Mutinerie et répression à la prison de Karaj

20 03 2011

Freedom Messenger, 20 mars 2011 :

Selon le groupe HRANA, au moins 150 prisonniers ont été tués ou blessés après les affrontements sanglants qui ont surgi à la prison Ghezel Hesar de Karaj dans la nuit du 15 mars. Des milliers de prisonniers des unités 2 et 3 ont lancé une protestation après avoir entendu la nouvelle de l’exécution prévue d’une dizaine de co-détenus.

Lors de la protestation, environ 3.000 prisonniers ont tenté de détruire les portes de leurs cellules en scandant « il faut arrêter les exécutions ». Les forces de sécurité ont attaqué les cellules de la prison ce qui a provoqué des affrontements sanglants et le transfert de certains détenus. Les rapports indiquent que les gardes de la prison ont tiré à balles réelles pour contrôler la protestation. En conséquence, près de 80 prisonniers ont été grièvement blessés ou tués, mais le nombre de personnes touchées par les balles est de 150 ou plus. Une poignée de gardiens, dont Monsieur Safakhil, le sous-directeur de la prison, ont été blessés à la jambe lors des affrontements. Les prisonniers qui ont protesté n’avaient ni lourdes peines ni menaces d’exécution imminente.

Le Comité pour la Défense des Prisonniers Politique a rapporté le 16 mars que des gens ont attaqué la prison de l’extérieur pour tenter de libérer certains prisonniers. Selon ces rapports, quelques prisonniers se sont enfuis. La nouvelle de ces évasions n’a pas été confirmée par d’autres sources.

Les dernières nouvelles indiquent que la prison Ghezel Hesar est verouillée après l’arrivée des forces de police anti-émeutes. Le 19 mars, le groupe RAHANA a rapporté que les permission de téléphoner ont été suspendues pour les prisonniers jusqu’à nouvel avis. Hier matin, quelques prisonniers ont été autorisée à appeler brièvement leurs familles, mais à midi toutes les conversations téléphoniques étaient coupées.

L’agence du régime Fars News rapporte qu’après avoir des détruit du matériel de la prison, des fenêtres et avoir attaqué les gardiens, les mutins ont essayé de s’évader. La dépêche ne parle pas des tirs à balles réelles contre les mutins, mais confirme la mort de quelques détenus des suites de « blessures et de l’inhalation de fumée ».

Le 16 mars, l’agence Reuters rapportait 14 mort et 33 blessés en citant la télévision d’Etat iranienne.


Actions

Information

One response

21 03 2011
Mutinerie et répression à la prison de Karaj | Solidarité Ouvrière

[…] Révolution en Iran, 20 mars 2011 : […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :