Développement des grèves en Iran

26 07 2012

Shahrzadnews, 20 juillet 2012 :

Les ouvriers de quatre grandes usines iraniennes sont entrés en grève cette semaine, protestant contre les bas salaires et l’absence de véritables contrats de travail.

Le lundi, un tiers des 300 ouvriers de l’usine coopérative du textile du Kurdistan ont arrêté le travail et se sont rassemblés devant le bâtiment du département gouvernemental local. Les travailleurs protestaient contre le refus du gouvernement provincial d’acheter plus de terrain pour construire des logements pour les ouvriers et leurs familles alors que le projet avait été approuvé il y a déjà 11 ans.

L’agence de presse ILNA a rapporté que 700 ouvriers de l’usine de ciment Sepahan ont participé à un piquet devant l’usine pour de meilleures salaires et de meilleures conditions de travail. L’usine emploie 1.100 ouvriers dont une majorité de travailleurs temporaires.

Lire le reste de cette entrée »





Mouvement contre le voile obligatoire en Iran

24 11 2011

Site de Maryam Namazie, 24 novembre 2011 :

Aujourd’hui est le début en Iran du mouvement anti-hidjab 5 sur 5.

A partir d’aujourd’hui, tous les jeudis (jeudi se dit ‘panjshbabeh’ en perse et le chiffre 5 dans son nom) à 17 heures, les femmes retireront leurs voiles pendant cinq secondes dans les villes iraniennes de Téhéran, Mashhad et Chiraz.

Sur le panneau : "Porter le voile islamique est obligatoire"

Comme le voile est obligatoire en Iran, ce temps court permet une action de masse sans de nombreuses arrestations. Les organisatrices ont appelé les femmes des autres villes à se joindre à elle.

Lire le reste de cette entrée »





Onze pendaisons en 24 heures

27 05 2011

Europe 1, 26 mai 2011 :

Onze personnes reconnues coupables de crimes allant du meurtre au trafic de drogue ont été exécutées jeudi par pendaison en Iran, dont cinq en public, rapporte l’agence de presse officielle Irna. Les pendaisons en public ont eu lieu à Qazvin, à l’ouest de Téhéran, et à Chiraz, dans le sud. Toutes les sentences ont été exécutées après leur confirmation par la Cour suprême, a précisé l’Irna.

Selon des défenseurs des droits de l’homme, la République islamique est le deuxième pays au monde après la Chine pour le nombre d’exécutions capitales. Rapporté à la population, ce chiffre permet à l’Iran d’arriver en tête.





Des centaines de travailleurs protestent pour le paiement des salaires

26 04 2011

Street Journalist, 26 avril 2011 :

Les ouvriers de l’usine de pneus Alborz à côté de Téhéran se sont rassemblés devant le bâtiment présidentiel d’Iran pour demander le paiement de neuf mois de salaires impayés et la réouverture de l’usine rapporte RFE / Radio Farda.

Un salarié a déclaré à radio Farda qu’environs 800 ouvriers avaient participé à cette protestation le 24 avril. Il a dit qu’on avait raconté aux travailleurs après le nouvel an en mars que l’usine serait fermée jusqu’à ce qu’il y ait assez d’argent pour qu’elle ouvre à nouveau.

Depuis que l’usine de pneus Alborz a été privatisée dans les années 1990, ses 1.300 ouvriers sont payés de façon irrégulière.

Lire le reste de cette entrée »





Exécutions publiques à Chiraz

17 04 2011

Selon un communiqué du Comité International Contre les Exécutions publié sur Rowzane, trois jeunes hommes âgés de 28, 26 et 25 ans ont été exécutés en public dans la ville de Chiraz le samedi 16 avril 2011.

Photos de ce nouvel acte barbare du régime islamique :

Lire le reste de cette entrée »





Nouvel an à Chiraz : « Mort au dictateur ! »

21 03 2011

Protestation à l’occasion du nouvel an iranien (21 mars) à Chiraz. Les gens crient, entre autres, « mort au dictateur ! » et « Moubarak, Ben Ali et maintenant au tour de Said Ali » (c’est à dire Khamenei).

La population chante « Yare Dabestani » (mon camarade de classe), chanson révolutionnaire étudiante.

Lire le reste de cette entrée »





Chiraz : 8 mars face à la répression

8 03 2011

Source : Freedom Messenger, 8 mars 2011

A l’occasion du 8 mars, Journée Internationale des Femmes, une foule importante s’est rassemblée rue Molasadra à Chiraz. Les gens criaient « Mort au dictateur ! », « Moubarak, Ben Ali, et maintenant au tour de Said Ali » (c’est à dire Khamenei). Les forces du régime ont violemment réprimé les manifestant(e)s, plusieurs ont été battu(e)s mais sont resté(e)s face aux forces de répression.