8 mars : Rapports de Téhéran

9 03 2011

Quelques rapports et témoignages envoyés par des correspondants du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran sur le 8 mars, Journée Internationale des Femmes, à Téhéran. D’importances forces de répression ont été déployées dans toutes la ville, les autorités ont promis d’arrêter tout(e) manifestant(e)s et il faut préciser que en Iran la journée du 8 mars est considérée clairement comme une journée organisée par la gauche et même les communistes :

15 heures : Alors que s’approche l’heure des protestations, les forces de sécurité ont occupé les rues des places Had Fasel à Haft Tir. La plupart des forces peuvent être vues boulevard Keshavarz. Au Parc Laleh, les forces de sécurité et les agents en civil travaillent ensemble pour contrôler les trottoirs et même l’entrée du service de soins du parc Laleh s’est transformé en un spectacle des forces de sécurité en moto. Le nombre de gens dans les rues est plus visible que les autres jours et avec la fermeture de magasins on peut s’attendre à de nouvelles protestations. Les forces de sécurité ont occupé les places de parking du Boulevard Keshvarz à la rue Fatemi, et les forces spéciales peuvent être vues à tous ces endroits et dans les zones proches.

17 h 30 : Je suis dans la rue Fatemi du quartier ouvrier de Amirabad. J’étais avant Parc Laleh et maintenant je suis rue Fatemi. Les forces de sécurité sont présentes mais pas en abondance.

18 heures : Comme mardi dernier, il y a beaucoup de monde entre Haft Tir et Vali Asr. Il y a deux fois autant de forces de sécurité. La population est dans la rue, mais les manifestations n’ont pas pu se former.

18 h 10 : Je suis dans une large quatre voies entre la place Vali-Asr et Motahari. Il y a une ambulance des forces de sécurité. A 17 h 30 précises, les automobilistes se sont mis à klaxonner. Pendant un moment, le son des klaxons a envahi l’atmosphère. Il y a une circulation dense et les trottoirs sont pleins de monde, mais des manifestations ne se sont pas formées pour l’instant.

19 h 15 : La population est nombreuse dans les rues qui vont de la Place Ebghelab  par Behbudi à Vali Asr, et il y a une forte circulation. Il y eu des affrontements sporadiques entre les gens et les forces de répression. L’odeur de la fumée et du plastique envahit le centre de la ville avec les feux des bennes à ordures. Il y a eu des affrontements sporadiques rue Jamalzadeh et au nord de la rue Kargar.

De Shadman à Vali Asr, la quatre voies est remplie et la circulation est dense. Quelques femmes et hommes ont été arrêtés rue Azadi à l’entrée de la rue Behbdudi. Une foule énorme était Place Ariashahr. Depuis une heure et jusqu’à maintenant, une foule importante va de Haft Tir à la Place Valiasr. Un grand nombre de gens sont présents place Azadi.

D’autres rapports, en farsi, sont publiés régulièrement sur le site Rowzane.


Actions

Information

One response

9 03 2011
Internationaler Frauentag 2011 im Iran « Entdinglichung

[…] en Iran Répression lors du 8 mars8 mars : Rapports de TéhéranChiraz : 8 mars face à la répressionVidéos : 8 mars à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :