Discussion en ligne sur les révolutions en Tunisie, Egypte et ailleurs

2 02 2011

Si rien n’est encore gagné, tant en ce qui concerne les revendications de liberté que les revendications sociales de la population tunisienne, la fuite du départ du dictateur Ben Ali le 14 janvier grâce à la révolution est déjà un évènement historique. Après la Tunisie, c’est la population d’Egypte qui se soulève contre la dictature de Moubarak, et les protestations s’intensifient dans tous les pays arabes, comme au Yémen, en Algérie, en Syrie, etc. Du Maroc aux monarchies du Golfe, tout le monde regarde, avec espoir pour la population et la classe ouvrière, avec terreur pour les dictateurs et têtes couronnés, les révoltes et révolutions de Tunisie et d’Egypte.

Pour discuter et tenter d’analyser les révolutions en Tunisie, en Egypte et ailleurs, les militants de l’Initiative Communiste-Ouvrière organisent une réunion publique en ligne (sur Paltalk) le mardi 15 février à 20 h 30.

Comment participer :

1/ Téléchargez le logiciel Paltalk. C’est un logiciel de discussion par Internet, très adapté pour les débats à plusieurs.

Vous pouvez le trouver ici, il est gratuit.

http://www.01net.com/telecharger/windows/Internet/communication/fiches/1424.html

2/ Installez le sur votre ordinateur. Il faut déclarer un nom (login) et un mot de passe – mettez ce que vous voulez, du moment que vous êtes sûr de vous en souvenir si vous voulez l’utiliser une autre fois.

3/ Assurez-vous d’avoir un casque et un micro qui fonctionnent, si vous voulez débattre, poser des questions. Si vous voulez juste écouter, vous informer, le son de l’ordinateur suffit et vous pouvez faire des remarques, poser des questions par écrit.

4/ Connectez-vous, mardi 15 février à 20 h 30. Démarrez le logiciel. Connectez-vous avec votre nom (login) et votre mot de passe. Les indications sont en anglais, mais il suffit de suivre le chemin :

a) allez dans Actions

b) choisissez Join a chat room

c) choisissez Social Issues and Politics, puis Others

d) choisissez grevegenerale (à noter que tant que le modérateur n’a pas ouvert le salon, il n’est pas visible).

e) Vous y êtes !

5/ La réunion sera présentée par un camarade. Ensuite, place au débat. Un modérateur sera chargé de veiller à cela et distribuera la parole. Des camarades irakiens, américains, iraniens et d’autres pays qui suivent de près la situation en Tunisie et en Egypte seront peut-être présent, la discussion pourra alors être bilingue français / anglais.

Quelques textes communistes-ouvriers sur l’Egypte et la Tunisie :


Actions

Information

2 responses

2 02 2011
le journal de personne

Il n’est ni musulman… ni persan…
Il ne connaît pas l’Iran…
N’a jamais mis un pied en Afghanistan…
Il ne reconnait pas les Talibans…
Pour lui la religion n’est pas la bonne ligne de démarcation…
Je veux parler du héros de mon roman…
Je n’ai pas fini de le réécrire
Parce que j’hésite encore sur le statut du narrateur
Un homme ou une femme ?
Doit-il se raconter à la première ou à la troisième personne ?
Je suis… comme ci… ou…il est… comme ça ?
Et tout compte fait, je vais opter pour personne…
Pour un journal avec plus de voyelles que de consonnes…
Des onomatopées qui impressionnent et des pointillés pour laisser au temps, le temps de nous faire basculer…
De l’autre côté de la Méditerranée… ça vous étonne ?
Oui je vois ce qui vous désarçonne…
C’est cette voyelle, en tête du cortège et qui transforme mon récit en leçon de solfège… Ah ! … puis AAAAh !… puis A ? Puis AAAh… puis A !
Interrogation, exclamation ! Qui sait ?
Oui, on peut dire ça, mais mon héros ne cherche pas à être drôle, c’est lui qui distribue les rôles…
C’est lui qui contrôle… en tant qu’auteur et acteur de son propre jeu de rôles.
Vous êtes séduit par la forme mais c’est le fond qui vous met mal à l’aise ? Subversive et corrosive ? Quoi ? Vous voulez que je renonce à ma thèse ? Y a pas de malaise.
Je m’en vais publier ailleurs cette foutaise.
Qu’est-ce que vous voulez que je justifie ?
Le bien-fondé de mon récit ?
Vous voulez vraiment que je mette les points sur les i, allons-y !
Je dis ce que personne ne dit…
Que les arabes sont de retour… A … rabes
Ni chiites, ni Sunnites, ni islamistes, ni muslimistes.
Mais une race à part, qui va au fur et à mesure voler de conquête en conquête… conquérir nos villes et nos campagnes, nos bons vieux idéaux et toutes les tables de nos nouvelles valeurs
Ce sont des gens fiers et téméraires… qui se sont assoupis quelques siècles et qui vont reprendre le pouvoir à tous ceux qui l’ont usurpé ou souillé.
Je reprends mon manuscrit… en vous disant :
Je déserte, si vous voyez ce que je veux dire.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/01/arabesque/

3 02 2011
Vermischtes « Entdinglichung

[…] en Iran Discussion en ligne sur les révolutions en Tunisie, Egypte et ailleursLe régime refuse de rendre le corps de Zahra BahramiVoix de la révolution et de la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :