Cinq militants ouvriers arrêtés à Sanandaj

11 03 2013

Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières :

Le jeudi 7 mars à 6 heures u matin, cinq militants ouvriers et membres du « Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières » ont été arrêtés par les agents du ministère des renseignements dans la ville de Sanandaj.

Les militants arrêtés le 7 mars sont : Wafa Ghaderi, un célèbre militant ouvrier, Khaled Husseini, Behzad Farajolahi, Hamed Mahmoud Nejad et Ali Azadi.

Le Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières appellent toutes les organisations ouvrières, organisations de défense des droits humains et personnes concernées à exprimer leur forte condamnation de cette attaque contre les organisations ouvrières et les militants en Iran et à demander la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées.





Résolution en solidarité avec les travailleurs emprisonnés et les prisonniers politiques en Iran

26 01 2013

Free Them Now ! (Campagne pour la Libération des Travailleurs Emprisonnés en Iran), 26 janvier 2013 :

Résolution en solidarité avec les travailleurs emprisonnés et les prisonniers politiques en Iran

Le régime en Iran a de nouveau franchi un cap de sa persécution des militants ouvriers, avec un plus grand nombre d’arrestations et le harcèlement à l’encontre de ceux qui sont déjà en prison et leurs familles. Ces militants en prison n’y sont que pour leurs activités syndicales. Ils doivent être libérés immédiatement et sans condition.

Behnam Ebrahimzadeh, un militant ouvrier et des droit des enfants, membre du Comité pour Poursuivre la Mise en Place d’Organisations Ouvrières en Iran, a été arrêté en juin 2010 et condamné à 5 ans de prison pour son activité syndicale. Actuellement, Nima, son fils âgé de 13 ans, est gravement atteint d’un cancer et le régime criminel refuse de permettre à son père de sortir pour être à ses côtés. Suite aux pressions de sa famille et de campagnes, Ebrahimzadeh a obtenu une visite d’une demi-heure le 14 janvier puis une libération temporaire le dimanche 20 janvier pour deux jours. Cependant, Ebrahimzadeh a besoin d’être aux côtés de son fils pendant toute la durée de son traitement.

Lire le reste de cette entrée »





Pétition : Ne laissez pas exécuter Zaniar Moradi et Loghman Moradi

13 01 2013

Pétition adressée à Catherine Ashton, Haute Représentante des Affaires Etrangères de l’Union Européenne et à Ali Khamenei, dirigeant de la République Islamique d’Iran :

« J’exprime ma plus forte protestation contre l’emprisonnement et la condamnation à mort de Zaniar Moradi et Loghman Moradi. Je vous demande de faire pression sur le régime islamique d’Iran pour annuler les condamnations à mort de ces deux prisonniers politiques et de les libérer immédiatement. »

La pétition peut être signée à cette adresse :
http://www.change.org/petitions/please-do-not-let-them-execute-loghman-and-zenyar

Message de Zenyar Moradi, 4 janvier 2013 :

A tous les gens du monde qui sont de mon groupe d’âge

Je refuse de penser à ma mort ; je ne veux pas emmener mes aspirations à la vie dans ma tombe.

Mon nom est Zaneyar Moradi.

Actuellement je suis dans le couloir de la mort, dans ma cellule de prison à Karaj, Iran, et je veux vous parler à vous jeunes gens d’Europe et d’Amérique. Je veux parler aux gens qui ont mon âge et qui vivent au Japon, en Australie, en France, en Afrique et partout dans le monde.

S’il vous plaît, NE LES LAISSEZ PAS ME PENDRE !

Lire le reste de cette entrée »





Assassinat de Sakine Cansiz, Fidan Dogan, et Leyla Soylemez à Paris

13 01 2013

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 12 janvier 2013 :

C’est avec colère et tristesse que nous avons appris l’exécution de Sakine Cansiz, Fidan Dogan, et Leyla Soylemez, trois militantes kurdes réfugiées de Turquie, dans la nuit du 9 au 10 janvier dans les locaux du Centre Culturel Kurde de Paris.

Au-delà des divergences politiques, les membres de l’Initiative Communiste-Ouvrière se sont à plusieurs reprises retrouvés aux côtés de militantes et militants kurdes parisiens, comme lors des protestations contre les exécutions de prisonniers politiques par le régime islamique d’Iran et en particulier après l’exécution de Farzad Kamangar, poète, enseignant et militant ouvrier du Kurdistan d’Iran, assassiné le 9 mai 2010.

