Le frère et des camarades de classe de Saneh Jaleh arrêtés

18 02 2011

Article publié par HNS Infos le 18 février :

Ghaneh Jaleh, le frère de Saneh Jaleh est actuellement détenu pour avoir contredit les mensonges du régime sur son frère abattu par celui ci. Dans une interview qu’il a donnée et transmise au site de la radio Voa Ghaeh Jaleh, le frère de Saneh, ce jeune étudiant abattu le 14 février 2011 par les forces répressives du régime, avait contredit les déclarations mensongères des médias gérés par le gouvernement et a déclaré que son frère n’a jamais été un membre de la milice des Bassidj’is.

Ghaeh Jaleh a été arrêté peu après l’interview, et des agents du régime lui font subir actuellement des pressions afin de l’obliger à nier ses déclarations. Il a déclaré que sa famille subit actuellement elle aussi des pressions visant à l’obliger à dire ce que régime veut entendre d’elle

Saneh Jaleh était un résident kurde de la ville de Paveh qui a été tué pendant les manifestations du 14 février 2011.

Les médias gérés par le gouvernement avaient tenté de présenter une fausse image de son identité. Ghaneh Jaleh a refusé les mensonges de la dictature, c’est pour cela qu’il a décidé de ne pas se taire, en donnant malgré les risques cette interview. [1]

Arrestations de camarades de classe de Saneh Jaleh

Le matin du mercredi 16 février 2011, des agents du régime iranien ont arrêté un grand nombre de camarades de classe de Saneh Jaleh, ce jeune iranien mort abattu par les force répressives du régime lors de la révolte du 14 février 2011 (25 Bahman), pour la simple raison qu’ils avaient l’intention de prendre part à la cérémonie de son enterrement. Aux environs de 09h00 heure locale, un grand groupe d’étudiants et de professeurs s’était réunis pour se préparer à partir et se rendre à la cérémonie à la mémoire de Saneh.

Peu après cette première vague d’arrestations, d’autres membres de la milice des Bassidj’is et des éléments du ministère du renseignement du régime, rattachés à la surveillance de l’université où étudiait Saneh, ont attaqué d’autres étudiants et arrêté un certain nombre d’entre eux. Ils ont aussi littéralement enfermé d’autres étudiants dans le Hall de l’Université des Arts, pour les empêcher de se rendre eux aussi à la cérémonie d’enterrement de Saneh. [2]

On est encore sans nouvelles du frère de Saneh et de ses camarades de classe.

Contact Soliran Paris : nomore@riseup.net

Notes

[1] http://www.freedomessenger.com/?p=22937

[2] Il existe une branche de la police politique de la VEVAK qui est chargée de surveiller et de réprimer dans les universités de Téhéran et d’autres grandes villes du pays. http://www.freedomessenger.com/?p=22928


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :