Action à Washington contre les exécutions de prisonniers politiques en Iran et en Arabie Saoudite

26 02 2012

Le 25 février, Mission Free Iran a organisé à Washington (Etats-Unis) devant la mission diplomatique de l’Iran et l’Ambassade des Etats-Unis pour dénoncer les menaces d’exécutions imminentes à l’encontre des prisonniers politiques Zanyar & Loghman Moradi, Saeed Malekpour, Shirko Moarefi, et Yousef Nadarkhani en Iran et de Hamza Kashgari en Arabie Saoudite.





Cinq prisonniers politiques menacés d’exécution imminente

23 02 2012

Mise à jour de l’appel de la CFPPI (Campaign to Free Political Prisoners in Iran), 22 février 2012 :

Appel urgent : Saeed Malekpour, Zaniar Moradi, Loghman Moradi, Sherko Moarefi et Yusuf Naderkhani peuvent être exécutés à tout moment ! Aidez-nous à les sauver !

Saeed Malekpour, résident canadien, concepteur de sites internet en freelance, a été arrêté en octobre 2008 à Téhéran alors qu’il rendait visite à son père en phase terminale de maladie. Il a été condamné à mort sous l’accusation “d’agitation contre le régime”.

Zaniar Moradi et Loghman Moradi, militants politiques, ont été arrêtés en août 2009. Tous deux ont été condamnés à mort sous l’accusation de “Moharebeh” (ennemis de Dieu) et de “corruption sur terre”.

Lire le reste de cette entrée »





Urgent : Quatre prisonniers politiques menacés d’exécution imminente

21 02 2012

Appel de la CFPPI (Campaign to Free Political Prisoners in Iran), 20 février 2012 :

Appel urgent : Saeed Malekpour, Zaniar Moradi, Loghman Moradi et Sherko Moarefi peuvent être exécutés à tout moment ! Aidez-nous à les sauver !

Saeed Malekpour, résident canadien, concepteur de sites internet en freelance, a été arrêté en octobre 2008 à Téhéran alors qu’il rendait visite à son père en phase terminale de maladie. Il a été condamné à mort sous l’accusation « d’agitation contre le régime ».

Saeed Malekpour

Lire le reste de cette entrée »





Sakineh Mohammadi risque de nouveau d’être exécutée

13 01 2012

Appel d’Amnesty International, 12 janvier 2012 :

Fin décembre, la presse iranienne a, semble-t-il, commencé à relayer une nouvelle fois des informations selon lesquelles Sakineh Mohammadi Ashtiani, une femme risquant d’être exécutée en Iran, pourrait être pendue plutôt que lapidée. Ces articles récents indiquent que cette femme risque toujours d’être exécutée, et ce à tout moment.

Sakineh Mohammadi Ashtiani, âgée de 44 ans et mère de deux enfants, vit dans la province de l’Azerbaïdjan oriental (nord-ouest de l’Iran). Elle a été arrêtée en 2005 à la suite de l’homicide de son mari. À l’issue d’un procès inique, elle a été reconnue coupable d’«adultère en étant mariée» et de complicité de meurtre. Sa peine d’emprisonnement initiale pour ce dernier chef aurait été ramenée de 10 à cinq ans, auquel cas elle serait déjà arrivée à son terme.

Lire le reste de cette entrée »





Iran : l’horreur et la barbarie contre les femmes

12 01 2012

Article de Lutte Ouvrière, 6 janvier 2012

En 2006, Sakineh Mohammadi Ashtiani, 44 ans et mère de deux enfants, était condamnée à mort par lapidation pour adultère et complicité dans le meurtre de son mari, crime pour lequel elle a toujours clamé son innocence.

L’année suivante la peine pour complicité de meurtre était ramenée à dix ans de prison. Restait la peine de mort par jet de pierres pour adultère, une atrocité imposée aux femmes depuis que, en 1979, les religieux se sont emparés du pouvoir.

En 2010, face aux protestations internationales, le régime iranien annonçait la suspension de son exécution mais pas son abrogation.

Lire le reste de cette entrée »





Huit prisonniers exécutés aujourd’hui en Iran, dont trois en public

5 01 2012

Iran Human Rights, le 5 janvier 2012 :

D’après l’agence de presse gouvernementale iranienne, huit prisonniers ont été pendus hier et aujourd’hui dans trois provinces iraniennes.

Selon les rapports officiels et officieux, au moins 33 personnes ont été exécutées ces cinq derniers jours de janvier 2012. Mahmood Amiry-Moghaddam, porte parole d’Iran Human Rights (IHR) a condamné sans réserve ces exécutions et demande que la communauté internationale proteste ces actes barbares.

Les hommes qui ont été pendus en public aujourd’hui dans l’ouest de l’Iran :

D’après l’agence de presse gouvernementale iranienne Fars, trois prisonniers ont été pendus en public sur la place Azadi (liberté) de Kermanshah, à l’ouest de l’Iran. La dépêche indique que les prisonniers ont été identifiés comme « Alireza Ahamdi » (48 ans), « Sadgeh Eskandari » (33 ans) et « Sasan Basami » (36 ans), ils avaient été condamnés pour le braquage à main armée d’une banque en août 2011.

Lire le reste de cette entrée »





Message du PCF à l’ambassade de la République Islamique

5 01 2012

Site du PCF :

Vous trouverez ci-dessous le courrier que Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF a adressé ce jour à Seyed Mehdi Miraboutalebi, ambassadeur de la République islamique d’Iran, à propos de Sakineh Mohammadi Ashtiani, cette femme iranienne condamnée à mort dans son pays.

« Je me suis adressé à vous le 3 novembre 2010 afin de vous faire part de l’indignation suscitée par la menace de condamnation à mort qui pesait sur Madame Sakineh Mohammadi Ashtiani. Une condamnation prononcée alors même que des doutes entachaient déjà les circonstances judiciaires de cette douloureuse affaire.

J’avais souligné avec force que les autorités iraniennes doivent renoncer à cette exécution. Aujourd’hui, des informations convergentes prolongent sérieusement notre inquiétude: Madame Sakineh Mohammadi Ashtiani ne serait plus menacée de lapidation mais… de pendaison.

Lire le reste de cette entrée »