Des Iraniens réfugiés à Athènes se cousent la bouche pour obtenir l’asile

27 10 2010

France 24, 27 octobre :

Dans le centre d’Athènes, un groupe de demandeurs d’asile iraniens s’est cousu la bouche et a entamé une grève de la faim pour obtenir le statut de réfugiés.

Mandana Daneshnia, une gréviste de la faim.

« Dans les centres de détention des migrants, nous n’avons qu’un repas par jour et dormons sur le sol. »

Quarante-cinq personnes, dont huit se sont cousues les lèvres avec du fil médical, sont en grève de la faim depuis douze jours dans une tente de fortune plantée devant l’Université d’Athènes. Tous disent qu’ils ont été forcés de fuir l’Iran parce qu’ils étaient persécutés en raison de leurs opinions politiques. Ils affirment que la police grecque les a à peine mieux traités que les Bassidji.

Lire le reste de cette entrée »





Lettre ouverte au gouvernement grec

4 08 2010

Lettre ouverte au gouvernement grec de la Fédération Internationale des Réfugiés Iraniens, 31 juillet, à propos de la grève de la faim de demandeurs d’asile iraniens à Athènes.

Grève de la faim de plusieurs demandeurs d’asile iranien à Athènes ; l’un d’entre eux s’est cousu les lèvres

Un groupe de réfugiés iraniens se sont mis en grève de la faim depuis le 25 juillet devant le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés à Athènes après une rencontre avec le secrétaire du ministère grec de l’intérieur. Il leur avait dit que la Grèce ne pouvait pas leur garantir un statut de réfugiés à cause des liens étroits et amicaux entre l’Iran et son pays. Il a également dit qu’il y aurait plus de trois mille demandeurs d’asile iraniens dans les prisons grecs pour des délits.

La situation intolérable des demandeurs d’asile en Grèce n’est pas un secret pour quiconque s’intéresse aux questions des réfugiés dans le monde. Ils ne bénéficient qu’aucune allocation si ce n’est pour la carte rouge qui doit être renouvelée tous les six mois, comme preuve de leur résidence temporaire dans le pays. Le traitement des réfugiés par la police apparaît indicible. Des dizaines de réfugiés sont battus et/ou humiliés, et ceux qui sont dans des centres de rétention victimes de violences, et cela chaque jour.

Lire le reste de cette entrée »





Grèce : réfugiés iraniens en grève de la faim

3 08 2010

Selon un communiqué de la Fédération des Réfugiés Iraniens publié sur le site Azadi-B, plusieurs demandeurs d’asile iraniens se sont mis en grève de la faim le 25 juillet devant le bureau d’Athènes, en Grèce, du Haut-Commissariat aux Réfugiés pour protester contre le refus du ministre adjoint de l’intérieur de leur accorder l’asile au nom des relations entre la Grèce et l’Iran. A cela s’ajoute le harcèlement policier permanent que subissent les demandeurs d’asile en Grèce. Un des réfugiés iraniens s’est même cousu les lèvres afin de montrer sa détermination à continuer la grève de la faim jusqu’au bout.

Lire le reste de cette entrée »