Protestations contre les exécutions

29 12 2010

Dans le cadre de la semaine de protestations pour Habibollah Latifi, menacé d’exécution à Sanandaj, et aussi en mémoire de Ali Saremi, exécuté le 28 décembre 2010 à Téhéran, en solidarité avec Zeinab Jalalian, prisonnière politique kurde menacée d’exécution et plus largement contre la peine de mort et les exécutions en Iran, des rassemblements ont eu lieu dans de nombreuses villes les 28 et 29 décembre 2010.

Quelques exemples :

  • Berlin (Allemagne), devant l’Ambassade de la République Islamique :

Lire le reste de cette entrée »





Message des parents de Asad (Behnam) Ebrahim-zadeh

29 12 2010

Message des parents de Asad (Behnam) Ebrahim-zadeh, militant ouvrier emprisonné, 27 décembre :

Aux gens et aux organisations ouvrières du monde entier

Nous sommes les parents de l’ouvrier emprisonné Asad (Behnam) Ebrahim-zadeh. Nous vous envoyons nos salutations et aussi nos meilleurs vœux pour la nouvelle année qui arrive. Nous sommes reconnaissant à vous tous et toutes pour votre soutien à notre fils. Cependant, malheureusement, le travail n’est pas encore achevé. Notre Asad est toujours en prison.

Asad a été arrêté le 12 juin 2010 et est emprisonné depuis bientôt sept mois. Son seul crime est de soutenir les droits des travailleurs, les droits des enfants et les droits humains. Il a été une fois libérable sous caution de 100 millions de Tomans (960,000 $) que nous avons finalement réussi à trouver avec beaucoup de difficultés. Pourtant, sa libération a été refusée sous le prétexte que cela viendrait de province (et pas de la capitale Téhéran). aussi, Asad est resté en prison.

Pour protester contre sa détention et les mauvais traitements, Asad s’est mis en grève de la faim pendant deux semaine (fin septembre), et la conséquence fut des saignements à l’estomac. Il fut ensuite transféré de la section 209 (dirigée par les services de renseignements) de la prison Evin à la section générale 350 en attente de son procès. Il a été jugé le 13 décembre. Pourtant, nous sommes maintenant informés par l’avocat de notre fils qu’il a été accusé de travailler avec l’organisation (interdite) des Moudjahdines du Peuple et d’être Moharebeh (« en guerre contre Dieu »). C’est un coup monté ; tout cela ne sont que de pures mensonges ; le seul crime de Asad est de défendre les droits des gens. Ces accusations ont pour but de le condamner à une peine sévère. C’est pour cela que nous sommes extrêmement inquiets pour lui, nous sommes inquiets pour sa vie. Asad doit être libéré, avec tous les autres travailleurs emprisonnés.

Lire le reste de cette entrée »





Condamné à perdre un oeil et une oreille

29 12 2010

Dépêche AFP, 29 décembre 2010 :

Un Iranien a été condamné à perdre un oeil et une oreille pour avoir jeté de l’acide à la figure d’un homme lui faisant perdre la vue et une oreille, a rapporté mercredi le quotidien conservateur Kayhan.

Cette peine a été prononcée conformément à la loi du Talion en vigueur en Iran.

Le condamné, identifié comme Hamid, avait attaqué un homme, identifié comme Davoud, en 2005 par vengeance. Devant le tribunal, il a affirmé qu’il avait voulu se venger de ses camarades de classe qui l’avaient humilié mais s’était trompé de cible.

Les attaques à l’acide pour vengeance se sont multipliées ces dernières années en Iran. En général, il s’agit d’attaques contre des jeunes filles ayant refusé la main d’un homme.

En novembre dernier, la cour suprême iranienne a condamné un homme reconnu coupable d’avoir fait perdre la vue au mari de sa maîtresse, à perdre la vue, en application de cette loi.

Lire le reste de cette entrée »





Merde à l’impérialisme occidental ! Merde à l’islamisme politique !

