Communiqué des réfugiés en grève de la faim à Wurtzbourg

31 03 2012

Quatrième communiqué de presse depuis le début de la grève de la faim des demandeurs d’asile iraniens à Wurzbourg (Bavière, Allemagne), 30.03.2012

Cela fait 12 jours que nous sommes en grève de la faim. Depuis trois jours, cinq d’entre nous ont durci la grève de la faim et n’avalent plus que de l’eau. Un d’entre nous a été hospitalisé pour problèmes de santé.

A Madame Haderhauser, à l’Office Fédérale pour l’Immigration et les Réfugiés (BAMF) et aux responsables de la politique d’asile de Bavière :

Dans une lettre datée du 27 mars 2012, Madame Haderthauer rejette une fois encore la proposition de venir sur place. Elle se justifie à nouveau par son manque de compétence. Pour les questions locales, ce serait le gouvernement qui serait responsable, pour la demande d’asile ce serait le BAMF, pour la politique bavaroise d’asile ce serait le droit fédéral. Petit à petit on se demande sur quels sujets son ministère est responsable. Nous avons aussi à plusieurs reprises revendiqué une réaction du BAMF et d’autres responsables, sans succès. Si tel est le cas, nous nous demandons pourquoi le Land de Bavière traite de façon aussi inhumaine les réfugiés (système de l’hébergement collectif, obligation de résidence, colis alimentaires…). La législation du Land de Bavière et la réglementation bavaroise du traitement de l’asile qui sont responsables de la politique des logements collectifs pour « préparer le retour dans le pays d’origine », sont, selon nous, des questions relevant du Land.

Lire le reste de cette entrée »