Les étudiants iraniens se battent pour préserver la mixité dans les universités

27 11 2011

France 24, 24 novembre 2011 :

La mixité est en passe d’être interdite dans les universités iraniennes. À l’université d’Ispahan, dans le centre du pays, les étudiants manifestent pour tenter de faire reculer les autorités sur ce sujet.

Au début de l’été 2011, l’assemblée des Experts (Majlese Khobregan), constituée de religieux ultraconservateurs, a ordonné que soit interdite la mixité dans les universités iraniennes. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a tenté de bloquer cette initiative qu’il avait qualifiée de « superficielle et non scientifique ». Mais son ministre des Sciences, également en charge des universités, Kamran Daneshjoo, a décidé de lui désobéir et de faire appliquer les décrets de l’instance religieuse. Plusieurs universités ont ainsi été réorganisées pour placer leurs étudiants dans des classes non mixtes. Des centaines de professeurs qui ne respectaient pas, ou pas assez strictement, la séparation hommes femmes, auraient déjà été licenciés ou forcés à prendre une retraite anticipée. Selon les médias locaux, le ministère des Sciences envisagerait même de créer des universités intégralement masculines ou féminines.

Lire le reste de cette entrée »





Islam politique et misogynie bas les pattes devant la poulation libyenne !

29 10 2011

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI), 24 octobre 2011 :

Le secrétaire du Conseil National de Transition de Libye, Moustafa Adbul Jalil, lors de la célébration de la « libération de la Libye » le 23 octobre, a déclaré que la Libye considérerait la charia comme source principal de la législation. Les lois qui contredisent les enseignements de l’Islam seront annulés et les restriction sur le nombre de femmes que peuvent avoir les hommes libyens seront abolies.

Comme nous l’avons déjà déclaré, le peuple de Libye ne s’est pas révolté contre la dictature de Kadhafi pour s’enchaîner à la dictature misogyne de l’islam politique ! La déclaration récente du secrétaire du CNT révèle plus que jamais la nature réactionnaire de cette organisation, et souligne que la population de Libye doit continuer la révolution jusqu’au renversement de toutes les forces réactionnaires et établir des organes de pouvoir direct des citoyens basé sur la laïcité, la liberté et l’égalité. De plus, les gouvernements occidentaux doivent être considérés comme responsables et dénoncés par l’opinion publique pour leur soutien au CNT. Il semble qu’une fois encore il faille rappeler que l’islam politique, qu’il soit « modéré » ou « anti-occidental », est un courant misogyne, réactionnaire et liberticide.

Lire le reste de cette entrée »





Le voile, sous aucune condition !

22 08 2011

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) :

Le voile, sous aucune condition !

Les conflits et disputes entre fractions du régime islamique sur la question du voile s’intensifient. Le journal Iran, qui soutient le président Ahmadinejad, a parlé du voile noir comme “la pire forme de vêtement” et attaqué sa couleur noire. Le journal a même dénoncé le roi Nasser Al-Din Qajar (1831-1896) comme étant l’initiateur du voile noir !

Le fait est que dès les prémisses du régime islamique, le voile fut sa bannière, celle qui indiquait sa nature. Déjà quelques semaines avant le soulèvement populaire de février 1979, là où ils le pouvaient, des voyous islamistes attaquaient les femmes non-voilées. Après la prise du pouvoir par le régime islamique, ces voyous ont persisté dans leur misogynie en hurlant le slogan “ou le voile ou une boite sur la tête”, jetant de l’acide sur les femmes non-voilées, fouettant celles qui ne respectaient pas les lois islamiques, une ignoble propagande contre les femmes, les chassant de leurs emplois, etc. Mais la résistance et la lutte des femmes n’a jamais cessé. Sous le régime islamique, pour avoir refusé de porter un “voile convenable”, des millions de femmes ont été menacées, condamnées, fouettées, emprisonnées, violées et traitées de prostituées par les médias. Pourtant, elles n’ont pas baissé les bras ! Ces 32 dernières années, une guerre généralisée s’est déroulée entre les femmes et le régime islamique. Et sans exagération, on peut dire que la victoire appartient aux femmes.

Lire le reste de cette entrée »





Hamedan : Interpellation d’une jeune femme pour « tenue non-islamique »

19 06 2011

Vidéo : Brutale interpellation et arrestation d’une jeune femme à Hamedan pour « tenue non-islamique », sous les cris de protestation de jeunes présents.





La lutte sans frontière pour la libération des femmes

6 03 2011

Appel du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran – Organisation à l’Etranger, à l’occasion du 8 mars 2011 :

Nous sommes à une époque très particulière. L’avenir de millions de gens pourrait changer radicalement. Ces jours sont superbes, magnifiques et historiques. Le soulèvement du peuple en Afrique du Nord et au Moyen-Orient a apporté un grand espoir de changements fondamentaux et d’un avenir meilleur pour des millions de gens dans la région. On peut mettre fin aux dictatures, une après l’autre. Le soulèvement du peuple est la conséquence du développement de la pauvreté, de l’absence totale de droits, de l’oppression brutale et de l’injustice sociale dans la vie quotidienne. Les femmes doivent subir en plus des questions comme la discrimination sexiste, l’inégalité et les lois misogynes. C’est pour cela que ce n’est pas surprenant de voir la présence massive des femmes dans les luttes actuelles.

En Iran, les femmes luttent pour leurs droits humains côtes à côtes avec les hommes contre le régime inhumain. En Egypte, les femmes ont été une part active de la révolution contre la pauvreté et pour la liberté. Et des milliers de femmes ont pris part à une manifestation dans la capitale tunisienne le 22 février et revendiqué des droits égaux. Ce sont quelques exemples de comment les femmes sont une force révolutionnaire majeure dans les évènements actuels qui toucheront aussi les autres pays.

Lire le reste de cette entrée »





Au Parlement iranien, les journalistes priées de porter une tenue plus islamique

7 02 2011

Dépeche AFP, 5 février 2011 :

Le Parlement iranien dominé par les conservateurs veut imposer un code vestimentaire plus « islamique » aux femmes journalistes couvrant l’actualité parlementaire, a affirmé samedi une députée conservatrice à l’agence ILNA.

« Certaines femmes journalistes ne sont pas habillées de façon appropriées à l’atmosphère du Parlement », a expliqué Fatemeh Rahbar.

« Il a été envisagé de préparer des vêtements (pour les visiteuses) respectant le code islamique tout en tenant compte du goût des journalistes », a ajouté Mme Rahbar sans donner davantage de détails.

Selon un code vestimentaire « islamique » en vigueur depuis la révolution de 1979 en Iran, les femmes, quelle que soit leur religion ou leur nationalité, doivent en principe porter un foulard dissimulant leur cheveux ainsi qu’un vêtement ample masquant leurs formes et ne laissant pas voir la peau en dehors des mains.

Lire le reste de cette entrée »





La Saint-Valentin interdite en Iran

3 01 2011

Dépêche AFP, 2 janvier 2011 :

Les commerçants en Iran se sont vu interdire la vente de cartes ou cadeaux pour la Saint-Valentin, une fête de plus en plus populaire dans la République islamique, a rapporté l’agence Ilna. »En vue de la Saint-Valentin le 14 février, le syndicat des responsables d’imprimeries a publié une directive interdisant l’impression et la distribution de tout produit faisant la promotion de ce jour », indique l’agence Ilna.

« Imprimer et fabriquer tout produit en lien avec ce jour, qu’il s’agisse d’affiches, de boîtes, de cartes représentant des coeurs ou demi-coeurs, ou de roses rouges, est interdit ainsi que toute activité faisant la promotion de ce jour », dit le syndicat dans sa directive. « Les points de vente qui violeront (cette directive) auront à faire à la justice », met en garde le syndicat.

Lire le reste de cette entrée »





La violence contre les femmes ce n’est pas seulement les coups

15 12 2010

Texte de Yadi Kohi, militant du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et de l’Initiative Communiste-ouvrière à propos de l’oppression des femmes.

La violence n’est pas toujours un œil au beurre noir, une côte cassée ou un nez qui saigne.

La violence c’est l’humiliation, le harcèlement, parfois un simple regard.

Le regard de l’homme sur le décolleté d’une femme qui se penche pour offrir le thé… le regard d’un frère sur sa sœur qui a osé rire aux éclats lorsque les invités étaient présents.

Un regard que nous ne voyons pas, et dont on ne sait pas jusqu’où il peut aller lorsque nous ne sommes plus là.

Une angoisse qui graduellement envahie la femme.

La violence sans mots, sans le moindre contact physique, d’un homme qui ouvre la porte et de la femme qui soudainement devient nerveuse.

Lire le reste de cette entrée »





Barbarie misogyne au Soudan

15 12 2010

Avec l’instauration de la République Islamique en Iran pour briser la formidable soif de liberté et d’égalité née de la révolution anti-monarchiste de 1978-1979 et ses conseils ouvriers (Shorras), l’islamisme politique est devenu une force politique dans bien des pays du monde, renforçant les pires traditions machistes et instaurant des régimes de terreur misogyne et d’apartheid sexiste. En Algérie, en Afghanistan, au Pakistan, en Arabie Saoudite, au Soudan comme en Iran, vivement la révolution féminine qui balayera les atrocités chauvinistes-mâles et apportera la liberté et l’égalité à tous les êtres humains, indépendamment de leurs origines, couleurs de peau, prétendues nationalités ou sexes.

France 24, 13 décembre 2010 :

Condamnée à 50 coups de fouet parce qu’elle a osé porter un pantalon

Sur cette vidéo qui circule depuis mercredi sur Internet, on voit des policiers fouetter une femme en public. D’après notre Observatrice, ces images ont choqué même les Soudanais les plus conservateurs.

Ce n’est pas la première fois qu’une femme est soumise à ce genre de châtiment au Soudan. Il y a un peu plus d’un an, c’était le  » pantalon de Loubna  » qui défrayait la chronique . Une journaliste avait été arrêtée et condamnée à être fouettée à cause de sa tenue vestimentaire, mais la médiatisation de l’affaire avait empêché l’application de la sentence.

Lire le reste de cette entrée »





Manifestation contre la lapidation et les régimes misogynes devant l’ONU

14 12 2010

New York, 11 décembre : Des femmes et des hommes manifestent pour l’égalité et la justice contre les Nations Unies et les gouvernements qui en font partis, revendiquant que soit mis fin à son leur refus d’agir de façon claire face aux Etats qui organisent la violence et les crimes contre les femmes.

Les militant(e)s demandent que l’ONU accepte une résolution criminalisant la pratique de la lapidation au niveau mondial, qu’elle soit pratiquée par des Etats ou des agents non-étatiques.

Les manifestant(e)s ont dénoncé la place à l’ONU de la République Islamique d’Iran et d’autres régimes basés sur l’apartheid sexiste, de régimes qui se basent sur les violences faites aux femmes pour asseoir leur politique intérieure et qui se trouvent au sein des organisations de l’ONU qui travaillent pour l’égalité et l’avancée des droit des femmes et ont revendiqué leur retrait de telles organisations.

Lire le reste de cette entrée »