Résistance face à un basidji

27 02 2011

Vidéo : le 14 février 2011, des étudiant(e)s d’Ispahan résistent face à un agent du basidj, la milice du régime islamique.

A noter que lorsqu’on veut voir la vidéo, youtube affiche parfois un message indiquant un « contenu pouvant choquer », et la chaîne Freedom Messenger, sur youtube, avait déjà été supprimée le 14 février suite à des requêtes d’agents du régime islamique.





« Journée de la colère » en Irak : Répression des manifestations

27 02 2011

Communiqué de nos camarades du Parti Communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak à propos de la répression de la journée de la colère le 26 février 2011.

Les milices du pouvoir nationaliste et religieux tuent plusieurs manifestants, en blessent grièvement des dizaines et utilisent la force brutale pour réprimer les manifestants lors du Jour de la Colère en Irak.

Manifestation à Mosoul

Malgré le couvre-feu dans la capitale Bagdad, des immenses foules de gens sont sorties le 25 février, à pied, vers la Place Tahir, qui était complètement bouclée par de hautes barrières en béton et des centaines de miliciens partout. Dans d’autres régions de l’Irak, des manifestations similaires ont eu lieu dans les villes de Mosoul, Fallouja, Hawija et Souleimaniye pour revendiquer la fin du chômage, de la faim, de la pauvreté et des coupures d’électricité, de l’eau potable et demander des comptes aux responsables de la corruption et des meurtres, les libertés et la fin des lois terroristes. Les milices du pouvoir ont affronté les manifestants en ouvrant le feu, en tuant des dizaines. A Hawija, ils ont tué quatre manifestants, cinq à Mossoul et d’autres encore à Fallouja et Al Anbar. Deux manifestants ont aussi été tués par les milices des partis au pouvoir dans la ville de Souleimaniye et les milices ont attaqué la foule avec des matraques, blessant grièvement de nombreux manifestants.

Lire le reste de cette entrée »





Lutte des ouvriers de la construction à Sanandaj

27 02 2011

Dans un communiqué publié le 27 février 2011, le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) indique que 700 ouvriers sous contrats de la construction à Sanandaj se sont mis en grève pour obtenir le paiement de cinq mois de salaires en retard. Au début des protestations, les patrons et la direction ont tenté de menacer les travailleurs et de les disperser, mais les ouvriers ont continué leur lutte et se sont rassemblés devant les bureaux de la directions pour faire connaitre leurs revendications. Face au refus des dirigeants de répondre aux revendications, les ouvriers ont décidé de continuer la grève dimanche 27 février et tentent de populariser leur lutte auprès des habitant(e)s de Sanandaj.