Merde à l’impérialisme occidental ! Merde à l’islamisme politique !

29 12 2010

Partout dans le monde, en en particulier au Moyen-Orient où les populations crèvent de ces guerres entre ces deux pôles du terrorisme international que sont le militarisme occidental et l’islamisme politique, des voix s’élèvent pour affirmer qu’elles en ont assez d’être prises en otages par les différentes fractions réactionnaires qui ensanglantent le monde. Depuis toujours, et plus encore particulier depuis 2001 et l’invasion de l’Afghanistan suivie de l’occupation de l’Irak en 2003, nous avons toujours combattu les barbaries des différentes puissances impérialistes au Moyen-Orient sans soutenir les bandes réactionnaires islamistes ou nationalistes. Nous avons toujours mis en avant, au contraire, notre solidarité avec les organisations ouvrières, les mouvements de femmes et les luttes pour la liberté et l’égalité qui avancent au Moyen-Orient les mêmes aspirations à une vie meilleure que les luttes ouvrières d’Europe ou d’Amérique. Là, c’est depuis la Bande de Gaza, une de ces régions du monde où la population crève, derrière les murs de l’apartheid, des bombardements criminels du militarisme israélien, étouffe des exactions des bandes islamistes du Hamas, que s’élève un « Manifeste de la jeunesse de Gaza » qui commence par ces mots : « Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa. Merde à l’Amérique ! » pour finir par cette aspiration, « Nous voulons être libres, nous voulons vivre, nous voulons la paix. »

Femmes israéliennes et palestiniennes au Check-point de Ramallah, 8 mars 2007

En Europe, y compris au sein des mouvements qui se disent progressistes, il a souvent semblé difficile de faire partager ce refus tant de l’oppression israélienne que celle des réactionnaires du Hamas et des corrompus du Fatah pour parler de liberté, de paix, de justice et d’égalité, bref de nos aspirations universelles, en Israël et en Palestine.  Cette fois, c’est de la Bande de Gaza qu’une voie s’élève pour affirmer ces refus. Et c’est bien de ces refus que peut naître un espoir pour toutes celles et tous ceux qui, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Israël, en Iran et ailleurs, rêve d’un autre monde, libéré du racisme, de la guerre, du fanatisme religieux, du machisme et de l’oppression.

Manifeste de la jeunesse de Gaza

Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa (1). Merde à l’Amérique ! Nous, les jeunes de Gaza, on en a marre d’Israël, du Hamas, de l’occupation, des violations permanentes des droits de l’homme et de l’indifférence de la communauté internationale.

Nous voulons crier, percer le mur du silence, de l’injustice et de l’apathie de même que les F16 israéliens pètent le mur du son au-dessus de nos têtes, hurler de toute la force de nos âmes pour exprimer toute la rage que cette situation pourrie nous inspire. Nous sommes comme des poux coincés entre deux ongles, nous vivons un cauchemar au sein d’un autre cauchemar. Il n’y a pas d’espace laissé à l’espoir, ni de place pour la liberté. Nous n’en pouvons plus d’être piégés dans cette confrontation politique permanente, et des nuits plus noires que la suie sous la menace des avions de chasse qui tournent au-dessus de nos maisons, et des paysans innocents qui se font tirer dessus simplement parce qu’ils vont s’occuper de leurs champs dans la zone «de sécurité», et des barbus qui se pavanent avec leurs flingues et passent à tabac ou emprisonnent les jeunes qui ont leurs idées à eux, et du mur de la honte qui nous coupe du reste de note pays et nous enferme dans une bande de terre étriquée.

Lire le reste de cette entrée »





Partout dans le monde, l’islamisme politique contre la liberté des femmes

18 07 2010

Dépêche AFP du 18 juillet 2010, où comment l’islam politique restreint les libertés des femmes dans la Bande de Gaza contrôlé par le Hamas :

C’est la dernière offensive en date des dirigeants de la Bande de Gaza pour tenter de faire respecter ce qu’ils considèrent être les bonnes moeurs selon l’Islam: le Hamas, au pouvoir dans l’étroit territoire palestinien, vient d’interdire aux femmes de fumer la pipe à eau dans les cafés.

L’interdiction a été annoncée samedi et dimanche par des responsables de la sécurité en civil, lors d’une descente impromptue sur le bord de mer de Gaza, zone populaire de cafés très fréquentés: les cafetiers se sont vus interdire de servir des pipes à eau à leurs clientes. Dans la grande confusion qui s’en est suivie, le gouvernement islamiste s’est empressé de préciser que seules les femmes étaient concernées, pas les clients de sexe masculin.

