiste, j’ai été détenu pendant trois jours par le ministère du Renseignement, sous la surveillance de gardes armés.

J’ai été menacé suite a la plainte que j’avais présentée. On m’a demandé pourquoi j’avais osé me plaindre. On m’a ensuite suggéré de me faire photographier par les gardiens et de lire pour des medias iraniens des aveux qu’ils avaient écrits pour moi ou je niais que j’avais été
maltraité. On m’a dit que si je coopèrerait, ils pourraient  réduire les charges et réduire ma peine … chaque fois que mon père avait tenté de trouver des informations sur mon cas et de mes nouvelles, les autorités iraniennes ne lui donnait que des réponses confuses et contradictoires.

Mon père était si effrayé a l’idée de ne pas savoir si j’avait déjà été exécuté qu’il fait une crise cardiaque au bureau du ministère du
Renseignement quand il y fut convoquée … À peine 20 jours après la mort de mon père j’ai été transféré en exil à la prison de Qazvin (a environ 200 miles du domicile de mon père à Orumiyeh) … Jusqu’à présent, personne n’a donné suite à mes plaintes les autorités iraniennes ont ensuite tout fait que mes demandes ne soit pas transmises à un médecin des autorités pénitentiaires. Aucune de mes demandes n’ont jusqu’à présent abouties et ils ne m’ont jamais donné suite ni les raisons pour lesquelles ils refusaient mes plaintes ».

A l’heure actuelle, les nouvelles de l’exécution imminente Hossein Khezri ont «étés signalé sur plusieurs sites Internet iranien de collectifs
défense des droits de l’homme les premières nouvelles ont étés relayées par cet articles sur le site iranien Persian 2 english

Pour vérifier l’exactitude et la validité des rapports sur la condamnation a mort de Hossein Seyed Ehsan Mojtavi, son avocat a déclaré «Récemment, un vote d’unité de procédure a été annoncée par la Cour suprême de l’Iran , un vote qui exige que l’examen de toutes les
condamnations à mort doivent être transmis à la Cour suprême. Sur la base de cette information nous protestons contre la Cour d’appel de la province de l’Azerbaïdjan occidental qui n’a pas de compétence sur le dossier ».

Ehsan Mojtavi, son avocat a poursuivi: «En réponse à mon objection, les autorités judiciaires ont déclarées que le verdict d’exécution Hossein Khezri avait été délivré avant la décision de la Cour suprême. Et que les autorités judiciaires ont déclarées que la Cour d’appel avait bien confirmé la peine de mort pour Hossein . Cela signifie que nous ne pourrons pas faire appel contre à des peines déjà prévues par la loi »

Ehsan Mojtavi, son avocat l’avocat de Hossein nous explique explique que, selon l’interprétation des lois pénales en faveur des représentants de la défense , la nouvelle demande de celle-ci ne s’applique pas au cas de Hossein Khezri.

Ehsan Mojtavi, conclue ensuite sa déclaration ainsi «je pense qu’en raison de l’incertitude entourant l’affaire du vote de la cour dans le
dossier, Hossein Khezri la procédure doit être étudiée et examinée à nouveau par la Cour suprême. Il est probable que l’affaire a été renvoyée au bureau du Procureur de la ville d’Orumiyeh de sorte que le Procureur local ne puisse pas prendre position sur cette question » ce qui veut dire que nous assistons bien la a une nouvelle mise en scène du ministère de la « justice » iranienne.

Aux dernières nouvelles. L’exécution de Hossein Khezri va donc surement être appliquée dans les semaines a venir de récents rapports parvenus d’Iran nous disent que Ehsan Mojtavi l’avocat de Hossein n’a toujours pas reçu une notification officielle de l’ordre d’exécution d’Hossein Khezri dans les prochains jours , notification officielle que les autorités refusent de lui transmettre et qu’il niait les allégation du régime affirmant qu’il n’était plus le représentant des droit de la défense et l’avocat d’Hossein Khezri et qui se retirait de l’affaire.

Une campagne de solidarité internationale va donc être lancée dans les prochaines semaines en attendant vous pouvez toujours protester par mail auprès des nations unies et des autorités iraniennes.

Lettre type a envoyer

SAMPLE LETTER :

TO:

npillay@ohchr.org

urgent-action@ohchr.org

CC:

inquiries@un.org

info_leader@leader.ir

Ms. Pillay:

I am writing to you with an urgent request that you issue a demand for the Islamic Republic to immediately and unconditionally release all political prisoners in Iran, including Hossein Khezri, a 28-year-old political prisoner held in Orumiyeh prison in Iran. He has been repeatedly severely tortured, and the Islamic Republic regime has now issued orders for his immediate execution.

I fully expect the United Nations to finally take action on this and all other cases of political prisoners in Iran. People of the world do not
accept the continued detentions, tortures and executions perpetrated by the Islamic Republic, and we do not tolerate the UN’s refusal to act substantively in these matters.

Sincerely,
(your name)


Actions

Information

One response

26 11 2010
Für das Leben und die Freiheit von Hossein Khezri! « Entdinglichung

[…] en Iran Khezri Hossein, militant politique kurde iranien condamné à mortEspoir de sauver SakinehLa femme dans la vie et dans la mort : De Frederick West à Anthony […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :