Communiqué des demandeurs d’asile en grève de la faim à Wurtzbourg

28 03 2012

Troisième communiqué de presse depuis le début de la grève de la faim des demandeurs d’asile iraniens du centre pour demandeurs d’asile à Wurzbourg (Bavière, Allemagne) – 28.03.2012

Nous sommes depuis 10 jours en grève de la faim.

Madame Simone Tolle, Membre du Landstag (Grüne), a remis aujourd’hui notre résolution avec plus de 700 signatures lors d’une rencontre informelle au Landstag (NdT : Parlement du Land) à Madame Haderthauer (NdT : ministre des affaires sociales de Bavière). Comme nous l’a dit Madame Tolle, Madame Haderthauer continue de refuser de venir à Wurzbourg pour discuter avec nous, parce que ce ne serait selon elle pas de sa responsabilité. Nous savons bien que Madame Haderthauer n’est pas responsable du traitement et de l’approbation des demandes d’asile, et c’est pourquoi nous avons dès le 23 mars interpelé le Bureau Fédéral de l’Immigration et des Réfugiés pour avoir une réponse sur nos demandes d’asile. Cependant, Madame Haderthauer est responsable de la politique d’asile en Bavière, et c’est pourquoi nous maintenons notre demande d’avoir une prise de position de sa part.

Vu la réaction de Madame Haderthauer, ainsi que l’absence de réaction du Bureau Fédéral pour l’Immigration et les Réfugiés ou d’autres responsables, nous nous trouvons dans l’obligation de renforcer encore notre grève. A partir du mercredi 28 mars, cinq d’entre nous vont cesser de boire des jus de fruit et ne consommerons plus que de l’eau. Sans amélioration de la situation, nous cesserons à partir de lundi aussi de boire de l’eau.

De plus, si d’ici le 29 mars, nous n’avons toujours pas de réponse satisfaisantes des responsables, nous porterons plainte auprès du Ministère de l’Intérieur et nous saisirons la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Samedi 31 mars à 13 heures, l’administrateur du district de Cobourg Michael Busch nous rendra visite. Monsieur Bush s’est fait connaître dans le passé pour mettre fin aux structures d’hébergement collectif (*) pour demandeurs d’asile en Bavière, et, lors de sa visite, il nous présentera son plan de travail pour parvenir à ce but, revendication que nous partageons tous de tout notre coeur.

Nous remercions tous ceux qui nous soutiennent pour leur solidarité.

Les réfugiés iraniens en grève de la faim

Contacts : Masoud Hosinzadeh Tel: 17677009092
Shahnaz Morattab Tel:015774650186 / E-Mail: GUStreik@web.de
http://www.facebook.com/GUStreik

(*) NdT : En général, les demandeurs d’asile restent en moyenne quatre ans dans des structures d’hébergement collectif. Depuis des années, réfugiés et demandeurs d’asile revendiquent le droit de quitter ces structures et d’être autorisés à vivre dans leurs propres logements. Dans le centre pour demandeurs d’asile de Wurtzbourg on comptait en 2010 330 résidents, hommes, femmes et enfants, et le docteur August Stich avait publié un rapport indiquant que « le centre rend malade » mettant en avant la préoccupante situation sanitaire des résidents. (Voir un article du Bayerischer Flüchtingsrat – en allemand)

Le dimanche 25 mars, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Wurtzbourg leur solidarité avec les réfugiés iraniens en grève de la faim (voir un article sur le site Solidarité Ouvrière). Ici une vidéo des prises de parole lors de cette manifestation (en allemand) :

On notera les  interventions de Shahnaz Morattab, Fédération Internationale des Réfugiés Iraniens, qui rappelle que la lutte pour les droits humains doit se mener dans les rues en Allemagne et dénonce l’hypocrisie du gouvernement allemand qui verse des millions d’euros pour les droits humains à l’étranger et qui viole les droits humains des réfugiés en Allemagne.  Un camarade allemand rappelle des articles de la constitution allemande sur les droits humains qui ne sont pas appliqués. Ensuite, Mina Ahadi, au nom du Comité International Contre les Exécution et la Lapidation, rappelle la répression du régime islamique en Iran, comme les lapidations et les expulsions. Elle dénonce la politique raciste de la politique d’asile en Allemagne et que le droit d’asile est un droit humain, tout en saluant les manifestants qui représentent une « Allemagne humaine, l’Allemagne des 99% ».


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :