Shahla Jahed pendue à Téhéran

2 12 2010

Article publié par Egalité le 1 décembre :

Ce matin (1 décembre), à Téhéran, Shahla Jahed, une femme de 40 ans, accusée d’avoir tué la femme légitime de son amant, a été pendue.

Au moment des faits, Shahla Jahed était la femme « temporaire » (1) de Nasser Mohamadkhani, ce qu’il avait caché jusqu’aux premières investigations

Nasser Mohamadkhani , membre et coach réputé des équipes de foot en Iran, avait demandé la peine capitale pour son ex-femme temporaire.

Lire le reste de cette entrée »





Vidéo : Vie et mort de Shahla Jahed

2 12 2010

Vidéo en mémoire de Shahla Jahed, exécutée le 1er décembre 2010 à Téhéran :

Voir le communiqué du Comité International Contre les Exécutions





Shahla Jahed a été assassinée le 1 décembre

2 12 2010

Communiqué du Comité International contre les Exécutions, 1er décembre 2010 :

Ils ont tué Shahla ce matin, mercredi 1er décembre, à Evin. Nos cœurs vont vers la famille et les ami(e)s de Shahla ; nos condoléances à toutes celles et tous ceux à travers le monde qui ont utilisé des heures et des jours à agir pour empêcher que le régime islamique commette un nouveau crime.

Shahla a été assassinée pour avoir commis le crime d’être une femme à la merci du régime islamique à un moment où il avait besoin de tuer une femme, à un moment où il avait besoin de tuer une femme dont le visage était connu. Elle s’était exprimée sur son dossier pour dire qu’elle avait avoué sous la menace qu’un enfant de sa famille soit violé. Elle était innocente selon le premier examen de son affaire qui a ensuite été retiré de son dossier pour son inculpation. Elle était innocente selon son avocat qui avait pointé du doigt les erreurs et controverses judiciaires. Mais qu’importe ces éléments pour un système de ”justice” basé sur la sauvagerie et la barbarie constitutionnelles au service d’une entité politique qui se défend par la terreur et l’atmosphère de peur sur la société.

Lire le reste de cette entrée »