Fermeté du régime vis-à-vis des journalistes allemands

4 01 2011

TF1, 4 janvier 2011 :

L’Iran a affirmé mardi que la campagne médiatique lancée en Allemagne pour la libération de deux journalistes allemands arrêtés en octobre alors qu’ils tentaient d’interviewer le fils et l’avocat de Sakineh Mohammadi Ashtiani, aura « l’effet inverse ». « Une campagne rassemblant des personnalités a été lancée en Allemagne pour faire pression sur la justice iranienne. Nous les mettons en garde : notre justice est totalement indépendante et ne prend pas ses décisions sous la pression », a déclaré Ramin Mehmanparast, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors de son point de presse hebdomadaire.