Révolution au Maghreb et au Moyen-Orient : Qu’ils dégagent tous !

19 02 2011

Abandonnant la perspective de la révolution, du socialisme et du pouvoir ouvrier, toute une partie de la gauche et même de l’extrême-gauche, au nom du tiers-mondisme ou du nationalisme, avait aussi abandonné, pour le sud de la Méditerranée du moins, les principes de la lutte des classes, c’est-à-dire de la lutte des travailleurs et travailleuses contre le patronat, des exploité(e)s contre les exploiteurs, pour une lutte de tel ou tel peuple, derrière un parti ou un Etat bourgeois tant qu’il était considéré comme « anti-impérialiste ».

Pour cette gauche anti-impérialiste, le temps n’était plus, en tout cas au Maghreb et au Moyen-Orient, à la lutte de la classe ouvrière contre la bourgeoisie et ses différentes fractions, mais à celle d’une fraction de la bourgeoisie considérée comme « progressiste » au nom de son opposition aux Etats-Unis et à ses alliés. Il fallait donc affirmer son soutien à l’OLP, puis au Hamas et au Hezbollah, au nom de la lutte contre le colonialisme d’Israël. Pour d’autres il fallait soutenir les partis nationalistes kurdes. Et certains allaient jusqu’à soutenir des régimes anti-ouvriers et dictatoriaux comme la Libye ou l’Iran au nom de la « lutte anti-impérialiste ».

Lire le reste de cette entrée »





Après l’Egypte, un vent de contestation souffle au Moyen-Orient

14 02 2011

AFP, 14 février 2011 :

Plusieurs pays du Moyen-Orient ont été le théâtre lundi de manifestations contre les régimes en place, dans la foulée de celles ayant abouti en Egypte au départ du président Hosni Moubarak.

Les manifestations les plus importantes ont eu lieu au Yémen, notamment dans la capitale Sanaa, où des protestataires ont été légèrement blessés lors de heurts.

Sanaa, Yémen, 14 février 2011

« Après Moubarak, Ali », scandaient les milliers de manifestants, des étudiants et des avocats pour la plupart, en référence au président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans.

Les protestataires ont tenté de marcher sur la place Tahrir (Libération) –qui porte le même nom que celle du Caire– mais les forces de sécurité ont installé des barbelés pour les en empêcher.

Lire le reste de cette entrée »





Dehors les dictateurs !

29 01 2011

Tous les dictateurs doivent partir !

Liberté, égalité, justice sociale maintenant et dans le monde entier.

Khamenei, dictateur de la République Islamique d’Iran, Ben Ali, dictateur de Tunisie, Moubarak, dictateur d’Egypte, Saleh, dictateur du Yémen, Bouteflika, dictateur d’Algérie…