Les arguments avancés par les censeurs du Mouvement de la résistance islamique sont que cette pratique détruirait les mariages et serait nocive pour l’image des Palestiniens… « Il n’est pas convenable pour une femme de s’asseoir jambes croisées et de fumer en public. Cela porte atteinte à l’image des Palestiniens », juge Ihab Ghussein, porte-parole du ministère de l’Intérieur dans un communiqué diffusé dimanche.

Lire le reste de cette entrée »





Travailleurs, organisons-nous contre le Capital !

11 06 2010

Communiqué du Comité de Coordination pour la Formation d’Organisations Ouvrières à propos de la situation das la Bande de Gaza :

L’attaque de l’État capitaliste et militariste d’Israël contre les humanitaires de la Flotille qui se dirigeait vers Gaza a provoqué un rejet viscéral à l’égard du gouvernement israélien et ses soutiens, parmi les amoureux de la liberté dans le monde entier. Ces derniers ont réagi à une échelle formidable contre cette action sauvage et ont créé un rapport de force pour obliger leurs gouvernements à ré-examiner leurs relations politiques et économiques avec Israël. L’ampleur de l’aide et le soutien fournis au peuple de Gaza a montré que la classe travailleuse peut poser des jalons importants pour construire la solidarité ouvrière internationale, contre la sauvagerie du capitalisme.

Imaginons un instant cette perspective excitante : une vague de soutien venant de centaines de travailleurs venant de différents horizons, apportant leur aide directement à Gaza; des convois regroupés autour de l’exigence de briser les sanctions économiques imposées par le gouvernement brutal d’Israël et de l’ouverture de la Palestine à l’aide internationale; tous ces travailleurs regroupés autour du drapeau de l’internationalisme de la classe ouvrière. Tout le monde se rendra ainsi compte que la situation des masses travailleuses à Gaza est une question qui préoccupe les travailleurs tout autour du monde, et que le salut pour les Palestiniens dépend de la lutte internationale de notre classe, contre le capital globalisé.

Imaginons que les travailleurs de cette Flottille ouvrière condamnent les menaces bellicistes israéliennes contre les travailleurs, les crimes sauvages du Hamas et des gouvernements qui le soutiennent contre les travailleurs de Palestine et d’Israël, les menaces des corrompus du Fatah et des autres nationalistes contre les travailleurs de Palestine et d’Israël, toutes les formes de soutien américain ou par un autre pôle du capital globalisé envers la sauvage classe dominante en Israël, la vraie nature du soutien des gouvernements capitalistes d’Iran aux terroristes du Hamas et du Jihad Islamique; les manipulations et les plans de la Maison Blanche et les menaces capitalistes contre la paix; la volonté des Etats-Nations et de leurs partis de réduire la situation des travailleurs de Palestine à une question simplement nationale; toutes les astuces anti-ouvrières de la classe capitaliste internationale à propos de la question palestinienne.

Lire le reste de cette entrée »





Bande de Gaza : Communiqué du PCOI

5 06 2010

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) à propos de l’attaque de navires apportant de l’aide humanitaire pour la Bande de Gaza par l’armée israélienne :

Il faut condamner les crimes du régime fasciste d’Israël contre le peuple de Gaza

L’attaque de commandos israéliens de bateaux qui transportaient des militants de la paix et de l’aide humanitaire pour le peuple de Gaza a provoqué la colère et la rage des humanistes et des progressistes dans le monde entier. Cette attaque a eu lieu dans les eaux internationales et sans aucun préavis : selon les sources entre dix et vingt personnes ont perdu la vie et plusieurs ont été blessées lors de l’attaque. C’est un crime clair et atroce qui viole non seulement les plus fondamentales règles humanitaires et civilisées, mais viole aussi ouvertement le droit international. Tout parti politique, mouvement, Etat et organisation internationale qui prétend défendre les droits humains fondamentaux doit ouvertement et fermement condamner cette attaque. Le peuple du monde et les organisations de gauche et progressistes doivent faire pression sur les gouvernements et les institutions internationales dans tous les pays pour faire pression et condamner le gouvernement israélien qui a commis à plusieurs reprises de tels crimes atroces contre le peuple palestinien. Le monde ne doit pas tolérer un tel crime.

Lire le reste de cette entrée »