Un étudiant de 19 ans tué par les forces du Basidj à Téhéran

16 03 2011

Témoignage de Téhéran diffusé par la Campagne Pour la Libération des Prisonniers Politiques en Iran :

Behoud Ramezani

Behoud Ramezani, un étudiant de 19 ans, a été tué par les forces du Basidj à Téhéran le 15 mars.

La nuit dernière (15 mars), Behnoud Ramezanise trouvait dans le quartier Narmak de Téhéran vers la Place 22 quand il a été attaqué et tué par des membres du Basidj.

Il était environ 22 heures, heure locale, et de nombreux jeunes iraniens rentraient chez eux après avoir célébré Char Shambeh Soori (la fête iranienne du feu), quand des membres du basidj en motos ont attaqué et battu avec des matraques électriques des jeunes sans défense.

Behnou, comme beaucoup de jeunes iraniens, avaient des feux d’artifice faits maison dans ses poches. Sous les coups, tous les feux d’artifice qu’il avait dans ses poches ont explosés et il a été grièvement blessé par l’explosion ; son corps a été littéralement déchiré. Ce fut probablement une des pires scènes que je n’ai jamais vue de ma vie.

A côté de moi, il y avait plusieurs autres témoins, et en entendant nos hurlements et nos cris sont rapidement arrivés sur les lieux.

Deux des basidji ont abandonné leurs motos et ont fuit avec l’aide d’autres basidjis en moto.

Dix minutes plus tard, une ambulance est arrivée et a amené Behnoud à l’hôpital. Ses amis ont suivi l’ambulance dans leurs propres voitures. Après 3 minutes, l’équipe de l’hôpital Al-Qadir nous a dit que son état était très grave et qu’il y avait peu d’espoir.

Aujourd’hui, lorsque je suis retourné au même endroit et que j’ai posé des questions sur la situation de la nuit dernière, tout le monde me disait ne rien savoir ! C’était très bizarre pour moi !

Après avoir cherché un moment dans son quartier, j’ai finalement vu quelques uns de ses amis avec une photo de lui dans leurs bras et ils m’ont dit qu’il était mort.

Je leur ai demandé d’en savoir plus sur Behnoud et ils m’ont dit qu’il était étudiant à l’Université d’Ingénierie Mécanique au nord de Téhéran, mais il était du quartier Téhéran-Pars, et comme c’était un de nos amis proches, il était venu nous rendre visite, et, tragiquement, il a été tué par les forces du basidj.


Actions

Information

One response

19 03 2011
LLoubia

Trop de silence dans le monde sur les atrocités qui se passent en Iran.

De France je pense à vous, mon coeur pleure et j’espère qu’un jour votre beau pays pourra enfin se libérer des tyrans;

Je vous embrasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :