Non aux expulsions massives des immigrés afghans !

30 12 2011

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI), 27 décembre 2011 :

Dans une action inhumaine, le régime islamique d’Iran a donné trois mois à la plupart des 900.000 immigrés afghans pour quitter le pays. Les responsables du régime disent que chaque afghan qui quittera volontairement l’Iran recevra 150 dollars de l’Agence des Réfugiés des Nations Unies et que leurs bagages seront transportés à la frontière afghane.

Expulsion d'immigrés afghans à Chiraz

Les immigrés afghans font partie de ces résidents d’Iran qui y travaillent et y vivent depuis des décennies sans avoir le moindre droit. Systématiquement réprimés par le régime, vivant dans une peur permanente de harcèlement, de fortes condamnations et d’expulsions à cause de l’absence de permis de travail et de séjour, sans avoir le droit de scolariser leurs enfants, sans la moindre sécurité sociale, humiliés par les médias officiels, parmi ceux qui ont les plus bas salaires et exploités brutalement par les employeurs, voilà la situation des immigrés afghans sous le pouvoir islamique en Iran.

Lire le reste de cette entrée »





Ce que vous pouvez faire pour Sakineh

28 12 2011

Iran Solidarity, 27 décembre 2011 :

Ce que vous pouvez faire pour Sakineh :

Le régime islamique discute de changer la condamnation à la lapidation de Sakineh en condamnation à la pendaison et de l’exécuter une fois que le Ministère de la Justice donnera son feu vert.

Vous pouvez agir !

Il est important de faire savoir au régime iranien que le monde est debout pour soutenir Sakineh. Il est important que le plus de gens possibles fassent savoir au régime islamique qu’ils sont révoltés par la condamnation à mort de Sakineh. Dites leur que vous voulez qu’elle soit libérée maintenant ! La révolte et les protestations mondiales, voilà ce qui permet à Sakineh de rester en vie. Il est vital que nous continuions nos protestations. Inondez les ambassades et bureaux du régime islamique par des lettres de protestation, des e-mails, des fax et des appels.

Lire le reste de cette entrée »





Iran : Sakineh menacée de pendaison

27 12 2011

L’Humanité, 25 décembre 2011 :

Le combat en faveur de Sakineh encore et toujours d’actualité. La peine de mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani pourrait être transformée en pendaison, a déclaré ce dimanche Malek Ajdar Sharifi, chef de la justice de la provine iranienne de l’Azerbaïdjan orientale (nord-ouest), où elle est détenue, selon l’agence Fars.

« Mme Sakineh Mohammadi a commis deux délits: l’adultère pour lequel elle a été condamnée à la lapidation et la participation au meurtre de son mari pour lequel elle a été condamnée à dix ans de prison, a déclaré M. Sharifi. Nous n’avions pas les moyens d’appliquer la peine de lapidation (…) Le chef de l’autorité judicaire, l’ayatollah Sadegh Larijani, a estimé que dans la mesure où l’objectif est l’exécution de la condamnée, si on n’a pas les moyens d’appliquer la lapidation, on peut choisir la pendaison, mais il a ordonné qu’on demande l’avis d’autres juristes religieux », a-t-il ajouté.

« Nous ne sommes pas pressés… nous appliquerons la peine »

« Nous ne sommes pas pressés (…) Nous attendons de voir si on peut transformer la peine de lapidation en pendaison et dès qu’on aura la réponse, nous appliquerons la peine », a ajouté M. Sharifi.

Lire le reste de cette entrée »





Levez-vous pour sauver la vie de Sakineh

27 12 2011

Communiqué de presse du Comité International Contre la Lapidation, 26 décembre 2011 :

La République Islamique d’Iran étudie l’exécution de Sakineh Mohamadi Ashtiani. Cette menace nécessite une réponse internationale.

Malek Ajdar Sharifi, responsable du département de la justice de la province de l’Azerbaïdjan Oriental, a annoncé que la République Islamique d’Iran étudie la possibilité de transformer la peine de lapidation de Sakineh Mohamadi Ashtiani en peine de pendaison et dit qu’ils n’attendent que le feu vert du Ministère de la Justice pour exécuter Sakineh.

Il est clair que le régime n’a pas pu lapider Sakineh grâce aux protestations internationales. Le régime a arrêté son avocat et forcé Sakineh et son fils à « avouer » sur Press TV (NdT : télévision officielle du régime destinée à l’étranger) et de s’accuser eux-mêmes. On les a empêché tout contact avec des organisations internationales.

En prévoyant d’exécuter Sakineh, le régime islamique tente de montrer au monde que malgré les protestations de l’opinion publique, il continuera sa machine à exécuter afin d’assurer sa survie.

Lire le reste de cette entrée »





Le MRAP demande la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani

27 12 2011

Communiqué du MRAP, 26 décembre 2011 :

Le MRAP demande la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani

C’est avec horreur que le MRAP apprend que le régime des Mollahs d’Iran veut commuer la lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani en pendaison. Doutant des preuves de meurtre, le chef de la justice de la province iranienne renoncerait à la lapidation, c’est donc une innocente qu’il entend toujours faire exécuter au seul motif d’adultère.

