Solidarité avec la population de Tunisie face à la répression ! « Nadha » dégage !

12 04 2012

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 11 avril 2012 :

Depuis la rive nord de la Méditerranée, c’est avec colère, rage et émotion que nous avons vu la violente répression qui s’est abattue à Tunis. Samedi 7 avril déjà, c’est avec une brutalité digne du régime de Ben Ali que les forces de répression ont dispersé une manifestation de jeunes chômeurs qui ne revendiquaient que leur droit le plus élémentaire à avoir un emploi. Dimanche 9 avril, journée des martyrs, un pas de plus a été franchi dans la violence de la répression, avec des miliciens islamistes intervenant aux côtés de la police pour agresser des manifestantes et des manifestants. L’Initiative Communiste-Ouvrière, qui avait applaudi la formidable révolution de 2011 en Tunisie, affirme son entière solidarité avec la population de Tunisie face à la répression du régime de Ennadha.

Une fois encore, les forces réactionnaires de l’islamisme politique montrent leur véritable visage. Que ce soit en Iran en 1979, en Tunisie, en Egypte ou en Libye aujourd’hui, les partis islamistes promettent monts et merveilles tant qu’ils sont dans l’opposition, ils jurent qu’ils ne s’en prendront pas aux libertés, et, comme les réactionnaires nationalistes et racistes d’Europe, se laissent aller à la démagogie populiste. Une fois au pouvoir, leur rôle est toujours le même : écraser les révolutions et les aspirations de la population à la liberté, à l’égalité et au pain. Avant même la répression policière de manifestations samedi et lundi, deux libres penseurs, Ghazi Béji et Jabeur Mejri, ont été condamnés à sept ans et demi de prison ferme, et il est important de noter que le directeur de la chaîne de télévision Nessma est poursuivi pour avoir diffuser le dessin animé Persépolis. En 1979 aussi, Khomeiny, revenant de son exil doré en France, avait promis qu’il ne remettrait pas en cause les libertés que la population iranienne venait de conquérir en renversant la dictature Shah. Très vite, des agressions de plus en plus violentes ont été menées par les islamistes du Hezbollah contre les femmes, les communistes, les militants progressistes et plus largement contre toutes celles et tous ceux qui continuaient à lutter pour les idéaux de la révolution de 1978-1979, puis c’est une des plus féroces répressions du dernier quart du 20ème siècle qui s’est abattue sur la population d’Iran, avec l’exécution de dizaines de milliers de prisonniers politiques.

Lire le reste de cette entrée »





Aliaa n’est pas obscène, mais vous vous l’êtes !

20 11 2011

Article de Maryam Namazie, membre du bureau politique du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 18 novembre 2011 :

D’ignobles islamistes ont porté plainte contre Aliaa Magda Elmahdy et son petit ami blogueur pour « violation de la morale, incitation à l’indécence et insulte à l’Islam ».

Ahmed Yehia, coordinateur de la coalition des diplômés de la loi islamique, veut qu’ils soient punis selon la Charria, disant qu’elle « essayait de diffuser son idéologie obscène par des photos nues ».

En fait, ce qui est clair pour toutes et tous, c’est que c’est la religion et l’islamisme qui sont obscènes.

Non, ce n’est pas Aliaa qui « donne une mauvaise image au soulèvement », mais c’est bien vous, les islamistes !

Et le plus tôt on se débarrassera de vous et mieux nous nous porterons toutes et tous !





Islam politique et misogynie bas les pattes devant la poulation libyenne !

29 10 2011

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI), 24 octobre 2011 :

Le secrétaire du Conseil National de Transition de Libye, Moustafa Adbul Jalil, lors de la célébration de la « libération de la Libye » le 23 octobre, a déclaré que la Libye considérerait la charia comme source principal de la législation. Les lois qui contredisent les enseignements de l’Islam seront annulés et les restriction sur le nombre de femmes que peuvent avoir les hommes libyens seront abolies.

Comme nous l’avons déjà déclaré, le peuple de Libye ne s’est pas révolté contre la dictature de Kadhafi pour s’enchaîner à la dictature misogyne de l’islam politique ! La déclaration récente du secrétaire du CNT révèle plus que jamais la nature réactionnaire de cette organisation, et souligne que la population de Libye doit continuer la révolution jusqu’au renversement de toutes les forces réactionnaires et établir des organes de pouvoir direct des citoyens basé sur la laïcité, la liberté et l’égalité. De plus, les gouvernements occidentaux doivent être considérés comme responsables et dénoncés par l’opinion publique pour leur soutien au CNT. Il semble qu’une fois encore il faille rappeler que l’islam politique, qu’il soit « modéré » ou « anti-occidental », est un courant misogyne, réactionnaire et liberticide.

Lire le reste de cette entrée »





Merde à l’impérialisme occidental ! Merde à l’islamisme politique !

29 12 2010

Partout dans le monde, en en particulier au Moyen-Orient où les populations crèvent de ces guerres entre ces deux pôles du terrorisme international que sont le militarisme occidental et l’islamisme politique, des voix s’élèvent pour affirmer qu’elles en ont assez d’être prises en otages par les différentes fractions réactionnaires qui ensanglantent le monde. Depuis toujours, et plus encore particulier depuis 2001 et l’invasion de l’Afghanistan suivie de l’occupation de l’Irak en 2003, nous avons toujours combattu les barbaries des différentes puissances impérialistes au Moyen-Orient sans soutenir les bandes réactionnaires islamistes ou nationalistes. Nous avons toujours mis en avant, au contraire, notre solidarité avec les organisations ouvrières, les mouvements de femmes et les luttes pour la liberté et l’égalité qui avancent au Moyen-Orient les mêmes aspirations à une vie meilleure que les luttes ouvrières d’Europe ou d’Amérique. Là, c’est depuis la Bande de Gaza, une de ces régions du monde où la population crève, derrière les murs de l’apartheid, des bombardements criminels du militarisme israélien, étouffe des exactions des bandes islamistes du Hamas, que s’élève un « Manifeste de la jeunesse de Gaza » qui commence par ces mots : « Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa. Merde à l’Amérique ! » pour finir par cette aspiration, « Nous voulons être libres, nous voulons vivre, nous voulons la paix. »

Femmes israéliennes et palestiniennes au Check-point de Ramallah, 8 mars 2007

En Europe, y compris au sein des mouvements qui se disent progressistes, il a souvent semblé difficile de faire partager ce refus tant de l’oppression israélienne que celle des réactionnaires du Hamas et des corrompus du Fatah pour parler de liberté, de paix, de justice et d’égalité, bref de nos aspirations universelles, en Israël et en Palestine.  Cette fois, c’est de la Bande de Gaza qu’une voie s’élève pour affirmer ces refus. Et c’est bien de ces refus que peut naître un espoir pour toutes celles et tous ceux qui, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Israël, en Iran et ailleurs, rêve d’un autre monde, libéré du racisme, de la guerre, du fanatisme religieux, du machisme et de l’oppression.

Manifeste de la jeunesse de Gaza

Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa (1). Merde à l’Amérique ! Nous, les jeunes de Gaza, on en a marre d’Israël, du Hamas, de l’occupation, des violations permanentes des droits de l’homme et de l’indifférence de la communauté internationale.

Nous voulons crier, percer le mur du silence, de l’injustice et de l’apathie de même que les F16 israéliens pètent le mur du son au-dessus de nos têtes, hurler de toute la force de nos âmes pour exprimer toute la rage que cette situation pourrie nous inspire. Nous sommes comme des poux coincés entre deux ongles, nous vivons un cauchemar au sein d’un autre cauchemar. Il n’y a pas d’espace laissé à l’espoir, ni de place pour la liberté. Nous n’en pouvons plus d’être piégés dans cette confrontation politique permanente, et des nuits plus noires que la suie sous la menace des avions de chasse qui tournent au-dessus de nos maisons, et des paysans innocents qui se font tirer dessus simplement parce qu’ils vont s’occuper de leurs champs dans la zone «de sécurité», et des barbus qui se pavanent avec leurs flingues et passent à tabac ou emprisonnent les jeunes qui ont leurs idées à eux, et du mur de la honte qui nous coupe du reste de note pays et nous enferme dans une bande de terre étriquée.

Lire le reste de cette entrée »





Barbarie misogyne au Soudan

15 12 2010

Avec l’instauration de la République Islamique en Iran pour briser la formidable soif de liberté et d’égalité née de la révolution anti-monarchiste de 1978-1979 et ses conseils ouvriers (Shorras), l’islamisme politique est devenu une force politique dans bien des pays du monde, renforçant les pires traditions machistes et instaurant des régimes de terreur misogyne et d’apartheid sexiste. En Algérie, en Afghanistan, au Pakistan, en Arabie Saoudite, au Soudan comme en Iran, vivement la révolution féminine qui balayera les atrocités chauvinistes-mâles et apportera la liberté et l’égalité à tous les êtres humains, indépendamment de leurs origines, couleurs de peau, prétendues nationalités ou sexes.

France 24, 13 décembre 2010 :

Condamnée à 50 coups de fouet parce qu’elle a osé porter un pantalon

Sur cette vidéo qui circule depuis mercredi sur Internet, on voit des policiers fouetter une femme en public. D’après notre Observatrice, ces images ont choqué même les Soudanais les plus conservateurs.

Ce n’est pas la première fois qu’une femme est soumise à ce genre de châtiment au Soudan. Il y a un peu plus d’un an, c’était le  » pantalon de Loubna  » qui défrayait la chronique . Une journaliste avait été arrêtée et condamnée à être fouettée à cause de sa tenue vestimentaire, mais la médiatisation de l’affaire avait empêché l’application de la sentence.

Lire le reste de cette entrée »





A propos de l’attentat à Stockholm

13 12 2010

Blog du PCOI, 12 décembre :

Extraits du communiqué de l’Organisation du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran en Suède à propos de l’attentat-suicide à Stockholm du samedi 11 décembre :

Nous devons résister à la fois au terrorisme islamiste et au racisme sous la bannière de l’humanité.

Un message vidéo envoyé plus tôt à l’agence de presse de Suède et à la police secrète (Säpo) par celui qui a commis l’attentat-suicide mentionne « le silence de la Suède » à propos des caricatures [du Prophète Mahomet] de Lars Vilks, ainsi que la présence de soldats suédois en Afghanistan. Le message dit que l’heure est venue que vos enfants, filles et fils meurent.

Il n’y a aucun doute qu’il s’agit là d’un autre exemple acte terroriste islamiste en Europe, qui prend brutalement pour cible des citoyens sans défense. Nous condamnons catégoriquement de tels crimes terroristes. Nous réaffirmons une fois encore que la liberté d’expression est inconditionnelle et défendons le droit de Lars Vilks à la libre expression.  Pour se lever contre ce terrorisme, nous devons défendre le droit inconditionnel à la liberté d’expression, et les droits des femmes et des enfants dans les familles étiquetées comme musulmanes. Nous devons soutenir la lutte du peuple pour briser le mouvement islamiste réactionnaire au Moyen-Orient et soutenir la lutte pour la laïcité en Suède et dans le monde entier. Les tentacules de la religion et du terrorisme doivent être arrachées de la vie des gens !

Lire le reste de cette entrée »





Appel au meurtre contre Mina Ahadi sur un chat allemand

8 11 2010

E.S. Berlin, 5 novembre 2010 :

Hier soir (NdT : 4 novembre), Madame Mina Ahadi, combattante iranienne pour les droits humains vivant en Allemagne, a été invité dans un chat de discussion sur PalTalk, où il était question de la solidarité avec Sakineh Mohammadi Ashtiani. Après que quelques participants islamistes, connus pour être des ennemis de Mina Ahadi, aient été exclus de la discussion, un de leur militant a ouvert un autre salon de discussion qui appelait ouvertement au meurtre de Mina Ahadi par lapidation. « Nous revendiquons la lapidation de Mina Ahadi » était le titre de ce salon. A cet appel se sont joint plus de cinquante personnes.

Capture d’écran du salon de discussion :

Après quelques heures et plusieurs tentatives de la part des soutiens de Mina Ahadi d’alerter le propriétaire du chat et de porter plainte à la police, ce salon a été fermé. Bien que la plupart des participants de ce chat ne sont vraisemblablement pas dangereux, il est nécessaire de réagir. On sait que quelques personnes de ce milieu de la scène islamiste dure ont déjà dans la vie réelle menacé des gens considérés comme « non-croyants » ou même appelés « hérétiques ».

Lire le reste de cette entrée »