Les étudiants iraniens appellent à manifester le 7 décembre

6 12 2010

Nouvelles des appels à manifester des étudiants iraniens

De nouveau à l’approche de la journée des étudiants du 7 décembre 2010 ceux-ci appellent a nouveau a se mobiliser massivement pour que le régime ne récupère pas une fois de plus la journée des étudiants.

Le 7 Décembre est une date importante pour les militants étudiant iraniens, c’est une journée de deuil et de mémoire qui est célébrée chaque année, c’est la date commémorant l’assassinat de 3 militants étudiants en 1953 par les forces répressives du Shah et de la dictature du clan Pahlavi ,lors d’un coup d’état qui fut commis avec l’aide d’agents de la Cia et des services secrets britanniques sous le nom de code « opération Ajax » qui chassa le premier ministre Mossadegh qui avait tenté de nationaliser le pétrole iranien

Depuis le début de la dictature Khomeyniste en 1979 le régime a tenté de récupérer cette fête militante des étudiants du 7 décembre à  son profit jamais les étudiants iraniens ne l’ont accepté.

Depuis plusieurs jours des rapports parvenus sur des sites iraniens nous indiquent que dans les grandes villes les militants iraniens ont fait œuvres débordant de vitalité.

A Téhéran les murs des universités et des quartier autour des plus grandes facs de la ville sont recouverts de graffitis et d’appels multiples et massifs à manifester. Des comités étudiants clandestins pour la plupart ont publiés et diffusés massivement des communiqués et des tracts appelant à se mobiliser et a combattre la dictature et le régime de Khamenei et Ahmadinejad pour le 7 décembre 2010 grève qui après plusieurs votes devrait se prolonger pour les 8 et 9 décembre.

D’autres étudiants de Téhéran on publié sur le site Jaras le communiqué suivant :

« l’An passé, nous avons assisté à des manifestations de rue dans laquelle nos concitoyens ont été massacrés, nous avons assisté au scandale de la prison de Kahrizak nous avons assisté le 15 juin 2009 a l’attaque brutale contre la résidence universitaire de Téhéran, aux confessions forcées de militants dans les prisons, nous avons vu des centaine d’’arrestations nous avons constaté l’emprisonnement de milliers de personnes innocentes, ,nous avons assistés a des exécutions sans discernement d’ individus innocents ,nous avons constatés que les autorités ont commises des milliers d’autres actes illicites, en violation des lois de notre nation. Pour cela nous appelons toutes les organisations et associations étudiantes iraniennes à participer à une grève nationale par les étudiants pour nous battre pour notre liberté contre les oppresseurs et que notre colère soit entendue par tout les peuples du monde épris de liberté ».

Plusieurs autres communiqués étudiants de parvenus de Téhéran et d’autres grandes villes de province appellent également tout les étudiants iraniens en exil a organiser des manifestations de solidarité pour le 7 décembre 2010 mais aussi que les syndicats étudiants étrangers se joignent massivement aux manifestations des étudiants iraniens en exil, plusieurs syndicats étudiants allemands et l’un des principal syndicat étudiant polonais ont déjà répondus favorablement a cette demande

Université Azad de Mashhad ( siuée dans la province du nord-est du pays) malgré les risques encourus des graffitis ont fleuri dans toute l’université et les rues alentour on peut y lire entre autre : « Mort au dictateur », « l’université est plus vivante que jamais ». « Les étudiants combattront pour la liberté ».

Université Libre de Ghazvine (nord-ouest) les étudiants ont annoncés que quelque soit les risques encourus et la répression ils manifesteraient sur la place de l’université, université Chahr-e-Kord ( au centre de l’Iran), plusieurs communiqués et tract ont étés publiés ils sont sans équivoques contre le régime et clament « en souvenir de tous nos camarades étudiants et lycéens emprisonnés, nous allons scander de toutes nos forces pour le 16 Azar : Les étudiants préfèrent la mort à l’humiliation ».

Au lycée Behechti toujours dans la ville de Ghazvine les lycéens s’en sont pris courageusement a des portraits de Khamenei le dictateur qui s’autoproclame le « Guide suprême du régime » qu’ils ont décrochés des murs pour les détruire ensuite de nombreux professeurs qui se sont déclarés courageusement solidaires des lycéens se sont joints a eux.

Les étudiants de la faculté Khodro de l’Université des Sciences et de l’Industrie ont menacé les responsables et les recteurs de la fac dans un communiqué disant « nous reprendront la grève le 7 décembre tant que nos revendications légitimes ne seront pas prises en compte ».

Téhéran malgré un dispositif des forces répressives de plus en plus pesant et de plus en plus massif un vague de bombages et de graffitis ont fleuri prés des stations de métro (Gholhak, Golbarg, Dardacht…) ces graffitis appellent a faire grève et a manifester pour le 7 décembre 2010 16 Azar dans le calendrier persan parmi ces graffitis on pouvait lire« Mort à Khamenei », « Marg Bar Diktator » (mort au dictateur en persan reprise du slogan crié depuis le 12 juin 2009) ou encore « le cri de chaque Iranien est nous voulons la liberté »

Collectif solidarité Iran paris

http://soliranparis.wordpress.com/


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :