Voix de la révolution et de la liberté

1 02 2011

Tunis, 14 janvier 2011 : Amel Mathlouthi chante sa magnifique chanson « Je suis libre et ma parole est libre » au milieu d’une manifestation devant le ministère de l’intérieur peu avant le départ de Ben Ali.

Chantée à Tunis, ces paroles résonnent dans le coeur de toutes celles et de tous ceux qui se soulèvent contre l’oppression, pour la liberté et l’égalité, que ce soit au Caire, à Alger, à Téhéran, en Europe, en Asie, en Amérique ou en Afrique.

Lire le reste de cette entrée »





Abolition de la peine de mort : « Un devoir d’honneur »

1 02 2011

Celles et ceux qui suivent l’actualité du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et ses campagnes savent que l’abolition de la peine de mort est une revendication essentielle pour le PCOI. C’est une revendication qui a toujours été mise en avant par le mouvement ouvrier, le socialisme et le communisme, loin des régimes et partis bourgeois qui se drapaient d’une rhétorique « socialiste » ou « communiste » pour mieux imposer le maintient des rapports sociaux capitalistes et de l’exploitation des travailleuses et des travailleurs. Dans ce texte publié le 18 novembre 1918 dans « Die Rote Fahne« , alors journal de la Ligue Spartakiste qui donnera naissance au Parti Communiste Allemand, la grande révolutionnaire Rosa Luxemburg défend l’abolition de la peine de mort au nom de « l’humanité la plus bienveillante » qui constitue une des « essences du socialisme ».

Un devoir d’honneur, Rosa Luxemburg, 1918

Nous n’avons sollicité ni « amnistie » ni pardon pour les prisonniers politiques qui ont été les victimes de l’ancien régime. Nous avons exigé notre droit à la liberté, par la lutte et la révolution, pour les centaines d’hommes et de femmes courageux et fidèles qui ont souffert dans les prisons et les forteresses, parce qu’ils ont lutté pour la liberté du peuple, pour la paix et pour le socialisme, contre la dictature sanglante des impérialistes criminels. Ils sont maintenant tous libérés. Et nous sommes à nouveau prêts pour la lutte.

Ce n’est pas les Scheidemann et leurs alliés bourgeois avec à leur tête le Prince Max von Baden qui nous ont libéré ; c’est la révolution prolétarienne qui a ouvert toutes grandes les portes de nos cellules [1].

Mais une autre catégorie d’infortunés habitants de ces lugubres demeures a été complètement oubliée. Jusqu’ici personne n’a pensé aux êtres pâles et maladifs qui souffrent derrière les murs des prisons pour expier des délits mineurs.

Lire le reste de cette entrée »





Tensions et protestations à Iran Khodro

1 02 2011

HNS Infos, 1er Février :

Au moins quatre travailleurs ont été tués et treize autres blessés (NdR : selon nos dernières informations le bilan s’éleverait à dix morts) dans un accident de travail à Iran Khodro, une usine de fabrication de voitures, hier soir. Le site d’Iran Khodro a signalé le décès et les blessures qu’ont subis les ouvriers dans l’accident mortel survenu la nuit dernière en l’imputant à « la conduite imprudente d’un chauffeur de camion benne Mercedes ».

Selon des rapports parvenus d’Iran, ce camion benne appartenant à un sous traitant, est entré en collision avec les travailleurs, conduisant à leur mort.

L’agence ILNA (Iranian New Labour Agency) cependant fait état de huit morts et de six décès sur les lieux de l’accident et deux autres morts qui ont été constatées à l’hôpital local.

L’incident s’est produit lorsque l’équipe de nuit arrivait dans l’usine, l’ILNA a cité des rapports de témoins oculaires et a ajouté que cela conduirait à des protestations des travailleurs contre leurs conditions de travail difficiles.

Lire le reste de cette entrée »





Pendu parce qu’il se prenait pour Dieu

1 02 2011

20 Minutes, 1 février 2011 :

Un Iranien qui prétendait être Dieu a été pendu mercredi dernier à Ahvaz (sud-ouest).

Identifié comme Abdolreza Gharabat, cet Iranien «prétendait depuis longtemps être Dieu et avait réussi à réunir autour de lui des jeunes arabes de la province de Khouzestan», qui compte une forte minorité arabe, a rapporté Fars.

Il a été reconnu coupable d’«hérésie» et de «corruption», a ajouté Fars.

67 exécutions en Iran

Cette pendaison porte à 67 le nombre d’exécutions en Iran depuis le début de l’année, soit plus de deux par jour en moyenne, selon un décompte de l’AFP à partir des informations publiées par les médias iraniens.

Lire le reste de cette entrée »