Le MRAP demande la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani

27 12 2011

Communiqué du MRAP, 26 décembre 2011 :

Le MRAP demande la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani

C’est avec horreur que le MRAP apprend que le régime des Mollahs d’Iran veut commuer la lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani en pendaison. Doutant des preuves de meurtre, le chef de la justice de la province iranienne renoncerait à la lapidation, c’est donc une innocente qu’il entend toujours faire exécuter au seul motif d’adultère.

La peine de mort est une barbarie que l’accusé soit coupable ou pas, mais la condamnation d’innocents ajoute un degré dans l’horreur.

Le sort tragique de Sakineh, s’inscrit dans les violations quotidiennes des droits de l’homme et plus encore des droits de la femme par le régime politique obscurantiste qui règne en Iran.

Le MRAP demande la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani

Paris le 26 décembre 2011





Manifestation le 9 octobre à Paris

3 10 2010

SolIran Paris :

Nous rappelons que le Mrap en France le 9 octobre appellera a manifester en soutien a Sakineh a paris a 17 heure de la place de la bastille a la place de la république.


9 octobre contre les exécutions à venir en Iran

Communiqué du MRAP :

Malgré la forte mobilisation internationale pour arracher Sakineh Mohammadi Ashtian à ses bourreaux, le gouvernement iranien poursuit la répression et multiplie les exécutions. Il n’épargne ni les mineurs, ni les femmes.

Lire le reste de cette entrée »





Contre les exécutions à venir en Iran

25 09 2010

Communiqué du MRAP  :

Malgré la forte mobilisation internationale pour arracher Sakineh Mohammadi Ashtian à ses bourreaux, le gouvernement iranien poursuit la répression et multiplie les exécutions. Il n’épargne ni les mineurs, ni les femmes.

Actuellement, plusieurs prisonniers politiques sont dans le couloir de la mort, accusés de « moharebeh » – guerre contre Dieu – et leur peine vient d’être confirmée à la face du monde, tandis que le président iranien utilise la tribune de l’ONU pour de sinistres diatribes.

Lire le reste de cette entrée »