29 12 2010

Partout dans le monde, en en particulier au Moyen-Orient où les populations crèvent de ces guerres entre ces deux pôles du terrorisme international que sont le militarisme occidental et l’islamisme politique, des voix s’élèvent pour affirmer qu’elles en ont assez d’être prises en otages par les différentes fractions réactionnaires qui ensanglantent le monde. Depuis toujours, et plus encore particulier depuis 2001 et l’invasion de l’Afghanistan suivie de l’occupation de l’Irak en 2003, nous avons toujours combattu les barbaries des différentes puissances impérialistes au Moyen-Orient sans soutenir les bandes réactionnaires islamistes ou nationalistes. Nous avons toujours mis en avant, au contraire, notre solidarité avec les organisations ouvrières, les mouvements de femmes et les luttes pour la liberté et l’égalité qui avancent au Moyen-Orient les mêmes aspirations à une vie meilleure que les luttes ouvrières d’Europe ou d’Amérique. Là, c’est depuis la Bande de Gaza, une de ces régions du monde où la population crève, derrière les murs de l’apartheid, des bombardements criminels du militarisme israélien, étouffe des exactions des bandes islamistes du Hamas, que s’élève un « Manifeste de la jeunesse de Gaza » qui commence par ces mots : « Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa. Merde à l’Amérique ! » pour finir par cette aspiration, « Nous voulons être libres, nous voulons vivre, nous voulons la paix. »

Femmes israéliennes et palestiniennes au Check-point de Ramallah, 8 mars 2007

En Europe, y compris au sein des mouvements qui se disent progressistes, il a souvent semblé difficile de faire partager ce refus tant de l’oppression israélienne que celle des réactionnaires du Hamas et des corrompus du Fatah pour parler de liberté, de paix, de justice et d’égalité, bref de nos aspirations universelles, en Israël et en Palestine.  Cette fois, c’est de la Bande de Gaza qu’une voie s’élève pour affirmer ces refus. Et c’est bien de ces refus que peut naître un espoir pour toutes celles et tous ceux qui, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Israël, en Iran et ailleurs, rêve d’un autre monde, libéré du racisme, de la guerre, du fanatisme religieux, du machisme et de l’oppression.

Manifeste de la jeunesse de Gaza

Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa (1). Merde à l’Amérique ! Nous, les jeunes de Gaza, on en a marre d’Israël, du Hamas, de l’occupation, des violations permanentes des droits de l’homme et de l’indifférence de la communauté internationale.

Nous voulons crier, percer le mur du silence, de l’injustice et de l’apathie de même que les F16 israéliens pètent le mur du son au-dessus de nos têtes, hurler de toute la force de nos âmes pour exprimer toute la rage que cette situation pourrie nous inspire. Nous sommes comme des poux coincés entre deux ongles, nous vivons un cauchemar au sein d’un autre cauchemar. Il n’y a pas d’espace laissé à l’espoir, ni de place pour la liberté. Nous n’en pouvons plus d’être piégés dans cette confrontation politique permanente, et des nuits plus noires que la suie sous la menace des avions de chasse qui tournent au-dessus de nos maisons, et des paysans innocents qui se font tirer dessus simplement parce qu’ils vont s’occuper de leurs champs dans la zone «de sécurité», et des barbus qui se pavanent avec leurs flingues et passent à tabac ou emprisonnent les jeunes qui ont leurs idées à eux, et du mur de la honte qui nous coupe du reste de note pays et nous enferme dans une bande de terre étriquée.

Lire le reste de cette entrée »





Protestation contre les exécutions à Oslo

29 12 2010

Dans le cadre de la semaine de protestations pour Habibollah Latifi, menacé d’exécution à Sanandaj,pour la libération des membres de sa famille arrêtés dans la nuit du 26 au 27 décembre et des autres personnes arrêtées à Sanandaj pour avoir protester contre cette exécution,  et plus largement contre la peine de mort et les exécutions en Iran, un rassemblement a eu lieu le 28 décembre devant l’Ambassade de la République Islamique à Oslo (Norvège).

Parmi les slogans « à bas la République Islamique » et « libérez les prisonniers politiques ».





Téhéran : Commémoration des victimes de la répression

29 12 2010

Le 28 décembre 2010, un an après le 27 décembre 2009, jour de l’Achoura, où des manifestations insurrectionnelles avaient éclaté à Téhéran et dans d’autres villes d’Iran, des étudiant(e)s de l’université Elm va Sanat de Téhéran commémore les victimes de la répression.





Rassemblement à Francfort contre les exécutions

29 12 2010

Dans le cadre de la semaine de protestations pour Habibollah Latifi, menacé d’exécution à Sanandaj, et aussi en mémoire de Ali Saremi, exécuté le 28 décembre 2010 à Téhéran, en solidarité avec Zeinab Jalalian, prisonnière politique kurde menacée d’exécution et plus largement contre la peine de mort et les exécutions en Iran, un rassemblement a eu lieu le 28 décembre devant le consulat de la République Islamique à Francfort (Allemagne).

Lire le reste de cette entrée »