Interview de la mère de Madjid Tavakoli

12 01 2011

HNS Infos, 12 janvier 2011 :

Vendredi 7 janvier 2011 – Il y a deux jours, des agents de sécurité du ministère du renseignement de Shiraz ont envahi la résidence de la famille Tavakoli, détruisant le mobilier, confisquant tous les livres, papiers, ordinateurs et CD de la maison. Ali Tavakoli, le frère de Madjid, a également été convoqué au bureau d’enquête du ministère du renseignement et relâché après cinq heures d’interrogatoire.

Il faut noter que Madjid Tavakoli, Bahareh Hedayat et Mahdyeh Golrou viennent d’être convoqués au bureau du procureur pour un nouveau procès entre autres pour avoir publié des mensonges contre le régime. On dit que Madjid Tavakoli est soumis à de grandes pressions pour faire une déclaration contre le mouvement Vert et renier les lettres qui lui sont attribuées soutenant le mouvement Vert.

Dans une interview récente donnée à Jaras, Madame Tavakoli parle de l’attaque des agents du ministère du renseignement, de la convocation de son fils Ali Tavakoli au ministère du renseignement et des dernières nouvelles de Madjid.

Madame Tavakoli, pouvez-vous nous parler de l’attaque récente de votre maison ?

Ils venaient du ministère du renseignement. Ils ont mis la maison à sac et enlevé beaucoup d’effets personnels de mes fils.

Ont-ils expliqué le pourquoi de cette attaque et de ce type de conduite ?

Non. Nous ne comprenons pas pourquoi ils sont venus chez nous ou pourquoi ils ont détruit notre maison. C’est une sorte de torture psychologique. Je ne comprends pas pourquoi ils se conduisent comme ça.

Votre fils Ali a également été convoqué au ministère du renseignement ?

Oui. Ils l’ont relâché après un interrogatoire de cinq heures.

Lire le reste de cette entrée »





28 exécutions depuis le début de l’année

12 01 2011

Dépêche AFP du 12 janvier 2011, huit nouvelle exécutions à Téhéran, soit 28 exécutions depuis le début de l’année 2011.

Sept trafiquants de drogue et un homme reconnu coupable de viol sur une adolescente ont été exécutés par pendaison aujourd’hui à Téhéran, a rapporté l’agence de presse officielle iranienne Irna.

Les trafiquants de drogue ont été identifiés comme Mohsen Bahrami, Parviz Asghari, Manouchehr Najafi, Abdolvahed Baran-Zehi, Latif Sahrai, Khalil Tajik et Reza Ghorbani. Irna n’a pas précisé si leur exécution avait eu lieu en prison ou en public. Farzad Alizadeh, condamné à mort pour avoir enlevé et violé une adolescente, a été pendu à la prison d’Evine à Téhéran.

Lire le reste de cette entrée »