La population de Sanandaj fait reculer les forces de répression

8 01 2011

Dans un communiqué daté du 5 janvier 2011, le Comité du Kurdistan du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran rapporte que mercredi vers 13 heures, les forces de police ont arrêté un jeune conducteur à un rond point à Sanandaj. Le jeune ayant résisté, les policiers ont commencé à le battre à coups de pied, de poing et de matraque. Entre 30 et 40 piétons qui assistaient à la scène sont intervenus pour aider le jeune conducteur et ont réussi à le libérer des mains de la police. Les forces de répression se sont alors mises à tirer dans tous les sens et un jeune garçon de 12 ans a été blessé.

Ce sont alors une centaine de personnes qui sont intervenues face aux forces de répression et qui ont réussi à prendre la carte d’identité du policier qui avait blessé le jeune garçon.

Liées à la haine des forces de répression, l’intelligence et la maitrise complète de la situation par la population a permis que personne ne soit arrêtée pendant cette action.

Le Comité du Kurdistan du PCOI condamne les mesures répressives des forces d’oppression et salue le courage et l’initiative de la population de Sanandaj. La solidarité dont avait déjà fait preuve la population de Sanandaj la semaine précédente pour Habib Latifi, prisonnier politique menacé d’exécution, est un modèle pour la lutte pour la libération et pour contraindre les criminel à battre en retraite.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :