Développement des grèves en Iran

26 07 2012

Shahrzadnews, 20 juillet 2012 :

Les ouvriers de quatre grandes usines iraniennes sont entrés en grève cette semaine, protestant contre les bas salaires et l’absence de véritables contrats de travail.

Le lundi, un tiers des 300 ouvriers de l’usine coopérative du textile du Kurdistan ont arrêté le travail et se sont rassemblés devant le bâtiment du département gouvernemental local. Les travailleurs protestaient contre le refus du gouvernement provincial d’acheter plus de terrain pour construire des logements pour les ouvriers et leurs familles alors que le projet avait été approuvé il y a déjà 11 ans.

L’agence de presse ILNA a rapporté que 700 ouvriers de l’usine de ciment Sepahan ont participé à un piquet devant l’usine pour de meilleures salaires et de meilleures conditions de travail. L’usine emploie 1.100 ouvriers dont une majorité de travailleurs temporaires.

Lire le reste de cette entrée »





Révoltes dans tout le pays à l’occasion de la fête du feu

16 03 2011

Les rapports reçus et publiés par le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et l’Organisation de la Jeunesse Communiste font état de protestations et de révoltes à travers tout le pays dans la soirée du 15 mars, fête du feu en Iran célébrée le dernier mardi de l’année (le 21 mars c’est le Novrouz ou nouvel an iranien).

Vidéo, Téhéran, 15 mars 2011, moto des basidji en flammes :

Ainsi à Sanandaj, les forces de répression ont tenté de bloquer toutes les routes et attaquaient les jeunes. On compte plusieurs affrontements entre population et forces de répression, en particulier autour du bâtiment du conseil municipal où des vitres ont été brisées. Vers 20 heures, la population scandent des slogans comme « mort au dictateur » ou « Moubarak, Ben Ali, maintenant au tour de Said Ali ».

A Kamyaran, certains quartiers étaient complètement occupés par les forces de répression, ce qui n’a pas empêché la population de célébrer la fête du feu dans les jardins et de scander des slogans contre la dictature.

Lire le reste de cette entrée »





Protestation et affrontements à Rasht

1 03 2011

Freedom Messenger, 1 mars 2011 :

La courageuse population de Rasht a protesté en chantant « mort au dictateur ». Les protestations à Rasht ont commencé à 16 h 30 malgré la forte pluie et le nombre de participant(e)s n’a pas cessé d’augmenter.

Les manifestations qui ont commencé rue Motahari sont passées par Haji Abad. en même temps, il y a eu une manifestation Place Mikhail. Vers 17 h 30, les manifestations continuaient aux cris de « Mort au dictateur ».

Les slogans étaient si forts qu’on les a entendu dans toute la ville. Les automobilistes klaxonnaient pour montrer leur soutien aux manifestants. Les forces de sécurité ont répondu en brisant des vitres de voitures, mais n’ont pas pu arrêter les coups de klaxon de soutien.

Vers 18 heures, les forces de sécurité ont tenté de menacer et de disperser la foule, mais les gens ont continué à protester avec encore plus d’intensité. Aussi les forces de sécurité ont attaqué la foule et ont cogné les gens. Les agents en civils, bien armés, ont aussi attaqué la foule pour tenter de la disperser. Les affrontements ont duré longtemps, et de nombreux habitants de Rasht, surtout des jeunes, ont été arrêtés. On rapporte plus de 100 arrestations.





Premières nouvelles des protestations en province

20 02 2011

Premières nouvelles des protestations du 20 février en province :

Hamedan : Les étudiant(e)s de l’université de Hamedan ont manifesté et chanté des slogans contre le régime.

Chiraz : L’école d’ingénierie de Chiraz a été fermée dès midi. Au marché, les forces de sécurité ont aussi fait fermé tous les commerces dans la zone qui va de la place à la rue Ali Asr. Rassemblement Boulevard Chamran à Chiraz et on rapporte des affrontements entre la population et les forces de répression rue Molasadra.

Vidéo : les forces de répression repoussent des manifestant(e)s à Chiraz, 20 février 2011

Lire le reste de cette entrée »





Les étudiants manifestent partout à l’ocassion du 16 Azar

7 12 2010

Dans un communiqué publié sur le site Rowzane le 7 décembre, l’Organisation de la Jeunesse Communiste (organisation de jeunesse du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran) indique qu’aujourd’hui, malgré les mesures de contrôle par les forces de répression et les nombreuses exclusions d’étudiants, des milliers d’étudiants ont manifesté à Téhéran et dans les autres villes pour protester contre la République Islamique.

Le communiqué de l’Organisation de la Jeunesse Communiste cite les premiers rapports reçus en fin de journée, comme par exemple :

– Téhéran : Deux à trois milles étudiants se sont rassemblés autour de l’Université de Téhéran. Toutes les rues autour de l’université étaient fermées par les forces de répression et les agents de police étaient à toutes les entrées de l’université.

A la faculté technique de Téhéran, 300 étudiants se sont rassemblés pour manifester vers 14 heures.

A l’Université Amirkabir, 50 étudiants ont été interdits d’entrée dans la matinée, sans que la police ne donne de raisons. Les portes de l’université étaient sous contrôle des forces de répression. Pourtant, des étudiants ont réussis à se rassembler et ont été entourés par les forces du Basidj.

A Qazvin, les étudiants de l’Université Azad se sont rassemblés et ont manifesté en direction de la mosquée. Plus de 2.000 personnes ont participé à la manifestation où les étudiants en colère scandaient des slogans.

Lire le reste de cette entrée »





Photos du collage contre la lapidation à Rasht

31 08 2010

Mission Free Iran, 29 aouût 2010 :

Des étudiants à Rasht (Iran) ont rejoint les protestations « 100 villes dans le monde contre la lapidation » le 28 août 2010. Bravo à ces courageux étudiants !

Plus d’informations sur l’action à Rasht.

Lire le reste de cette entrée »





Contre la lapidation à Rasht

29 08 2010

A Rasht (province du Gilan, au nord-ouest de l’Iran), un groupe d’étudiant(e)s communistes a participé à l’action de 111 villes à travers le monde contre la lapidation, en collant dans des lieux publiques des affiches, signées du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, pour la libération de Sakineh et contre la lapidation.

Voir le communiqué du PCOI (en farsi) sur Rowzane