Message des parents de Asad (Behnam) Ebrahim-zadeh

29 12 2010

Message des parents de Asad (Behnam) Ebrahim-zadeh, militant ouvrier emprisonné, 27 décembre :

Aux gens et aux organisations ouvrières du monde entier

Nous sommes les parents de l’ouvrier emprisonné Asad (Behnam) Ebrahim-zadeh. Nous vous envoyons nos salutations et aussi nos meilleurs vœux pour la nouvelle année qui arrive. Nous sommes reconnaissant à vous tous et toutes pour votre soutien à notre fils. Cependant, malheureusement, le travail n’est pas encore achevé. Notre Asad est toujours en prison.

Asad a été arrêté le 12 juin 2010 et est emprisonné depuis bientôt sept mois. Son seul crime est de soutenir les droits des travailleurs, les droits des enfants et les droits humains. Il a été une fois libérable sous caution de 100 millions de Tomans (960,000 $) que nous avons finalement réussi à trouver avec beaucoup de difficultés. Pourtant, sa libération a été refusée sous le prétexte que cela viendrait de province (et pas de la capitale Téhéran). aussi, Asad est resté en prison.

Pour protester contre sa détention et les mauvais traitements, Asad s’est mis en grève de la faim pendant deux semaine (fin septembre), et la conséquence fut des saignements à l’estomac. Il fut ensuite transféré de la section 209 (dirigée par les services de renseignements) de la prison Evin à la section générale 350 en attente de son procès. Il a été jugé le 13 décembre. Pourtant, nous sommes maintenant informés par l’avocat de notre fils qu’il a été accusé de travailler avec l’organisation (interdite) des Moudjahdines du Peuple et d’être Moharebeh (« en guerre contre Dieu »). C’est un coup monté ; tout cela ne sont que de pures mensonges ; le seul crime de Asad est de défendre les droits des gens. Ces accusations ont pour but de le condamner à une peine sévère. C’est pour cela que nous sommes extrêmement inquiets pour lui, nous sommes inquiets pour sa vie. Asad doit être libéré, avec tous les autres travailleurs emprisonnés.

Nous demandons à tous les travailleurs et à toutes les personnes humanistes à travers le monde à faire tout ce qu’ils peuvent pour nous aider à libérer Asad. La vie de Asad est en danger. Aidez-nous à le faire libérer et à le sauver.

Ayisha Modarresi (mère de Asad) eRahman Ebrahim-zadeh (père de Asad)

27 Décembre 2010

Texte reproduit et diffusé par Sadegh Amiri, ancien membre du Comité de Suivi pour Former de Libres Organisations Ouvrières.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :