Action contre le viol à Stockholm

7 03 2013

Après une première action le samedi 2 mars contre le voile obligatoire en Iran, nos camarades de l’Organisation de la Jeunesse Communiste (organisation de jeunesse du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran) sont redescendus dans les rues de Stockholm le 6 mars afin de dénoncer le viol et les violences sexuelles faites aux femmes. Ces actions entrent dans le cadre d’une campagne pour les droits des femmes à l’approche du 8 mars, Journée Internationale des Femmes.

WPI-6.3

WPI-6.5

Lire le reste de cette entrée »





L’emprisonnement des actrices en Iran,une nouvelle façon de réprimer les femmes

8 08 2011

Article de Sepideh Yousefzadeh, The Feminist School, 4 août 2011 :

Il y a un mois, Marzieh Vafamehr, actrice et productrice de documentaires, a été arrêtée et envoyée à la célèbre prison de Ghartchak à Varamne, connue pour n’être pas une prison mais un centre de tortures sans la moindre commodité. Son époux, Nasser Tahvaï a déclaré : « Les accusations contre mon épouse ne sont pas politiques mais ‘Sharie’, suivant la religion » !

Des collègues de Marzieh, Pegah Ahangarani et Mahnaz Mohammadi, actrices toutes les deux, sont détenues au bloc 209 de la prison d’Evine. En dehors d’elles, il y a plus de 30 femmes purgeant actuellement des peines de prison à Evine pour raisons politiques. En dehors de Téhéran, à Chiraz, Maryam Bahreman est toujours détenue en dépit d’une lourde caution déposée. Toutes ces femmes sont le reflet de leur génération.

Lire le reste de cette entrée »





Hamedan : Interpellation d’une jeune femme pour « tenue non-islamique »

19 06 2011

Vidéo : Brutale interpellation et arrestation d’une jeune femme à Hamedan pour « tenue non-islamique », sous les cris de protestation de jeunes présents.





Un basidj tue sa fille de 16 ans

6 06 2011

Freedom Messenger, 6 juin 2011 :

Une jeune fille de 16 ans a été tuée dans un village de Zarin Shahr en Iran à cause de l’intolérance de son père. Son seul « crime » fut de rentrer chez elle avec un retard de 30 minutes et son père l’a soupçonnée d’avoir eu des relations sexuelles avec le fils du voisin. Le père, Hossein Izad Panah, est un membre actif des forces paramilitaires du Basidj.

Dans la nuit du meurtre, la jeune fille innocente est rentrée avec 30 minutes de retard de la maison d’une copine avec qui elle préparait une recherche pour l’école. A son retour, elle a du faire face à la colère de son père qui l’a tuée avec l’avoir battue et causé de multiples blessures à la tête (Zanan-e Iran, 4 juin 2011).