Sakineh risque d’être lapidée ou pendue

26 12 2011

Iran Solidarity, 25 décembre 2011 :

Aujourd’hui, le régime islamique d’Iran a annoncé que ses « experts » étudient si Sakineh Ashtiani peut être pendue au lieu d’être lapidée. Il ne fait aucun doute que cela entre dans une tentative du régime islamique d’affirmer son « autorité » face aux protestations mondiales et dans un règlement de compte face à l’Occident tout en trouvant la pendaison comme une solution « plus acceptable » pour assassiner Sakineh. Peut-être un moyen qui soulèvera moins de résistance dans le monde ? Le régime islamique pense-t-il que pendre Sakineh Ashtiani apparaitrait plus acceptable pour le monde qui a hurlé et protesté lors de sa condamnation à la lapidation ? Non, cela ne sera pas « plus acceptable ».

L’agence de presse ISNA a rapporté aujourd’hui que Malek Ajdar Sharifi, le responsable du département de la justice de la province de l’Azerbaïdjan Oriental, où Sakineh est emprisonnée, a déclaré : « Dès que le résultat (de l’étude) sera obtenu, nous appliquerons la peine ».

Le régime islamique tente d’assassiner maintenant une fois encore une femme innocente.

Il n’y a qu’une solution :  Sakineh Ashitiani doit être immédiatement libérée !





Protestation lors d’un match de foot à Tabriz

3 08 2010

On rapporte que le 1 août, à l’occasion d’un match de foot à Tabriz, des affrontements ont éclaté entre la population et les forces de répression vers 18 heures. Empêchée d’accéder au stade par les forces de répression, la foule s’est dirigée vers la place Sa’at et devant le bureau du gouverneur, et les forces répressives ont été accueillies par des slogans comme « vous n’avez pas d’honneur ». Si certains slogans semblent avoir été nationalistes azéris, d’autres s’en prenaient directement aux forces de répression et aux dirigeants de la République Islamique, comme « ceux qui ne sont pas avec nous sont avec les Gardiens de la Révolution et n’ont pas d’honneur » ou « mort aux fascistes ».