Les étudiants iraniens se battent pour préserver la mixité dans les universités

27 11 2011

France 24, 24 novembre 2011 :

La mixité est en passe d’être interdite dans les universités iraniennes. À l’université d’Ispahan, dans le centre du pays, les étudiants manifestent pour tenter de faire reculer les autorités sur ce sujet.

Au début de l’été 2011, l’assemblée des Experts (Majlese Khobregan), constituée de religieux ultraconservateurs, a ordonné que soit interdite la mixité dans les universités iraniennes. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a tenté de bloquer cette initiative qu’il avait qualifiée de « superficielle et non scientifique ». Mais son ministre des Sciences, également en charge des universités, Kamran Daneshjoo, a décidé de lui désobéir et de faire appliquer les décrets de l’instance religieuse. Plusieurs universités ont ainsi été réorganisées pour placer leurs étudiants dans des classes non mixtes. Des centaines de professeurs qui ne respectaient pas, ou pas assez strictement, la séparation hommes femmes, auraient déjà été licenciés ou forcés à prendre une retraite anticipée. Selon les médias locaux, le ministère des Sciences envisagerait même de créer des universités intégralement masculines ou féminines.

Lire le reste de cette entrée »





Ispahan : En mémoire de Mohammad et Abdollah Fathi

25 06 2011

Cérémonie de deuil pour les quarante jours qui ont suivi l’exécution par le régime islamique de Mohammad et Abdollah Fathi. Mohammad et Abdollah Fathi, deux frères, avaient été exécutés le 17 mai 2011 à Ispahan.

Lire le reste de cette entrée »





Graffitis à Ispahan

8 06 2011

Graffitis à Ispahan début juin 2011 :

– « Mort à Khamenei l’assassin »

Lire le reste de cette entrée »





Enterrement de Mohammad et Abdollah Fathi

19 05 2011

Ispahan, 19 mai : Enterrement de Mohammad et Abdollah Fathi, exécutés le 17 mai.

Lire le reste de cette entrée »





Mohammad et Abdollah Fathi ont été exécutés

17 05 2011

Un communiqué du Comité International Contre les Exécutions rapporte que Mohammad et Abdollah Fathi ont été exécutés ce matin à l’aube à la prison d’Ispahan.

Ce matin leur mère a pu les voir une dernière fois, mais les gardiens de la prison ont empêché Abdollah d’embrasser sa mère pour lui dire adieu.

Dans un message au monde, la mère de Mohammad et de Abdollah a déclaré : « Ne pleurez pas pour nous, mais protestez partout contre ce crime ».





Deux jeunes hommes menacés d’être exécutés demain

16 05 2011

Le 16 mai, on apprenait que Mohammad et  Abdollah Fathi, âgés de 27 et 28 ans, doivent être exécutés demain 17 mai à la prison d’Ispahan.

Leur mère a contacté aujourd’hui la prison où elle n’a pas pu leur parlé et on lui a juste dit de venir demain à 6 heures du matin. Mohammad et Abdollah ont été accusés avec cinq autres personnes de vol, les cinq autres ont été acquittés, mais sur la famille de Mohammad et Abdollah étant connue comme opposante au régime, ils ont eux été condamnés à mort. En détention, ils ont subit des violences et tortures pour les pousser à signer de faux aveux.

Lire le reste de cette entrée »





Des centaines de travailleurs protestent pour le paiement des salaires

26 04 2011

Street Journalist, 26 avril 2011 :

Les ouvriers de l’usine de pneus Alborz à côté de Téhéran se sont rassemblés devant le bâtiment présidentiel d’Iran pour demander le paiement de neuf mois de salaires impayés et la réouverture de l’usine rapporte RFE / Radio Farda.

Un salarié a déclaré à radio Farda qu’environs 800 ouvriers avaient participé à cette protestation le 24 avril. Il a dit qu’on avait raconté aux travailleurs après le nouvel an en mars que l’usine serait fermée jusqu’à ce qu’il y ait assez d’argent pour qu’elle ouvre à nouveau.

Depuis que l’usine de pneus Alborz a été privatisée dans les années 1990, ses 1.300 ouvriers sont payés de façon irrégulière.

Lire le reste de cette entrée »





Quelques infos sur les protestations à Téhéran et Ispahan

2 03 2011

Dans les premiers rapports reçus le 1 mars des correspondants du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, on apprend vis-à-vis des protestations du 1er mars :

Téhéran : Les informations transmises vers 21 heures faisaient état d’affrontements en face de l’université Place Enghelab, les forces de répression ont tiré des gaz lacrymogènes. Des bruits de tirs ont été entendu et on parle d’un blessé. Autour de l’Université de Téhéran et Place Vali Asr, les principaux slogans scandés étaient « mort à Khamenei ». Le moral des manifestants était très élevé. Les gens ont participé en nombre aux manifestations, malgré la forte présence des forces de répression. Il y a eu de très nombreuses arrestations Place Enghelab et dans les environs.

Des affrontements ont aussi eu lieu dans le quartier de Aryishahr. Plusieurs milliers de manifestants y scandaient « mort au dictateur » et « Les prisonniers politiques doivent être libérés ». Des manifestations ont aussi eu lieu Place Azadi et Place de l’Imam Hossein.

Un autre rapport de correspondant de Téhéran indique que les étudiants ont joué un rôle actif dans les manifestations. Dans certaines rues, les gens sont montés sur les toits pour crier des slogans. Leurs slogans principaux étaient « mort au dictateur » et « les étudiants n’acceptent pas l’humiliation ».

Lire le reste de cette entrée »





Appel à la grève des routiers d’Ispahan

1 03 2011

Soliran Paris, 26 février 2011 :

Les Camionneurs de la ville d’Ispahan vont commencer un mouvement de grève le 1er mars 2011 ou 10 Efsand en calendrier Persan.

Ils ont lancé un appel et fait une déclaration disant :

« Nous Camionneurs apportons notre soutien aux Travailleurs, étudiants, enseignants scientifiques .Nous voulons être un message de paix dans la voie vers la liberté.

Nous savons également que ce régime n’est la que pour opprimer les travailleurs Iraniens comme les travailleurs des transports et les chauffeurs routiers »

On ne connait pas encore la suite de cet appel ni comment cette mobilisation s’organisera mais on le suivra avec intérêt.





Résistance face à un basidji

27 02 2011

Vidéo : le 14 février 2011, des étudiant(e)s d’Ispahan résistent face à un agent du basidj, la milice du régime islamique.

A noter que lorsqu’on veut voir la vidéo, youtube affiche parfois un message indiquant un « contenu pouvant choquer », et la chaîne Freedom Messenger, sur youtube, avait déjà été supprimée le 14 février suite à des requêtes d’agents du régime islamique.