Journée du 29 janvier : Premiers rendez-vous

23 01 2011

29 janvier, journée mondiale d’action
En soutien aux prisonniers politiques et contre les exécutions en Iran


De nombreuses organisations et individus ont annoncé leur profonde inquiétude à propos des exécutions publiques et de l’intensification des exécutions en Iran. Le samedi 29 janvier 2011 a été déclaré journée de protestation mondiale contre les exécutions et de défense des prisonniers politiques en Iran.

AFGHANISTAN

  • Kaboul, Herat, Mazarsharif & Kandahar

Date : Samedi 29 janvier
Details à venir.

Note : Dans un échange avec les responsables du Parti Afghan Solidarité, nous avons été informés que le 29 janvier il y aurait des protestations contre les exécutions et en soutien aux prisonniers politiques en Iran dans les quatre villes de Kaboul, heart, Mazarsharif et Kandahar.

Lire le reste de cette entrée »





Fatemeh Masjedi et Maryam Bidgoli risquent la prison pour une pétition

23 01 2011

Amnesty International, 20 janvier 2011 :

Courriers à envoyer avant le 18 février

Fatemeh Masjedi et Maryam Bidgoli – militantes des droits des femmes – pourraient, à tout moment, être envoyées en prison pour six mois parce qu’elles ont pacifiquement recueilli des signatures pour une pétition réclamant qu’il soit mis fin à la discrimination à l’égard des femmes dans le droit iranien.

Fatemeh Masjedi et Maryam Bidgoli participent toutes les deux à la campagne Un million de signatures (également appelée Campagne pour l’égalité, un mouvement d’initiative populaire demandant qu’il soit mis un terme à la discrimination à l’égard des femmes dans le droit iranien). Le 29 décembre 2010, on leur a ordonné de se présenter dans les trois jours aux autorités pénitentiaires de Qom afin qu’elles commencent à purger une peine de six mois d’emprisonnement. Cependant, elles demeurent libres en attendant qu’il soit statué sur le recours qu’elles ont formé contre leur déclaration de culpabilité et leur peine. Malgré cela, Amnesty International craint qu’elles ne soient incarcérées à tout moment. Ces deux femmes avaient été arrêtées le 7 mai 2009 pour avoir recueilli pacifiquement des signatures pour une pétition réclamant qu’il soit mis fin aux lois discriminatoires envers les femmes iraniennes et avaient été libérées après deux semaines de détention. Elles ont été condamnées à un an d’emprisonnement par la deuxième chambre du tribunal révolutionnaire de Qom le 29 août 2010 pour « propagande contre le régime en faveur d’un groupe féministe [la Campagne] en distribuant [des documents] et en recueillant des signatures pour une pétition visant à faire modifier les lois discriminatoires à l’égard des femmes » et pour « publication de documents soutenant un groupe féministe opposé au régime ». Leur peine a été ramenée à six mois en appel par la troisième chambre de la cour d’appel provinciale. Si elles étaient incarcérées, Amnesty International considérerait ces femmes comme des prisonnières d’opinion.

Lire le reste de cette entrée »