Iran : l’horreur et la barbarie contre les femmes

12 01 2012

Article de Lutte Ouvrière, 6 janvier 2012

En 2006, Sakineh Mohammadi Ashtiani, 44 ans et mère de deux enfants, était condamnée à mort par lapidation pour adultère et complicité dans le meurtre de son mari, crime pour lequel elle a toujours clamé son innocence.

L’année suivante la peine pour complicité de meurtre était ramenée à dix ans de prison. Restait la peine de mort par jet de pierres pour adultère, une atrocité imposée aux femmes depuis que, en 1979, les religieux se sont emparés du pouvoir.

En 2010, face aux protestations internationales, le régime iranien annonçait la suspension de son exécution mais pas son abrogation.

Lire le reste de cette entrée »





Ce que vous pouvez faire pour Sakineh

28 12 2011

Iran Solidarity, 27 décembre 2011 :

Ce que vous pouvez faire pour Sakineh :

Le régime islamique discute de changer la condamnation à la lapidation de Sakineh en condamnation à la pendaison et de l’exécuter une fois que le Ministère de la Justice donnera son feu vert.

Vous pouvez agir !

Il est important de faire savoir au régime iranien que le monde est debout pour soutenir Sakineh. Il est important que le plus de gens possibles fassent savoir au régime islamique qu’ils sont révoltés par la condamnation à mort de Sakineh. Dites leur que vous voulez qu’elle soit libérée maintenant ! La révolte et les protestations mondiales, voilà ce qui permet à Sakineh de rester en vie. Il est vital que nous continuions nos protestations. Inondez les ambassades et bureaux du régime islamique par des lettres de protestation, des e-mails, des fax et des appels.

Lire le reste de cette entrée »





Iran : Sakineh menacée de pendaison

27 12 2011

L’Humanité, 25 décembre 2011 :

Le combat en faveur de Sakineh encore et toujours d’actualité. La peine de mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani pourrait être transformée en pendaison, a déclaré ce dimanche Malek Ajdar Sharifi, chef de la justice de la provine iranienne de l’Azerbaïdjan orientale (nord-ouest), où elle est détenue, selon l’agence Fars.

« Mme Sakineh Mohammadi a commis deux délits: l’adultère pour lequel elle a été condamnée à la lapidation et la participation au meurtre de son mari pour lequel elle a été condamnée à dix ans de prison, a déclaré M. Sharifi. Nous n’avions pas les moyens d’appliquer la peine de lapidation (…) Le chef de l’autorité judicaire, l’ayatollah Sadegh Larijani, a estimé que dans la mesure où l’objectif est l’exécution de la condamnée, si on n’a pas les moyens d’appliquer la lapidation, on peut choisir la pendaison, mais il a ordonné qu’on demande l’avis d’autres juristes religieux », a-t-il ajouté.

« Nous ne sommes pas pressés… nous appliquerons la peine »

« Nous ne sommes pas pressés (…) Nous attendons de voir si on peut transformer la peine de lapidation en pendaison et dès qu’on aura la réponse, nous appliquerons la peine », a ajouté M. Sharifi.

Lire le reste de cette entrée »





Levez-vous pour sauver la vie de Sakineh

27 12 2011

Communiqué de presse du Comité International Contre la Lapidation, 26 décembre 2011 :

La République Islamique d’Iran étudie l’exécution de Sakineh Mohamadi Ashtiani. Cette menace nécessite une réponse internationale.

Malek Ajdar Sharifi, responsable du département de la justice de la province de l’Azerbaïdjan Oriental, a annoncé que la République Islamique d’Iran étudie la possibilité de transformer la peine de lapidation de Sakineh Mohamadi Ashtiani en peine de pendaison et dit qu’ils n’attendent que le feu vert du Ministère de la Justice pour exécuter Sakineh.

Il est clair que le régime n’a pas pu lapider Sakineh grâce aux protestations internationales. Le régime a arrêté son avocat et forcé Sakineh et son fils à « avouer » sur Press TV (NdT : télévision officielle du régime destinée à l’étranger) et de s’accuser eux-mêmes. On les a empêché tout contact avec des organisations internationales.

En prévoyant d’exécuter Sakineh, le régime islamique tente de montrer au monde que malgré les protestations de l’opinion publique, il continuera sa machine à exécuter afin d’assurer sa survie.

Lire le reste de cette entrée »





Sakineh risque d’être lapidée ou pendue

26 12 2011

Iran Solidarity, 25 décembre 2011 :

Aujourd’hui, le régime islamique d’Iran a annoncé que ses « experts » étudient si Sakineh Ashtiani peut être pendue au lieu d’être lapidée. Il ne fait aucun doute que cela entre dans une tentative du régime islamique d’affirmer son « autorité » face aux protestations mondiales et dans un règlement de compte face à l’Occident tout en trouvant la pendaison comme une solution « plus acceptable » pour assassiner Sakineh. Peut-être un moyen qui soulèvera moins de résistance dans le monde ? Le régime islamique pense-t-il que pendre Sakineh Ashtiani apparaitrait plus acceptable pour le monde qui a hurlé et protesté lors de sa condamnation à la lapidation ? Non, cela ne sera pas « plus acceptable ».

L’agence de presse ISNA a rapporté aujourd’hui que Malek Ajdar Sharifi, le responsable du département de la justice de la province de l’Azerbaïdjan Oriental, où Sakineh est emprisonnée, a déclaré : « Dès que le résultat (de l’étude) sera obtenu, nous appliquerons la peine ».

Le régime islamique tente d’assassiner maintenant une fois encore une femme innocente.

Il n’y a qu’une solution :  Sakineh Ashitiani doit être immédiatement libérée !





Sakineh, condamnée à la lapidation, pourrait être pendue

26 12 2011

Le Monde, 26 décembre 2011 :

La peine de mort par lapidation prononcée contre l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani, condamnée pour adultère, pourrait être transformée en pendaison, rapporte dimanche 25 décembre l’agence de presse Isna.

Sakineh Mohammadi Ashtiani a été condamnée à la lapidation en 2006 pour adultère et à dix ans de prison pour complicité dans le meurtre de son mari. Sa condamnation à mort a été suspendue l’année dernière après la vague d’indignation soulevée par son cas dans le monde entier.

Lire le reste de cette entrée »





Les étudiants iraniens se battent pour préserver la mixité dans les universités

27 11 2011

France 24, 24 novembre 2011 :

La mixité est en passe d’être interdite dans les universités iraniennes. À l’université d’Ispahan, dans le centre du pays, les étudiants manifestent pour tenter de faire reculer les autorités sur ce sujet.

Au début de l’été 2011, l’assemblée des Experts (Majlese Khobregan), constituée de religieux ultraconservateurs, a ordonné que soit interdite la mixité dans les universités iraniennes. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a tenté de bloquer cette initiative qu’il avait qualifiée de « superficielle et non scientifique ». Mais son ministre des Sciences, également en charge des universités, Kamran Daneshjoo, a décidé de lui désobéir et de faire appliquer les décrets de l’instance religieuse. Plusieurs universités ont ainsi été réorganisées pour placer leurs étudiants dans des classes non mixtes. Des centaines de professeurs qui ne respectaient pas, ou pas assez strictement, la séparation hommes femmes, auraient déjà été licenciés ou forcés à prendre une retraite anticipée. Selon les médias locaux, le ministère des Sciences envisagerait même de créer des universités intégralement masculines ou féminines.

Lire le reste de cette entrée »





Mouvement contre le voile obligatoire en Iran

24 11 2011

Site de Maryam Namazie, 24 novembre 2011 :

Aujourd’hui est le début en Iran du mouvement anti-hidjab 5 sur 5.

A partir d’aujourd’hui, tous les jeudis (jeudi se dit ‘panjshbabeh’ en perse et le chiffre 5 dans son nom) à 17 heures, les femmes retireront leurs voiles pendant cinq secondes dans les villes iraniennes de Téhéran, Mashhad et Chiraz.

Sur le panneau : "Porter le voile islamique est obligatoire"

Comme le voile est obligatoire en Iran, ce temps court permet une action de masse sans de nombreuses arrestations. Les organisatrices ont appelé les femmes des autres villes à se joindre à elle.

Lire le reste de cette entrée »





Aliaa n’est pas obscène, mais vous vous l’êtes !

20 11 2011

Article de Maryam Namazie, membre du bureau politique du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 18 novembre 2011 :

D’ignobles islamistes ont porté plainte contre Aliaa Magda Elmahdy et son petit ami blogueur pour « violation de la morale, incitation à l’indécence et insulte à l’Islam ».

Ahmed Yehia, coordinateur de la coalition des diplômés de la loi islamique, veut qu’ils soient punis selon la Charria, disant qu’elle « essayait de diffuser son idéologie obscène par des photos nues ».

En fait, ce qui est clair pour toutes et tous, c’est que c’est la religion et l’islamisme qui sont obscènes.

Non, ce n’est pas Aliaa qui « donne une mauvaise image au soulèvement », mais c’est bien vous, les islamistes !

Et le plus tôt on se débarrassera de vous et mieux nous nous porterons toutes et tous !





Islam politique et misogynie bas les pattes devant la poulation libyenne !

29 10 2011

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI), 24 octobre 2011 :

Le secrétaire du Conseil National de Transition de Libye, Moustafa Adbul Jalil, lors de la célébration de la « libération de la Libye » le 23 octobre, a déclaré que la Libye considérerait la charia comme source principal de la législation. Les lois qui contredisent les enseignements de l’Islam seront annulés et les restriction sur le nombre de femmes que peuvent avoir les hommes libyens seront abolies.

Comme nous l’avons déjà déclaré, le peuple de Libye ne s’est pas révolté contre la dictature de Kadhafi pour s’enchaîner à la dictature misogyne de l’islam politique ! La déclaration récente du secrétaire du CNT révèle plus que jamais la nature réactionnaire de cette organisation, et souligne que la population de Libye doit continuer la révolution jusqu’au renversement de toutes les forces réactionnaires et établir des organes de pouvoir direct des citoyens basé sur la laïcité, la liberté et l’égalité. De plus, les gouvernements occidentaux doivent être considérés comme responsables et dénoncés par l’opinion publique pour leur soutien au CNT. Il semble qu’une fois encore il faille rappeler que l’islam politique, qu’il soit « modéré » ou « anti-occidental », est un courant misogyne, réactionnaire et liberticide.

Lire le reste de cette entrée »