A propos de l’attentat revendiqué par Joundallah

17 12 2010

Dans un communiqué daté du 16 décembre et publié sur le site Rowzane, le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) revient sur l’attentat anti-chiite perpétré par le groupe fondamentaliste sunnite Joundallah (les soldats de Dieu) dans la ville de Chabahar (Province du Sistan-o Balouchestan) le mercredi 15 décembre et qui a fait 39 morts et plus de cinquante blessés.

Après avoir rappelé que le groupe Joundallah et la République Islamique ont une même nature réactionnaire et sont deux ennemis de la liberté, le PCOI condamne fermement cet attentat-suicide qui, en plus des victimes directes, renforce la militarisation de la région et rend encore plus difficile la lutte de la population pour ses droits face au régime.

En conclusion, le PCOI adresse ses condoléances aux familles des victimes et appelle la population de Chahabar et de la Province du Sistan-o Balouchestan a rejeté tant le régime islamique que le groupe Joundallah et les tentatives réactionnaires de diviser la population et de créer des hostilités sur des bases religieuses (sunnites / chiites) ou ethniques (baloutches / non-baloutches), et au contraire de s’unir quelque soit la religion ou la nationalité pour la liberté et le renversement de la République Islamique.





A propos de l’attentat à Stockholm

13 12 2010

Blog du PCOI, 12 décembre :

Extraits du communiqué de l’Organisation du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran en Suède à propos de l’attentat-suicide à Stockholm du samedi 11 décembre :

Nous devons résister à la fois au terrorisme islamiste et au racisme sous la bannière de l’humanité.

Un message vidéo envoyé plus tôt à l’agence de presse de Suède et à la police secrète (Säpo) par celui qui a commis l’attentat-suicide mentionne « le silence de la Suède » à propos des caricatures [du Prophète Mahomet] de Lars Vilks, ainsi que la présence de soldats suédois en Afghanistan. Le message dit que l’heure est venue que vos enfants, filles et fils meurent.

Il n’y a aucun doute qu’il s’agit là d’un autre exemple acte terroriste islamiste en Europe, qui prend brutalement pour cible des citoyens sans défense. Nous condamnons catégoriquement de tels crimes terroristes. Nous réaffirmons une fois encore que la liberté d’expression est inconditionnelle et défendons le droit de Lars Vilks à la libre expression.  Pour se lever contre ce terrorisme, nous devons défendre le droit inconditionnel à la liberté d’expression, et les droits des femmes et des enfants dans les familles étiquetées comme musulmanes. Nous devons soutenir la lutte du peuple pour briser le mouvement islamiste réactionnaire au Moyen-Orient et soutenir la lutte pour la laïcité en Suède et dans le monde entier. Les tentacules de la religion et du terrorisme doivent être arrachées de la vie des gens !

Lire le reste de cette entrée »





Lettre ouverte à Fredrik Reinfeldt

23 07 2010

Blog du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 20 juillet 2010 :

Lettre ouverte à Fredrik Reinfeldt, Premier Ministre de Suède, à propos du terrorisme de la République Islamique

Monsieur Fredrik Reinfeldt,

Cette année en janvier, Monsieur Babak Shadidi, un citoyen suédois né iranien et ancien membre du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, a relevé un complot pour assassiner plusieurs dirigeants de ce parti. Le complot était planifié en Suède et devait être appliqué en Allemagne. Le cœur de Babak Shadidi, qui aurait dû joué un rôle dans ce complot, s’est retourné : il a informé le parti et la police suédoise et dénoncé la conspiration. Il a ensuite reçus plusieurs menaces de mort.

Babak sur son lit d'hôpital

Bien qu’un nombre considérable d’informations et de pistes aient été remises à la police sur cette question, aucune tentative sérieuse n’a été entreprise pour arrêter les conspirateurs. Il convient de préciser qu’un des deux agents de la République Islamique qui a emmené Babak Shadidi les yeux bandés dans la banlieue de Stockholm pour lui expliquer les détails du complot a été identifié.

Lire le reste de cette entrée »





Suède : Agression d’un ancien membre du PCOI

23 06 2010

Babak, un ancien militant du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, a été violemment agressé en Suède le dimanche 20 juin 2010.

Il y a quelques mois, l’Ambassade de la République Islamique d’Iran en Allemagne avait fait des pressions sur la famille de Babak restée en Iran pour le faire participer à un attentat en Suède contre des dirigeants du PCOI. Mais Babak a finalement refusé de mettre à exécution cet attentat et a donné tous les détails du complot à la direction du parti. Le PCOI et Babak ont également déposé plainte en Suède. Le 17 mai, Babak avait participé à une conférence de presse où les détails de cette tentative d’attentat avaient été exposée. Depuis, il avait reçu à plusieurs reprises des menaces de mort par téléphone.

Babak sur son lit d'hôpital

Dimanche 20 juin, en soirée, des individus masqués ont agressé Babak à coup de matraques, lui ont donné plusieurs coups de couteaux et l’ont menacé de mort avant de s’enfuir. Blessé, Babak a dû être transféré à l’hôpital.

Il ne fait aucun doute que cette agression a été planifiée et organisée par des agents de la République Islamique depuis leurs ambassades.

Plus d’informations en farsi sur Rowzane.