Lettre de trois syndicats iraniens au président de l’OIT

6 06 2013

Monsieur le Président de l’OIT,

En raison des conditions économiques difficiles que traverse notre pays, la vie des travailleurs iraniens s’est bien dégradée. Malheureusement, les lois adoptées par le pays ainsi que les protocoles sous-jacents de l’ OIT sont bafoués. Pour vous montrer une partie de la violation des droits des travailleurs, nous attirons votre attention sur ce qui suit :

1) Les salaires de cette année ne correspondent même pas au taux de l’inflation de 35% annoncée par la banque centrale d’Iran ; ils ont été augmentés de 25% ce qui est 10% inférieur au taux officielle de l’inflation. De sorte que Ahmadi , membre du haut conseil de travail a déclaré : « au cours des 12 dernières années, l’augmentation du salaire minimum a été inférieure au taux de l’inflation officiellement déclaré ».

Il s’agit là de la violation de l’article 41 du code du travail et d paragraphe 12 de l’article 3 de la constitution ainsi que l’article 95 de la convention internationale du travail.

Lire le reste de cette entrée »