La peine de mort est une barbarie que l’accusé soit coupable ou pas, mais la condamnation d’innocents ajoute un degré dans l’horreur.

Le sort tragique de Sakineh, s’inscrit dans les violations quotidiennes des droits de l’homme et plus encore des droits de la femme par le régime politique obscurantiste qui règne en Iran.

Le MRAP demande la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani

Paris le 26 décembre 2011





Sakineh risque d’être lapidée ou pendue

26 12 2011

Iran Solidarity, 25 décembre 2011 :

Aujourd’hui, le régime islamique d’Iran a annoncé que ses « experts » étudient si Sakineh Ashtiani peut être pendue au lieu d’être lapidée. Il ne fait aucun doute que cela entre dans une tentative du régime islamique d’affirmer son « autorité » face aux protestations mondiales et dans un règlement de compte face à l’Occident tout en trouvant la pendaison comme une solution « plus acceptable » pour assassiner Sakineh. Peut-être un moyen qui soulèvera moins de résistance dans le monde ? Le régime islamique pense-t-il que pendre Sakineh Ashtiani apparaitrait plus acceptable pour le monde qui a hurlé et protesté lors de sa condamnation à la lapidation ? Non, cela ne sera pas « plus acceptable ».

L’agence de presse ISNA a rapporté aujourd’hui que Malek Ajdar Sharifi, le responsable du département de la justice de la province de l’Azerbaïdjan Oriental, où Sakineh est emprisonnée, a déclaré : « Dès que le résultat (de l’étude) sera obtenu, nous appliquerons la peine ».

Le régime islamique tente d’assassiner maintenant une fois encore une femme innocente.

Il n’y a qu’une solution :  Sakineh Ashitiani doit être immédiatement libérée !





Sakineh, condamnée à la lapidation, pourrait être pendue

26 12 2011

Le Monde, 26 décembre 2011 :

La peine de mort par lapidation prononcée contre l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani, condamnée pour adultère, pourrait être transformée en pendaison, rapporte dimanche 25 décembre l’agence de presse Isna.

Sakineh Mohammadi Ashtiani a été condamnée à la lapidation en 2006 pour adultère et à dix ans de prison pour complicité dans le meurtre de son mari. Sa condamnation à mort a été suspendue l’année dernière après la vague d’indignation soulevée par son cas dans le monde entier.

Lire le reste de cette entrée »





La vie du militant ouvrier Reza Shahabi est en danger

13 12 2011

La vie du militant ouvrier Reza Shahabi est en danger – Une action internationale urgente est nécessaire

Aux syndicats du monde entier :

Reza Shahabi, membre du Syndicat des Travailleurs de la Compagnie de Bus de Téhéran et Banlieue, est en grève de la faim depuis vingt jours. Sa vie est en danger. Les docteurs ont déclaré qu’il est menacé de paralysie et son cas avait mobilisé un fort soutien international. Nous devons agir vite pour le sauver.

C’est la seconde fois qu’il se met en grève de la faim pour protester contre sa détention. Reza Shahabi a été incarcéré pour 18 mois depuis le 12 juin 2010. Il aurait dû être libéré sous caution de 60.000 $, mais pourtant le régime a refusé sa libération.

Selon les nouvelles publiées par le Comité pour la Libération de Reza Shahabi, il devait être transféré à l’hôpital aujourd’hui, 11 décembre 2011. Au lieu de cela, il a été envoyé à la cellule 350 de la prison Evin de Téhéran.

Avec Reza Shahabi, sa famille et le Comité pour la Libération de Reza Shahabi, nous vous demandons de mettre en place les pressions nécessaires pour libérer Reza de prison. La poursuite de sa grève de la faim est très dangereuse pour la vie de Reza. Avec une vaste protestation contre la République Islamique nous pouvons lui faire sentir que nous sommes derrière lui afin qu’il puisse arrêter sa grève de la faim.

Lire le reste de cette entrée »





La République Islamique impliquée dans la répression en Syrie

9 12 2011

MediArabe, 9 décembre 2011 :

Le quotidien koweïtien « Al Seyassah » cite ce vendredi un officier de l’Armée Syrienne Libre (ASL), rencontré aux Emirats Arabes Unis, selon lequel « 120 combattants d’élite du Hezbollah, dont un parent de Hassan Nasrallah (l’un de ses beaux-frères) et un cousin du député Hussein Hajj Hassan, ont été tués dans les combats en Syrie au cours des derniers mois, ainsi qu’une quarantaine de Gardiens de la révolution iranienne. Des dizaines d’autres combattants aurait également été blessés ».

Selon les mêmes sources, « les noms des blessés et les hôpitaux militaires dans lesquels ils sont soignés ont été listés et fournis à l’ASL par les officiers du renseignent de l’armée de l’air qui ont fait défection récemment à Idlib ». Le quotidien ajoute que « plusieurs cadavres des combattants du Hezbollah ont été évacués vers l’Iran par des avions de transport militaire. Ils ont été enterrés dans la République islamique pour éviter de provoquer la colère de leurs proches au Liban et l’affaiblissement du Hezbollah ».

Lire le reste de cette entrée »