La population de Libye ne s’est pas révoltée pour un gouvernement à la Karzaï

14 09 2011

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 13 septembre 2011 :

La population de Libye ne s’est pas révoltée pour un gouvernement à la Karzaï

Mustafa Abdul Jalil, ex-ministre de la justice de Kadhafi et chef du “Conseil National de Transition” en Libye, a, dans son premier discours à Trablous, rejeté à la fois “l’islam fondamentaliste” et la “laïcité”, et déclaré que le gouvernement de Libye sera “moderne et démocratique”, basé sur “un Islam et une charria modérés”. En d’autres termes, il à la promis un gouvernement du type de celui de Karzaï en Afghanistan à la population de Libye.

Ce n’est pas ce que veut la population de Libye. Le gouvernement renversé de Kadhafi était, lui aussi, une sorte de gouvernement islamique modéré. Le gouvernement promis par Abdul Jalil ne peut être “moderne et démocratique” que comme l’était le régime de Kadhafi. Pour l’ancien ministre de la justice de Kadhafi ce n’est pas un problème. Mais les masses de gens qui, pendant plus de six mois, ont mené une lutte héroïque et forcé le dictateur à fuir, ne se satisferont pas d’une nouvelle copie du même gouvernement.

Bien sûr, cette nouvelle version de l’ancien gouvernement est l’alternative que souhaite aussi les gouvernements occidentaux. Un des objectifs de l’intervention militaire de l’OTAN était de mettre en place un gouvernement de type Karzaï comme étant le fruit de la révolution libyenne, et maintenant, la tâche de constituer un tel gouvernement est délégué à l’ancien ministre de Kadhafi, tout comme Tantawi, ex-général de Moubarak, a eu le même rôle en Egypte. Face à ces tentatives des gouvernements occidentaux et des restes des gouvernements renversés, il y a le peuple qui s’est levé pour le bien-être, la liberté, l’égalité et une vie humaine. L’islamisme, quelque soit sa branche, est dans son essence même en contradiction avec ces revendications et désirs de la population. Le peuple iranien, après plus de trente ans de vie sous le joug du gouvernement islamique et de sa constitution, connaît cette réalité mieux que quiconque.

Le message du peuple iranien au peuple de Libye et des peuples soulevés d’autres pays est : n’acceptez pas la moindre interférence religieuse, qu’elle soit modérée ou fondamentaliste ou sous un autre nom, dans le gouvernement, le système éducatif et la justice. La laïcité est la condition essentielle et fondamentale pour obtenir la liberté, le bien-être et l’humanité dans toute société. En particulier dans les révolutions actuelles, depuis la révolution iranienne de 2009 aux révolutions tunisienne, égyptienne, libyenne et syrienne, qui se passent dans des sociétés infectées par l’islamisme, la mise en place de la laïcité est une condition à toute aspiration à la liberté et un indicateur important pour différencier les forces révolutionnaires des réactionnaires.

Nous espérons et souhaitons avec toute notre force que la population en Libye, comme celle d’Egypte, se dresse contre le front réactionnaire du gouvernement de transition mis en place par les gouvernements occidentaux, les islamistes et les débris des régimes renversés, et continue sa lutte jusqu’à l’obtention du “pain, de la liberté et de la dignité humaine”.

Parti Communiste-Ouvrier d’Iran
13 septembre 2011

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :