Chypre : Menace d’expulsion d’un réfugié iranien le 23 août !

22 08 2011

Appel urgent de l’ICRIR (Coalition International des Droits des Réfugiés Iraniens), coalition qui rassemble Action for Democracy and Human Rights in the Middle East, la Fédération Internationale des Réfugiés Iraniens, le réseau des réfugiés iranien d’Amnesty International, et Mission Free Iran.

Hadi Jahednorouzi (numéro de dossier ARC: 5395940) est un demandeur d’asile iranien qui risque d’être expulsé de façon imminente vers l’Iran par les autorités chypriotes. Il a été arrêté trois fois en Iran en lien avec ses activités politiques, dont la reproduction et la diffusion de littérature contre le régime. Hadi a non seulement été persécuté, ainsi que sa famille en Iran, mais après avoir fuit l’Iran, il a commencé à participé à des activités contre le régime islamique à Chypre en tant que membre de l’Iranian National Front (mossadeghiste) et du Mouvement pour les Droits des Réfugiés de Chypre. Des documents fondamentaux dans le dossier de Hadi ont été refusés lors l’audience par les autorités chypriotes et le rejet de sa demande d’asile se base uniquement sur le fait que ces autorités n’avaient pas de preuves matérielles. On a informé Hadi qu’il serait expulsé le mardi 23 août. Un soutien urgent est nécessaire pour stopper l’expulsion de Hadi. Merci de participer et de faire participer à l’envoi de mails pour stopper cette expulsion.

Lettre-type en anglais :

To the Cypriot Authorities:

Hadi Jahednorouzi (ARC: 5395940) is an Iranian asylum-seeker at imminent risk of illegal deportation to Iran by the government of Cyprus. This sick, wheelchair-bound refugee was arrested on Sunday, 21 August 2011 and was told by the police that he would be deported to the hands of the Islamic Republic on Tuesday, 23 August 2011.

Lire le reste de cette entrée »





Le voile, sous aucune condition !

22 08 2011

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) :

Le voile, sous aucune condition !

Les conflits et disputes entre fractions du régime islamique sur la question du voile s’intensifient. Le journal Iran, qui soutient le président Ahmadinejad, a parlé du voile noir comme “la pire forme de vêtement” et attaqué sa couleur noire. Le journal a même dénoncé le roi Nasser Al-Din Qajar (1831-1896) comme étant l’initiateur du voile noir !

Le fait est que dès les prémisses du régime islamique, le voile fut sa bannière, celle qui indiquait sa nature. Déjà quelques semaines avant le soulèvement populaire de février 1979, là où ils le pouvaient, des voyous islamistes attaquaient les femmes non-voilées. Après la prise du pouvoir par le régime islamique, ces voyous ont persisté dans leur misogynie en hurlant le slogan “ou le voile ou une boite sur la tête”, jetant de l’acide sur les femmes non-voilées, fouettant celles qui ne respectaient pas les lois islamiques, une ignoble propagande contre les femmes, les chassant de leurs emplois, etc. Mais la résistance et la lutte des femmes n’a jamais cessé. Sous le régime islamique, pour avoir refusé de porter un “voile convenable”, des millions de femmes ont été menacées, condamnées, fouettées, emprisonnées, violées et traitées de prostituées par les médias. Pourtant, elles n’ont pas baissé les bras ! Ces 32 dernières années, une guerre généralisée s’est déroulée entre les femmes et le régime islamique. Et sans exagération, on peut dire que la victoire appartient aux femmes.

Lire le reste de cette entrée »