Lire le reste de cette entrée »





Grève générale à Marivan contre l’exécution de deux jeunes

13 01 2013

Comité International Contre les Exécutions, 12 janvier 2013 :

La population de Marivan, dans la province du Kudistan à l’Ouest de l’Iran, ont mené aujourd’hui (12 janvier NdT) une grève générale pour protester contre les condamnations à mort de  Zanyar et Loghman Moradi.

Zanyar et Loghman Moradi

La grève est survenue suite à un appel à la grève du Comité International Contre les Exécutions (ICAE) et des familles des Moradi ainsi que d’une campagne mondiale contre l’exécution imminente des deux militants.

Zanyar et Loghman sont deux jeunes cousins dont la condamnation à mort pour leur appartenance supposée à une organisation politique d’opposition a été confirmée par les autorités judiciaires de la République Islamique.

Selon nos rapports de Marivan, la ville était comme arrêtée, avec des magasins fermés dans de nombreux quartiers. L’appel à la grève allait de 15 à 17 heures (heure locale) et malgré les menaces et intimidations des forces de sécurité du régime, la grève a été observée. Dans toutes les principales rues et places du centre-ville, comme les boulevards Jomhuri, Shahrak e San’ati, et Resalat Boulevard, la place Jahad Square, les bazars et centres commerciaux ont fermé.

Lire le reste de cette entrée »





Lettre de Shahrokh Zamani, militant ouvrier iranien emprisonné

4 11 2012

A tous les organisations syndicales et de défense des droits humains

Monsieur Shahrokh Zamani, membre du Comité de Suivi pour la Formation d’Organisations Ouvrières Libres en Iran et du Syndicat des Peintres de Téhéran, est un militant ouvrier connu et populaire qui, avec une lettre écrite depuis la prison de Tabriz, nous demande de faire entendre sa voix à l’échelle internationale.

Monsieur Zamani a été arête le 5 juin 2011 et a été condamné à 11 ans de prison. Son crime est de défendre les droits des travailleurs et de constituer un syndicat. Comme d’habitude, ils ne l’ont pas accusé de cela mais avec de fausses accusations comme « propagande contre le régime ». Pendant sa détention, Monsieur Zamani a subi de graves tortures et des cruautés. Il est actuellement détenu à la célèbre prison Rajaei-Shahr.

La lettre de Monsieur Zamani est jointe : en la lisant vous comprendrez les details de sa situation. Ce que subit Monsieur Zamani est exactement ce que subissent tous les autres prisonniers politiques et militants ouvriers. Nous vous appelons à soutenir Shahrokh Zamani par tous les moyens à votre disposition. Vous pouvez écrire à la République Islamique et protester contre les arrestations, les emprisonnements et la torture à l’encontre de militants ouvriers et demander la libération de Monsieur Zamani et des autres militants ouvriers.

Lire le reste de cette entrée »





Les ouvriers d’Iran solidaires de leurs camarades d’Afrique du Sud

1 09 2012

Extrait de l’article « Partout dans le monde, colère après la sanglante répression à Marikana » publié sur Solidarité Ouvrière, blog de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Partout dans le monde, la sanglante répression des ouvriers de la Mine de Marikana par la police sud-africaine le 16 août a provoqué la consternation et la révolte des militant(e)s ouvriers.

En Iran, au delà des déclarations dénonçant la répression à Marikana venant de la plupart des organisations politiques se réclamant de la classe ouvrière, comme par exemple le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (voir une des déclarations en farsi et la page spéciale du PCOI sur le massacre de Marikana) ou du PUCO (voir une déclaration en français), on notera la déclaration d’un groupe de militants ouvriers emprisonnés (dont Saeed Jalali, Reza Shahabi, et Behnam Ebrahimzadeh) à la section 350 de la prison d’Evin de Téhéran en solidarité avec les mineurs assassinés par les forces de répression à Marikana (voir la déclaration en farsi). Le Syndicat de la Métallurgie et de l’Electricité de Kermanshah, le Syndicat des Ouvriers électriciens de la Construction et des militants ouvriers de Sanandaj et de Kamyaran ont également publié une déclaration affirmant leur solidarité avec les mineurs d’Afrique du Sud et dénonçant la répression. Le Syndicat Libre des Ouvriers Iraniens a également apporté sa solidarité aux mineurs d’Afrique du Sud et réclame que les responsables du massacre de Marikana soit jugés (voir le communiqué en farsi).

Des militants ouvriers d’Iran sont également à l’initiative de  la pétition “Nous condamnons le massacre brutal des mineurs de Marikana par la police” (pétition à signer ici en anglais) signée par des syndicalistes et des militants ouvriers du monde entier.

Lire le reste de cette entrée »