Premier Mai au Khuzestan

4 05 2011

Selon un rapport des syndicats indépendants des ouvriers du Khuzestan, où se déroulent de nombreuses grèves dans la pétrochimie, les travailleurs ont manifesté dans plusieurs villes de la province à l’occasion du 1er Mai, journée internationale des travailleurs. Parmi les slogans des ouvriers « la grève est notre droit inaliénable ».

Des manifestations importantes ont eu lieu à Ahvaz, Andimeshk, Dezful, Shushtar, Masjed Soleiman, Mahshahr, et Bandar Imam.

A Ahvaz, 30.000 travailleurs qui ont voulu rejoindre le centre-ville ont été bloqués par les forces de répression et dispersé à coups de gaz lacrymogènes. Plusieurs manifestants ont été arrêtés par les forces de répression. A Andimeshk, c’est à coups de canons à eau et de matraques que les agents du régime ont tenté de disperser la manifestation. A Shushtar, ouvriers et jeunes chômeurs se sont violemment affrontés avec les pasdaran. A Mahshahr et Bandar Imam, les forces de répression ont tiré des grenades lacrymogènes sur les travailleurs du complexe pétrochimique qui manifestaient.





Dixième jour de grève dans la pétrochimie

19 04 2011

Lundi 18 avril, au dixième jour de grève dans l’industrie pétrochimique de Mahshar (Khuzestan), le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran indique dans un communiqué que tôt dans la matinée de nombreux travailleurs s’étaient rassemblés devant le site de Bandar Imam.

Aussi, la direction du complexe pétrochimique de Amir Kabir a finalement accepté de négocier avec une délégation de représentants des ouvriers. Les ouvriers ont désigné 25 des leurs comme délégués pour les négociations qui commencent le mardi 19 avril. Les travailleurs ont annoncé que la grève ne prendrait fin qu’une fois leurs revendications satisfaites, en particulier la signature de contrats directs avec le complexe et non par le biais de sous-traitants, impliquant l’égalité en matière de salaire et de droits entre tous les ouvriers.





Neuvième jour de grève dans la pétrochimie

18 04 2011

Dans un communiqué daté du dimanche 17 avril 2011, le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) indique que, n’ayant toujours pas eu de réponses de la part des autorités et des patrons, les travailleurs de la pétrochimie de la zone de Mahshar (Khuzestan) continuent leur grève.

Dimanche 17 avril, d’importantes protestations ouvrières ont eu lieu auxquelles se sont joint les membres des familles des ouvriers grévistes. Ces derniers jours des manifestations et sit-in ont eu lieu devant différents sites de l’industrie pétrochimique de la région comme à Bandar Imam, Amir Kabir, Farj, etc. pour étendre la grève. Dimanche 17 par exemple, environ 1100 personnes se sont rassemblées devant le complexe pétrochimique de Bandar Imam, 800 à Amir Kabir, etc. Au complexe pétrochimique de Marun, ce sont 700 travailleurs qui se sont rassemblés et un millier d’ouvriers sont en grève. Dimanche 17 avril, ce sont neuf sites pétrochimiques de la région qui sont touchés par la grève, une grève qui est suivie par environ 10.000 travailleurs en tout. A Amir Kabir, les travailleurs ont manifesté en scandant « justice ! justice ! ».





Interview d’un militant ouvrier du complexe pétrochimique de Mahshahr

31 05 2010

Iran Labor Report, 25 mai 2010 :

Avec le Conseil Ad Hoc du Complexe Pétrochimique de Mahshahr s’est récemment formée une organisation ouvrière dans la région industrielle de Mahshahr au sud de l’Iran. Dans une récente interview par Radio Farda – Radio Liberty, « Hossein », un membre du Conseil, a parlé de la formation du conseil et de la situation dans la région industrielle du Golfe Persique. L’interview a été traduite en anglais par Iran Labor Report :

  • Quelles sont les raisons de la formation du Conseil Ad Hoc des Ouvriers du Complexe Pétrochimique de Mahshahr ?

La principale raison de la formation du conseil était que les travailleurs les plus conscients de la région, c’est-à-dire les militants ouvriers, ont reconnu la nécessité d’une organisation principale pour représenter les intérêts des travailleurs et unir leurs rangs pour obtenir leurs revendications. Le Conseil peut regrouper les travailleurs mécontents et conscients des différentes unités de ce complexe, appeler les ouvriers à protester et à agir pour leurs revendications communes et travailler à l’organisation de la lutte des travailleurs.

Les militants ouvriers ont mis en place le Conseil Ah Hoc des Ouvriers du Complexe Pétrochimique de Mahshahr sur la base de ce principe important que, malgré le fort potentiel pour la lutte, à cause du manque d’organisation et de la dure répression et du contrôle dans la région, les ouvriers ne pourront pas mener une lutte puissante sans une organisation, en particulier sans une organisation qui comprendra progressivement toutes les différentes unités du complexe.

Lire le reste de cette entrée »





Zone Economique Spéciale de Mahshahr : Grève dans la pétrochimie

25 04 2010

Dans un communiqué daté du 23 avril, le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran indique que des travailleurs de l’entreprise pétrochimique Fajr, dans la zone économique spéciale de Mahshahr, se sont mis en grève mercredi.

Les travailleurs revendiquent entre autre la fin des contrats précaires, le paiement des salaires en retard, le retrait de la décision de la direction de réduire le temps de pause pour le repas de midi, etc.

Dans la matinée, une centaine d’ouvriers se sont mis en grève et ont déclaré qu’ils refuseraient de reprendre le travail tant que leurs revendications ne seraient pas satisfaites. Vers 11 heures, vu l’importance stratégique de cet atelier pour l’ensemble de l’industrie de la région, la direction a dit qu’elle étudierait les revendications ouvrières lundi.





Barbare châtiment de l’amputation

17 04 2010

Freedom Messenger, 15 avril 2010 :

Amputation d’un bras et d’une jambe d’un prisonnier accusé de vol dans la ville de Mahshahr, rapporte l’agence de presse d’Etat Fars News le 12 avril.

Le procureur général et révolutionnaire de Mahshahr a été cité par l’agence de presse ; il disait que l’homme avait été arrêté, jugé, condamné à l’amputation de son bras et de sa jambe et que la peine a été appliquée en prison.

Le rapport ne donne pas le nom du prisonnier, il est simplement nommé comme complice d’un autre prisonnier qui a été condamné à mort dans la même prison.





Exécution publique à Mahshahr

14 04 2010

Street Journalist, 14 avril 2010 :

Le mardi 13 avril 2010, avant midi, un jeune homme a été pendu en public dans la ville de Mahshahr. Selon Droits Humains en Iran, le nom de ce jeune homme de 28 ans est Adnan Albu Ali et il était accusé de vol à main armée.

La nouvelle a été confirmée par les sites officiels de la ville de Mahshahr. Selon le même site, qui avait interviewé Adnan quelques jours avant son exécution, il ne savait pas qu’il serait prochainement pendu.

C’est la troisième exécution publique en six jours dans la province du Khuzesran. En mars, trois personnes avaient également été pendues en public dans la ville d’Ahvaz.