7ème jour de grève de la faim pour un syndicaliste emprisonné

10 12 2010

La santé de Reza Shahabi est considérée comme préoccupante alors que sa famille en appelle au soutien du monde

Reza Shahabi, membre du bureau du Syndicat des Travailleurs des Bus de Téhéran, est emprisonné depuis six mois sans aucune accusation. Il est en prison pour la seule raison de ses activités syndicales, pour avoir défendu les droits des travailleurs. Pour protester contre sa détention et ses conditions de détention, Shahabi a commencé une grève de la faim le samedi 4 décembre, refusant même l’eau. Sa famille, qui a pu lui rendre visite, a décrit sa santé comme préoccupante. Lors de la visite, on rapporte que Shahabi était incapable même de marcher jusqu’à la cellule de verre et qu’il a dû être aidé par ses co-détenus. En plus, à cause de sa faiblesse générale, Reza a, ses derniers jours, souffert de plusieurs chutes qui ont causé des fractures et une blessure à la jambe.

Dans un appel aux syndicats, organisations des droits humains et aux médias du monde (voir plus loin), la famille de Reza Shahabi a appelé à une action urgente pour obtenir la libération de Shahabi et de ses collègues emprisonnés.

En plus de Reza Shahabi, Mansour Ossanlou, Ebrahim Madadi, Gholamreza Ghlolamhosseini et Morteza Kasra (tous membres du Syndicat des Travailleurs de la Compagnie de Bus Vahed de Téhéran et sa banlieue) ainsi que le syndicaliste et militant des droits humains Behnam Ebrahimzadeh sont actuellement en prison en Iran.

Lire le reste de cette entrée »





Un militant syndicaliste en grève de la faim

10 12 2010

Amnesty International Grande-Bretagne :

Le dirigeant syndicaliste Reza Shahabi est en grève de la faim depuis le 4 décembre pour protester contre sa détention continue. Nous appelons les autorités en Iran à le libérer immédiatement.

Reza Shahabi est le trésorier du syndicat indépendant et non-reconnu Sherkat-e Vahed.Il a été arrêté le 12 juin 2010, trois jours après l’arrestation de Saeed Torabian, le porte-parole du syndicat.

Arrestations de militants syndicaux

Saeed Torabiana depuis été libéré mais il y a six autres membres du Sherkat-e Vahed (Syndicat des Travailleurs de la Compagnie de Bus de Téhéran et Banlieue) en prison.

Gholamreza Gholamhosseini, Morteza Komsari et Ali Akbar Nazari ont tous été arrêtés début novembre et nous considérons qu’ils sont tous des prisonniers de conscience, arrêtés uniquement sur la base de leurs activités syndicales pacifiques.

Lire le reste de cette entrée »





Mina Ahadi au parlement européen

10 12 2010

Mina Ahadi et Maryam Namazie

Communiqué du Comité International contre la Lapidation, 10 décembre 2010 :

Appel pour qu’une équipe indépendante de juristes viste l’Iran afin d’examiner le cas de Sakineh Ashtiani

Le 8 décembre 2010, une délégation des Comités Internationaux contre la Lapidation et les Exécutions a rencontré le Parlement Européen et les officiels de la commission pour mettre en place une équipe indépendante de juristes pour examiner les documents présentés au tribunal à propos de l’affaire de Sakineh Mohammadi Ashtiani et interviewer Madame Ashtiani, son fils, son avocat et d’autres personnes.

La délégation était composée de Mina Ahadi, porte-paroles des Comités Internationaux Contre la Lapidation et les Exécutions, Taher Djafarzadeh, représentant de la Journée Neda d’Italie, Bruno Malattia, conseiller juridique pro bono de Madame Sakineh Mohammadi Ashtiani et Maryam Namazie, porte-parole d’Iran Solidarity. Les quatre ont rencontré, entre autres, Monsieur Alexandre Stutzmann, conseiller diplomatique en chef du président du Parlement Européen, Monsieur Levente Csazi, conseiller du président responsible pour les droits humains et Alexandra Knapton, responsable inter alia pour les droits humains au cabinet de la vice-présidente de la Commission Européenne Catherine Asthon.

Le jour suivant, Mina Ahadi a parlé de la situation de Sakineh Mohammadi Ashtiani et de la situation des femmes en Iran lors de la conférence de la GUE/NGL au parlement européen (Ndt : Gauche Unitaire Européenne / Gauche Verte Nordique) intitulée “Les droits des femmes en Europe et dans le monde : les nécessaires statégies pour faire avancer l’agenda des droits des femmes”.

Lire le reste de cette entrée »





Sakineh, Sajjad, Houtan et les deux journalistes allemands doivent immédiatement être libérés

10 12 2010

Communiqué du Comité International Contre la Lapidation et du Comité International Contre les Exécutions, 10 décembre 2010 :

La mascarade télévisée de la République Islamique d’Iran contre Sakineh et Sajjad doit être dénoncée

Sakineh, Sajjad, Houtan et les deux journalistes allemands doivent immédiatement être libérés

La République Islamique d’Iran a annoncé qu’elle diffuserait de nouveau des “interviews” avec Sakineh Mohammadi Ashtiani et son fils, Sajjad Ghaderzadeh, via sa chaîne de télévision en langue anglaise Press TV, aujourd’hui, 10 décembre, Journée Internationale des Droits Humains. Press TV veut diffuser de supposés aveux télévisées obtenus sous la torture. Press TV espère ainsi répondre à la vague de protestation de millions d’individus à travers le monde en jouant le rôle de l’interrogateur.

La fausse nouvelle de la libération de Sakineh et Sajjad a été rapidement diffusée dans le monde entier le 9 décembre et a amené une vague internationale de solidarité et d’euphorie. De toute évidence, partout dans le monde, les millions de personnes qui ont protesté et se sont mobilisées, attendent avec angoisse le moment de leur libération ainsi que celles des deux journalistes allemands et de l’avocat de Sakineh.

Lire le reste de cette entrée »





Sur le rapport à propos de la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani et de Sajjad Ghaderzadeh

10 12 2010

[ La République Islamique d’Iran joue avec les nerfs de toutes celles et de tous ceux qui se mobilisent pour la libération de Sakineh. Hier, 9 décembre, en fin de journée, les médias du régime et en particulier Press TV, ont mis en scène sa libération et celle de son fils pour la démentir dans la matinée du 10 décembre.]


Communiqué du Comité International Contre la Lapidation du 9 décembre, reçu vers minuit :

Sur le rapport à propos de la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani et de Sajjad Ghaderzadeh

Le 8 décembre 2010, le Comité International Contre la Lapidation avait reçu des rapports à propos de la libération imminente de Sakineh Mohammadi Ashtiani et de Sajjad Ghaderzadeh.

Le 9 décembre, des photographies de Sakineh et de son fils Sajjad ont été publiées par Press TV (un des principaux médias de la République Islamique d’Iran) et ont été reprises par de nombreuses agences internationales. Tout cela a fait croire à leurs libérations.

Lire le reste de cette entrée »