Révoltes dans tout le pays à l’occasion de la fête du feu

16 03 2011

Les rapports reçus et publiés par le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et l’Organisation de la Jeunesse Communiste font état de protestations et de révoltes à travers tout le pays dans la soirée du 15 mars, fête du feu en Iran célébrée le dernier mardi de l’année (le 21 mars c’est le Novrouz ou nouvel an iranien).

Vidéo, Téhéran, 15 mars 2011, moto des basidji en flammes :

Ainsi à Sanandaj, les forces de répression ont tenté de bloquer toutes les routes et attaquaient les jeunes. On compte plusieurs affrontements entre population et forces de répression, en particulier autour du bâtiment du conseil municipal où des vitres ont été brisées. Vers 20 heures, la population scandent des slogans comme « mort au dictateur » ou « Moubarak, Ben Ali, maintenant au tour de Said Ali ».

A Kamyaran, certains quartiers étaient complètement occupés par les forces de répression, ce qui n’a pas empêché la population de célébrer la fête du feu dans les jardins et de scander des slogans contre la dictature.

A Rasht, dix mille personnes, en particulier des jeunes, garçons et filles, se sont réunis. Les basidjis sont intervenus à coups de matraques et il y a eu plusieurs arrestations. Les protestations ont commencé vers 19 heures. Les gens scandaient des slogans « mort à Khamenei » et « mort au dictateur ! ».

A Mashhad, on compte de nombreuses protestations où les gens criaient « mort à Khamenei », et plusieurs affrontements dans plusieurs quartiers à partir de 18 h 30 et jusque tard dans la soirée. Au début des affrontements, vers 19 heures, on comptait huit arrestations. On a noté aussi une protestation autour du carrefour Torghabeh où les gens scandaient des slogans contre Khamenei.

A Kermanshah, des célébrations de la fête du feu ont eu lieu dans tous les quartiers de la ville où garçons et filles participaient. La police était présente partout avec matraques et gaz lacrymogènes. Dans le quartier Dolatabad, vers 20 heures, les jeunes ont commencé à scander « mort au dictateur ».

A Shahinshahr, près d’Ispahan, après une brutale attaque des forces de répression contre des jeunes qui célébraient la fête du feu rue Ferdowsi en dansant, on note des affrontements violents entre population et forces de répression. La police a tiré plusieurs fois.


Actions

Information

One response

16 03 2011
Solidarité Ouvrière

[…] Révolution en Iran, 16 mars 2011 : […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :