Huit prisonniers exécutés aujourd’hui en Iran, dont trois en public

5 01 2012

Iran Human Rights, le 5 janvier 2012 :

D’après l’agence de presse gouvernementale iranienne, huit prisonniers ont été pendus hier et aujourd’hui dans trois provinces iraniennes.

Selon les rapports officiels et officieux, au moins 33 personnes ont été exécutées ces cinq derniers jours de janvier 2012. Mahmood Amiry-Moghaddam, porte parole d’Iran Human Rights (IHR) a condamné sans réserve ces exécutions et demande que la communauté internationale proteste ces actes barbares.

Les hommes qui ont été pendus en public aujourd’hui dans l’ouest de l’Iran :

D’après l’agence de presse gouvernementale iranienne Fars, trois prisonniers ont été pendus en public sur la place Azadi (liberté) de Kermanshah, à l’ouest de l’Iran. La dépêche indique que les prisonniers ont été identifiés comme « Alireza Ahamdi » (48 ans), « Sadgeh Eskandari » (33 ans) et « Sasan Basami » (36 ans), ils avaient été condamnés pour le braquage à main armée d’une banque en août 2011.

Lire le reste de cette entrée »





Révoltes dans tout le pays à l’occasion de la fête du feu

16 03 2011

Les rapports reçus et publiés par le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et l’Organisation de la Jeunesse Communiste font état de protestations et de révoltes à travers tout le pays dans la soirée du 15 mars, fête du feu en Iran célébrée le dernier mardi de l’année (le 21 mars c’est le Novrouz ou nouvel an iranien).

Vidéo, Téhéran, 15 mars 2011, moto des basidji en flammes :

Ainsi à Sanandaj, les forces de répression ont tenté de bloquer toutes les routes et attaquaient les jeunes. On compte plusieurs affrontements entre population et forces de répression, en particulier autour du bâtiment du conseil municipal où des vitres ont été brisées. Vers 20 heures, la population scandent des slogans comme « mort au dictateur » ou « Moubarak, Ben Ali, maintenant au tour de Said Ali ».

A Kamyaran, certains quartiers étaient complètement occupés par les forces de répression, ce qui n’a pas empêché la population de célébrer la fête du feu dans les jardins et de scander des slogans contre la dictature.

Lire le reste de cette entrée »





Kermanshah : En mémoire de Kianosh Asa

13 03 2011

Mars 2011 à Kermanshah : Cérémonie en mémoire de Kianosh Asa, étudiant de l’université Elm O Sanat originaire de la ville et assassiné par les forces de répression en juin 2009 à Téhéran.





Téhéran : deux morts dans les manifestations de lundi

16 02 2011

Le Parisien, 15 février 2011 :

Deux personnes ont été tuées et plusieurs blessées par des coups de feu lundi lors d’une manifestation anti-gouvernementale à Téhéran (Iran). D’autres rassemblements étaient organisés dans les villes d’Ispahan, Tabriz et Kermanchah, tous interdits par le pouvoir. Visant officiellement à soutenir les mouvements populaires en Egypte et Tunisie, ils constituaient la première mobilisation significative de l’opposition iranienne depuis un an.

Selon des sources officielles, les deux morts étaient des partisans du régime iranien. Le député Kazem Jalali, membre de la commission de la sécurité et de la politique étrangère au Parlement, qui citait le ministre de l’Intérieur Mostafa Mohammad Najjar, a précisé selon l’agence Isna : «Le ministre nous a dit que deux membres des forces révolutionnaires et populaires sont tombés en martyrs et un nombre (indéterminé) ont été blessés par balles».

Lire le reste de cette entrée »





Premières informations sur les protestations en province

14 02 2011

Selon les premiers rapports des correspondants du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, en plus de Téhéran, des protestations et des affrontements ont eu lieu aujourd’hui, 14 février, à Chiraz, Ispahan et Kermanshah.

Vidéos :

– Protestation en fin de journée à Chiraz :

Lire le reste de cette entrée »





Sept pendaisons à Kermanshah

3 01 2011

20 Minutes, 3 janvier 2011 :

Sept hommes condamnés pour trafic de drogue ont été exécutés ce lundi par pendaison dans la province iranienne de Kermanshah, rapporte l’agence de presse officielle Irna.

«Ils ont fourni et écoulé des quantités de narcotiques allant de 5 kg d’héroïne à 100 kg de crack de synthèse», a précisé le procureur Mojtaba Maleki. La presse avait annoncé samedi l’exécution de huit autres trafiquants à Qom.

En vertu d’une législation adoptée en décembre par les parlementaires, la vente de plus de 30 grammes de drogue est passible de la peine capitale.Les condamnés pour meurtre, adultère, viol, vol à main armée et apostasie encourent le même châtiment, conformément à la loi islamique en vigueur depuis la révolution de 1979.





En mémoire de Kianoosh Asa à Kermanshah

17 12 2010

Le 16 décembre, à l’occasion de la fête de l’Achoura qui, en 2009 avait été marqué par des manifestations insurrectionnelles à Téhéran et dans d’autres villes du pays, la famille et les proches de Kianoosh Asa, étudiant de l’université Elm O Sanat assassiné par les forces de répression en juin 2009 à Téhéran, ont organisé une cérémonie à sa mémoire sur sa tombe à Kermanshah en sa mémoire.





Vague d’arrestations suite au mouvement étudiant du 7 décembre

11 12 2010

HNS-Infos, 10 décembre :

Selon des rapports parvenus d’Iran et via des nouvelles lancées sur des plateformes twitters, lors de la manifestation qui a eu lieu à l’université de Yassoudj le 7 décembre qui a déclenché des affrontements violents avec les agents des forces répressive et des milices du services de renseignement universitaires, connue sous le nom de Harassat, ont, du 5 au 7 décembre arrêté au moins une dizaine d’étudiants.

Selon d’autres témoignages qui auraient été recueillis auprès des étudiants et des habitant de Yassoudj, des agents du régime auraient volontairement incendié une partie de la cité universitaire, principalement le dortoir des filles, pour accuser les étudiants. Cette version a bien sûr été reprise aujourd’hui sur toutes les officines de propagande des médias de la dictature.

Suite à la grande manifestation à l’université libre de Qazvine, on déplore au moins cinq arrestations, dont trois filles. Leurs camarades n’ont toujours aucune nouvelle.

A l’université libre de Najaf-Abad, dans la région d’Ispahan, les étudiants ont crié « Mort au dictateur ». A peine ont-ils essayé de partir en manif sauvage, qu’ils ont été aussitôt victime de violences commises par les Bassidj’is et des agents des forces répressives. Malgré la présence de ceux-ci, l’université a entièrement été recouverte de graffitis contre le régime.

Lire le reste de cette entrée »





Les étudiants manifestent partout à l’ocassion du 16 Azar

7 12 2010

Dans un communiqué publié sur le site Rowzane le 7 décembre, l’Organisation de la Jeunesse Communiste (organisation de jeunesse du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran) indique qu’aujourd’hui, malgré les mesures de contrôle par les forces de répression et les nombreuses exclusions d’étudiants, des milliers d’étudiants ont manifesté à Téhéran et dans les autres villes pour protester contre la République Islamique.

Le communiqué de l’Organisation de la Jeunesse Communiste cite les premiers rapports reçus en fin de journée, comme par exemple :

– Téhéran : Deux à trois milles étudiants se sont rassemblés autour de l’Université de Téhéran. Toutes les rues autour de l’université étaient fermées par les forces de répression et les agents de police étaient à toutes les entrées de l’université.

A la faculté technique de Téhéran, 300 étudiants se sont rassemblés pour manifester vers 14 heures.

A l’Université Amirkabir, 50 étudiants ont été interdits d’entrée dans la matinée, sans que la police ne donne de raisons. Les portes de l’université étaient sous contrôle des forces de répression. Pourtant, des étudiants ont réussis à se rassembler et ont été entourés par les forces du Basidj.

A Qazvin, les étudiants de l’Université Azad se sont rassemblés et ont manifesté en direction de la mosquée. Plus de 2.000 personnes ont participé à la manifestation où les étudiants en colère scandaient des slogans.

Lire le reste de cette entrée »





Kermanshah : En mémoire de Kianoosh Asa

7 12 2010

A l’occasion du 16 Azar, Journée des étudiants, les proches et ami(e)s de Kianoosh Asa, étudiant de l’université Elm O Sanat assassiné par les forces de répression en juin 2009 à Téhéran, ont organisé une cérémonie à sa mémoire sur sa tombe à Kermanshah en sa mémoire.

Lire le reste de cette entrée »