République Islamique d’Iran hors de l’OIT !

10 06 2011

Intervention faite au nom du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran lors du rassemblement du 9 juin à Genève en solidarité avec les travailleurs d’Iran.

Cher(e)s camarades,

Depuis maintenant 32 ans, la République Islamique ne maintient son pouvoir que par la terreur, en particulier les exécutions massives d’opposant(e)s et de militants ouvriers. Nous nous souvenons encore de l’exécution de notre camarade Farzad Kamangar le 9 mai 2010. Et nous ne pouvons oublier Shirko ou Habib Latifi, prisonniers politiques kurdes actuellement dans les couloirs de la mort. La terreur du régime islamique, c’est aussi son terrorisme misogyne et son apartheid sexiste, le voile obligatoire et, en ce début de 21ème siècle, des condamnations de femmes à la lapidation pour adultère. C’est des exécutions de jeunes hommes pour le seul « crime » d’être homosexuels. Et aussi des arrestations, tortures et viols d’opposant(e)s et de manifestant(e)s.

Ce régime de terreur a pour but de terroriser la population et en particulier la classe ouvrière. Si Mansoor Osanlou a été libéré le 2 juin, bien des syndicalistes et militants ouvriers restent emprisonnés pour avoir constitué des syndicats indépendants ou organisé des grèves. C’est le cas de Ebrahim Madadi ou de Reza Shahabi, militants du syndicat des travailleurs de Téhéran et Banlieue, de Reza Rakhshan, du syndicat des travailleurs de la canne à sucre de Haft Tapeh, ou de Behnam Ebrahimzadeh, membre du Comité pour la Constitution d’Organisations Ouvrières Libres en Iran.

Cette répression et cette terreur permettent d’imposer la pire exploitation aux ouvriers et ouvrières d’Iran. Le montant du salaire minimum n’est que d’un tiers du seuil de pauvreté officiel… et encore, bien des travailleurs doivent attendre des mois et souvent lutter pour être payés. Et cela alors que la suppression des subventions entraîne une hausse des prix de premières nécessités. Les contrats précaires, temporaires ou blancs se généralisent, le chômage explose… et nous ne parlons pas de la situation des ouvriers réfugiés d’Afghanistan qui doivent subir, en plus de l’exploitation, les discriminations et l’oppression xénophobes.

Un tel régime, un régime de bourreaux, un régime qui exécute, torture et emprisonne des militants syndicalistes, un régime qui cherche, par la terreur, à empêcher les ouvriers de s’organiser et de lutter pour leurs revendications, n’a pas sa place à l’OIT ! S’il y a une place pour les dirigeants de la République Islamique, ce n’est ni à l’OIT ou dans toute autre instance internationale, mais devant un tribunal pour qu’ils y soient jugés pour leurs crimes.

République Islamique d’Iran hors de l’OIT !
Marg Mar Jomouriye Eslami !


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :