Ispahan : une jeune femme violemment molestée par les « Bassidjis »

6 12 2010

Nouvelle d’Arménie, 6 décembre 2010 :

A Ispahan (Iran) les gardiens de la Révolution islamique, les « Bassidji » ont violemment molesté de coups et arrêté une Arménienne de 14 ans. Selon le site Ncr-iran, les faits se sont déroulés vendredi matin dans la rue Nazar à Ispahan. Les « Bassidji » de sinistre réputation auraient reproché à l’Arménienne sa tenue vestimentaire à l’européenne, jugée « indécente » par les gardiens de la Révolution. L’Arménienne se serait débattue lors de son interpellation violente. Des jeunes qui se trouvaient proches de la scène ont tenté d’arracher la jeune fille des mains des « Bassidjis ». En vain. Car de nouvelles forces policières arrivèrent sur les lieux. Après Téhéran, Ispahan recense la seconde communauté arménienne d’Iran. Des Arméniens qui se sont établis depuis plusieurs centaines d’années.





Justice pour Sakineh Ashtiani !

29 08 2010

Article publié le 29 août par l’Est Républicain à propos du rassemblement organisé à Besançon la veille dans le cadre de l’appel du Comité International Contre la Lapidation « 100 villes contre la lapidation » et qui insiste surtout sur des témoignages de manifestantes iraniennes présentes à propos des conditions de vie des femmes en Iran :

Plusieurs dizaines de personnes ont participé hier après-midi à Besançon à la mobilisation mondiale de soutien à Sakineh Mohammadi-Ashtiani. Cette Iranienne de 43 ans a été condamnée à mort par lapidation pour adultère et complicité de meurtre en 2006 par un tribunal religieux. L’Iran a annoncé la suspension de l’exécution de la sentence. Une mesure qui ne satisfait évidemment pas les manifestants qui veulent son annulation.

« Honte de dire qu’on est Iranien »

« Dans ce genre de manifestation, on a honte de dire qu’on est Iranien », explique Reza, restaurateur iranien installé depuis 30 ans à Besançon. Bita, venue en France avant la révolution islamique de 1979 pour faire ses études, est restée à Besançon. Elle se souvient avoir porté la mini jupe : « C’était mal vu, mais c’est aux filles de prendre leurs droits. Sans la révolution islamique, on aurait peut-être progressé comme vous… »

Lire le reste de cette entrée »





Lapidation : Mode d’emploi

10 08 2010

Article publié le 10 août par le site JSS. Rappelons que pour Sakineh Ashtiani, sa peine de mort par lapidation n’est toujours que suspendue, et elle risque aussi d’être exécutée d’une autre façon. Une pétition peut être signée à cette adresse.

Mettons nous de suite en situation. Vous êtes une femme. Vous êtes iranienne. Vous avez trompée votre mari ou vous avez eu des relations sexuelles sans être mariée: vous êtes passible de la peine de mort par lapidation. Madame, voilà ce qui vous attend…

D’abord, vous vous faite enterrer. Le code pénal de l’Iran islamique est très clair à ce sujet. Sera à l’air libre toute partie du corps au dessus de la poitrine (poitrine comprise). Si la condamnation est fondée sur les aveux du prisonnier, dit la loi, c’est le juge qui lance la première pierre. Si la condamnation est fondée sur des témoignages, les témoins jettent les premières pierres, puis le juge. Ensuite, tous ceux qui veulent sont les bienvenus. Généralement, il s’agit des fonctionnaires du tribunal, des policiers et l’Ayatollah de la ville s’il le souhaite.

Les pierres qui vous seront lancées dessus alors que vous êtes toujours vivante, doivent être de taille moyenne. Une fois de plus, le code pénal est parfaitement écrit: des pierres de tailles moyenne doivent êtres utilisées. Si deux pierres peuvent tuer, c’est qu’elles sont trop grosses (ndlr: en deux coups). Mais si elles sont trop petites, ce ne sont plus des pierres, mais des cailloux. La taille idéal est celle d’une mandarine. Sachez tout de même que lapider une femme avec une pierre trop petite est considéré comme un crime .

Mais qu’on se rassure, le supplice doit durer moins d’une heure!

Lire le reste de cette entrée »





Contre l’homophobie et le sexisme de la République Islamique

4 08 2010

Le 31 juillet, les camarades d’Iran Solidarity et du Comité International contre les Exécutions (ICAE) ont organisé un cortège lors de la gay pride à Stockholm (Suède) pour dénoncer les persécutions que subissent les homosexuel(le)s sous le régime islamique d’Iran et l’apartheid sexiste.

Lire le reste de cette entrée »





En mémoire de Elnaz, ma cousine

19 07 2010

Lettre de Farz, cousin de Elnaz Baba Zadeh, en hommage a sa cousine assassinée par les milicien du bassidj’is, publié en anglais le 18 juillet :

Son nom était Elnaz. Elle avait 26 ans. Elle n’était pas un militante, ni avait la moindre intention de changer le monde. Elle était tout simplement une jeune femme qui voulait vivre comme le fait n’importe quelle jeune femme, être belle, aimer, étudier et de profiter de la vie.

Son crime était juste qu’elle était belle et maquillée. Elle a été arrêtée par les forces Basiidj’is qui l’ont contrôlée pour tenue vestimentaire islamique incorrecte. Oui, elle avait du rouge à lèvres et ses cheveux n’étaient pas correctement couverts. Quand elle a refusé de monter dans la voiture de la milice Basidj’is, ils ont attaqués sa voiture et l’ont emmenée à la périphérie de la ville de Tabriz, où elle a été brutalement battue, violée et assassinée. Les os du visage de Elmaz ont étés brisés, ils ont aussi voulu ainsi  tuer sa beauté.

Lire le reste de cette entrée »





Partout dans le monde, l’islamisme politique contre la liberté des femmes

18 07 2010

Dépêche AFP du 18 juillet 2010, où comment l’islam politique restreint les libertés des femmes dans la Bande de Gaza contrôlé par le Hamas :

C’est la dernière offensive en date des dirigeants de la Bande de Gaza pour tenter de faire respecter ce qu’ils considèrent être les bonnes moeurs selon l’Islam: le Hamas, au pouvoir dans l’étroit territoire palestinien, vient d’interdire aux femmes de fumer la pipe à eau dans les cafés.

L’interdiction a été annoncée samedi et dimanche par des responsables de la sécurité en civil, lors d’une descente impromptue sur le bord de mer de Gaza, zone populaire de cafés très fréquentés: les cafetiers se sont vus interdire de servir des pipes à eau à leurs clientes. Dans la grande confusion qui s’en est suivie, le gouvernement islamiste s’est empressé de préciser que seules les femmes étaient concernées, pas les clients de sexe masculin.

Les arguments avancés par les censeurs du Mouvement de la résistance islamique sont que cette pratique détruirait les mariages et serait nocive pour l’image des Palestiniens… « Il n’est pas convenable pour une femme de s’asseoir jambes croisées et de fumer en public. Cela porte atteinte à l’image des Palestiniens », juge Ihab Ghussein, porte-parole du ministère de l’Intérieur dans un communiqué diffusé dimanche.

Lire le reste de cette entrée »





Renforcement des contrôles sur les tenues féminines

18 07 2010

Dépêche Reuters, 18 juillet 2010 :

Le procureur général de la République iranienne a plaidé dimanche pour des contrôles renforcés sur les femmes qui ne respecteraient pas les codes d’habillement de la loi islamique, rapporte l’agence de presse Mehr.

Conformément à la loi coranique, la Charia, imposée après la Révolution islamique de 1979, les femmes sont obligées de se couvrir les cheveux et de porter de longs et amples vêtements.

Les contrevenantes sont passibles de coups de fouets, d’amendes ou de peines d’emprisonnement.

« Malheureusement, la loi, qui considère la violation du code d’habillement comme un délit, n’a pas été appliquée dans le pays ces quinze dernières années », a déclaré le procureur général Gholamhossein Mohseni-Ejei.

Lire le reste de cette entrée »





En mémoire de Elnaz Baba-Zadeh

12 07 2010

Bougies et cérémonie le dimanche 11 juillet en mémoire de Elnaz Baba-Zadeh, violée et assassinée à Tabriz par des membres du basidj pour n’avoir pas respecté le « code islamique » de l’habillement imposé par le régime.

Lire le reste de cette entrée »





Une jeune fille violée et assassinée par des basidji à Tabriz

11 07 2010

Freedom Messenger, 11 juillet 2010 :

Selon HRANA, Elnaz Baba-Zadeh, une jeune de 26 ans, a été violée et assassinée par des membres du Basidj dans la ville de Tabriz (Nord de l’Iran) la semaine dernière.

Selon HRANA, la voiture de Elnaz a été arrêtée par les forces du basidj parce qu’elle ne suivait pas correctement le code d’habillement du régime iranien. Mais Elnaz a résisté et n’a pas voulu obéir aux ordres des membres du basidj.

Le membre du basidj qui avait arrêté la voiture de Elnaz a sauté dans la voiture et l’a menacée avec son pistolet. Peu après, deux autres basidji sont entrés dans la voiture de Elnaz, puis l’ont battue, violée, tuée et ont jeté son corps ensanglanté vers le tombeau de Emamiye.

Lire le reste de cette entrée »





Coupe franche pour les coiffures masculines homologuées

5 07 2010

Dépêche AFP du 5 juillet 2010 :

Le ministre iranien de la Culture a validé un certain nombre de coupes de cheveux « islamiques » pour homme, la queue de cheval ou le modèle pompadour étant notamment balayés de la liste, a rapporté lundi l’agence ILNA.

ILNA et d’autres agences ont diffusé des photos de modèles masculins, rasés de près et portant une coupe courte, certaines légèrement stylisées avec du gel, dans un « journal des coiffures approuvées par le ministère de la Culture et l’Orientation islamique ».

« Les coupes proposées s’inspirent du teint des Iraniens, de leur culture, de leur religion ainsi que de la loi islamique », a expliqué Jaleh Khodayar, en charge du « festival de la Pudeur et du voile » organisé fin juillet. Les coupes validées par le gouvernement y seront présentées.

Lire le reste de cette entrée »